Rencontre Majorité – Opposition : La classe politique prépare un cadre de concertation

86
majorité présidentielle et l'opposition malienne (photo montage)

C’est en l’absence de certains barons de l’opposition comme Soumaila Cissé, Modibo Sidibé et Hamadou A. Diallo que Tièbilé Dramé et 11 de ses compagnons ont répondu présents, le mercredi 2 décembre dernier, à l’appel de leurs camarades de la majorité, pour discuter des difficultés actuelles au Mali, dont la mise en œuvre de l’Accord de Paix, la sécurité et la très controversée gouvernance.

Plusieurs responsables politiques des deux camps avaient fait le déplacement pour cette première rencontre, coprésidée par le Président de la Convention des Partis de la majorité présidentielle, Président interimaire du RPM, Dr Boulkassoum Haidara, et le Président du PARENA, Tièbilé Dramé.

Après l’observation d’une minute de silence en mémoire des victimes du drame du Radisson, Boulkassoum Haidara a planté le décor en exprimant toute sa joie de voir Tièbilé et ses compagnons répondre à son appel, lancé depuis environ 2 mois. «J’ai fortement sollicité cette rencontre auprès du Président Soumaila Cissé et de Tièbilé Dramé, parce que le pays traverse une crise assez grave.

Je souhaite que la classe politique place cette rencontre sous le signe de ‘’Sauvons le Mali d’abord’’». Le Président du RPM a également précisé qu’il fallait que la classe politique se retrouve pour élever le débat en échangeant sur la vie de la Nation.

Tièbilé Dramé a tout d’abord présenté les excuses de ses camarades Soumaila Cissé, en mission, et Modibo Sidibé, Président des FARE, absent pour raison de decès d’un parent, avant d’ouvrir ses ‘’dossiers’’. «Tous les partis de l’Opposition démocratique et républicaine sont représentés ici.

Nous sommes venus à cette toute 1ère rencontre opposition et majorité depuis que vous avez pris les rênes du pays, depuis que vous êtes majorité et que nous sommes opposition. Nous sommes venus dans les meilleures dispositions pour discuter du Mali. Notre pays connait des difficultés et il s’agit de le sauver».

Il a rappelé que l’opposition était dans cette disposition depuis sa création. «Nos critiques à l’AN et hors de l’AN visent justement à sauver le pays, en amenant la majorité et votre gouvernement à rectifier le tir. Puisque nous nous retrouvons pour discuter pour la 1ère fois aujourd’hui, alors échangeons ensemble.

Vous avez souhaité que nous discutions de la situation sécuritaire et de la consolidation de la paix, nous avons suggéré un 3ème point, la gouvernance politique, économique et sociale du pays, car toutes les questions de sécurité et de consolidation de la paix doivent être examinées sous le prisme de la gouvernance» a soutenu l’opposant Dramé.

Pendant au moins 1heure, les deux camps ont polémiqué autour de ces 3 points. Finalement, la majorité, par la voix de son Président et de son Secrétaire exécutif, a soutenu mordicus ne pas être prête à débattre immédiatement du 3ème point proposé, demandant à en parler un autre jour, dans un cadre plus approprié.

L’opposition, pour sa part, se disant prête à en découdre sur le champ, après moult propositions, accepta le report. Les deux camps ont convenu 12 représentants de chacun d’eux se retrouvent le Samedi 12 décembre pour sièger sur la sécurité, la consolidation de la paix et la fameuse question de la gouvernance.

Il faut souligner que d’autres sujets ont été abordés aucours de cette rencontre, notamment l’émergence de nouveaux pools dans la classe politique, comme les centristes et les non regroupés.

La proposition du Président du PS Yelen Koura, Amadou Koita, de rédiger une déclaration commune en réaction aux propos de l’Imam Mahmoud Dicko sur les événements du Radisson, n’a pas été retenue.

Mohamed Naman keita          

 

PARTAGER

86 COMMENTAIRES

  1. Moi je suis carrément perplexe quant à la bonne volonté de l’opposition dans ce cadre de concertation pour le bien de notre pays.
    La majorité présidentielle vient d’initier quelque chose de tellement grand que tous les maliens doivent soutenir avec des propositions concrètes.
    Mais notre opposition est tellement irresponsable qu’elle essayera de mettre les bâtons dans les roues de ce processus.
    Mais dieu protégera notre pays.

  2. Malgré cette bonne volonté la majorité présidentielle,je pense que ces opposants malhonnêtes ne pourront ps continuer ces rencontres pour ensemble trouver une solution aux maux de notre pays.
    Ils sont tellement allergiques au bonheur du peuple maliens qu’ils sont toujours prêts à boycotter tout ce qui peut l’arranger…

  3. J’espère que l’opposition malienne va profiter de cette occasion pour montrer qu’elle peut être digne de confiance.
    C’est en fait une occasion que la majorité donne à nos opposants de prouver qu’au delà des dénonciations stériles,ils peuvent faire des propositions concrètes pour le développement de notre pays.

  4. La majorité vient de montrer son esprit d’ouverture au dialogue et à la démocratie.
    Si l’opposition malienne participe à ces rencontres avec objectivité et bonne foi,c’est notre Mali qui en sortira gagnant.
    Vive le Mali dans l’union.

  5. Moi je pense que ce n’est qu’une question de temps.
    Ces malhonnêtes d’opposants étaleront leur mauvaise foi et ruiner tout espoir que certains maliens encore optimistes à leur endroit pourraient avoir.
    Comme le dit le proverbe:le vieux chien ne changera jamais sa manière de s’asseoir.

  6. Merci à la majorité présidentielle d’avoir pris cette décision sage de réunir tous les fils du Mali pour voir ce qui est bon pour notre mère patrie.
    Mais j’avoue que je suis perplexe quant à la bonne foi des opposants car ils ne savent rien faire d’autre que boycotter tout ce qui est bien pour notre pays et surtout quand cela vient du président IBK.

  7. En tout cas le devoir de la nation nous interpellent tous, comme le disais le président de la république lors de sa rencontre avec l’opposition politique disais ainsi : «Je vais essayer, plus que par le passé, d’être le plus disponible possible vis-à-vis des uns et des autres pour que dans l’échange nous fassions en sorte d’améliorer l’existence de ce pays. Nous avons aujourd’hui des défis colossaux, sécuritaires, qui nécessitent que nous soyons tous là, la main à la pâte…Si dans le parcours, des erreurs sont commises, ce serait mauvais que je n’ouvre pas les oreilles, que je n’écoute pas».

    «Je serai ouvert et fraternel à tous»

    Avant de poursuivre : «Je tends la main à mes frères de l’opposition. Il n’y a pas d’opposition contre IBK…Peut-être contre le RPM, mais pas contre moi…Il faut que chacun soit disponible à m’accompagner dans la mission nationale. Moi je suis disponible, je n’ai d’ailleurs pas le choix, pour qu’ensemble nous fassions de ce pays, un pays envié “.

    S’adressant à la société civile dont les leaders les plus en vue avaient été invités à assister à l’entretien, IBK a souligné : “Il est bon que vous sachiez que ce travail, c’est votre affaire à tous. Je serai ouvert et fraternel à tous les Maliens”.

  8. Que Dieux Bénis cette union, les maliens n’attendais que cela, dire que l’opposition et la majorité politique renonce à leurs désirs personnel qui se traduit souvent en des conflits politique et se tourne envers les problèmes du pays afin de le gérer ensemble, ça c’est une bonne chose, une nouvelle à laquelle nous souhaitons bon vent.

  9. Il fallait que cela soit, nous sommes souvent victime des conflits politiques qui font oublier et tarder les difficultés de la nation. Alors que si on se donne les mains et devenir un derrière notre gouvernement, nous pouvons mieux faire.

  10. Dans une interview accordée à l’Ortm et Africable Télévision, à l’occasion du deuxième anniversaire de son accession au pouvoir le vendredi 4 septembre dernier, le président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta a tendu une main fraternelle à l’opposition en l’invitant à venir l’”accompagner dans la mission nationale ” pour faire face aux ” défis colossaux, sécuritaires, qui nécessitent que nous soyons tous là, la main à la pâte ” et “faire du Mali, un pays envié “. Si ces propos d’IBK devaient se traduire dans les faits, ne faudrait-t-il pas alors s’attendre à l’entrée dans la prochaine équipe gouvernementale des deux ténors de l’opposition républicaine, à savoir son chef de file Soumaïla Cissé et le président du PARENA, Tiébilé Dramé.
    C’est dans l’union que nous pouvons être un Etat fort.
    Vive le Mali

  11. Prions que cette union soit continuelle, souvent le pays à besoin de l’intervention de tout le monde afin que les choses se passent normalement.

  12. En ce temps nous devons être fiers de nos politiques qui ont compris que ce pays est à vraiment besoin de leurs interventions, que le moment est critique.
    Nous devons tous faire de même, ce pays ne connaitra sa tranquillité que lorsque les maliens eux même comprendrons que rient d’autre n’est mieux que l’union national.

  13. Hunnnn, l’opposition doit certainement avoir quelque chose derrière la pensée, mais il faut qu’ils comprennent que cette union est non lucrative et que cela doit être dans le cadre des bons fonctionnements de la nation.
    Sinon sans l’accompagnement au gouvernement l’opposition et la majorité doivent cesser d’exister.

  14. C’est quand même doux à entendre, car rien ne vaut une union derrière une seule et unique cause, surtout une cause qui nous interpellent tous. Le Mali est la nation de nos ancêtres donc à nous et c’est à nous de le faire ensemble…

  15. C’est quand même bien très bien d’ailleurs, car nul ne viendra bâtir le Mali à notre place !!!

  16. Nous pouvons tous participer dans le développement de la patrie en notre manière, et la plus merveilleuse manière est de le faire sans attendre de quelqu’un.
    Le Mali notre raison de vivre.

  17. Quel qu’en soit nos orgueils nous devons un jour les déposer de côté pour penser à l’union nationale afin de rebâtir dignement cette nation qui nous doit tous. La majorité présidentielle et l’opposition prenne enfin conscience sur la situation du pays.
    Vive l’UNION POUR UNE NOBLE CAUSE,
    LE MALIBA.

  18. Je suis très heureux que la majorité présidentielle et l’opposition se retrouvent dans un cadre d’échange pour parler du développement économique et social de notre pays. En effet, cela augure des lendemains meilleurs pour notre pays.
    VIVE LE MALI!!
    VIVE L’ETAT!!

  19. Je pense que cette initiative de la majorité présidentielle en vue de trouver des voies et moyens visant à sauver notre patrie est la bienvenue. En effet, au nom de l’intérêt général de la nation et de la consolidation de la paix si chère pour le peuple, il était temps que majorité et opposition se réunissent en taisant leurs différends pour dégager des solutions pour sauver notre patrie. Pour cela en tant que Malien j’en suis fier.
    VIVE LE MALI!!

  20. Très sincèrement, je suis très ému à l’idée de voir la majorité et l’opposition se réunir pour discuter ensemble des problèmes de la nation. Je pense à mon humble avis qu’en étant uni dans nos divergences idéologiques et solidaire que nous pouvons faire de notre pays, un pays émergent, prospère et paisible. Cela ne saurait se réaliser si nous sommes méfiants les uns envers les autres.
    VIVE LE MALI !!
    VIVE LA DEMOCRATIE !!
    VIVE LA PAIX !!

  21. J’ai été surpris et en même temps heureux de voir la majorité présidentielle et l’opposition se rassembler pour discuter du bien commun à tous le Mali. Assurément, ce cadre se trouvait être un cadre d’échange et de concertation afin de proposer des solutions pour une sortie de crise réussie.
    Franchement, moi je suis satisfait de cette rencontre. Cela permettra de renforcer la cohésion sociale et la paix, car sans la paix, pas de développement économique et social.

  22. Je loue le patriotisme et le courage de la majorité présidentielle qui ont permis d’avoir ce cadre d’échange avec l’opposition politique. Cette initiative se veut une rencontre d’échanger et de proposition aux problématiques qui minent notre société. Elle est à saluer car le Mali plus que besoin de tous ces fils pour son développement économique et social.

  23. Pour ma part, je pense que cette initiative de la majorité présidentielle en faveur de la cohésion sociale et de la consolidation de la paix dans notre cher pays est un geste de grand cœur. Ainsi, la majorité présidentielle nous démontre par là qu’elle est un grand parti politique qui a, et continue de prôner l’union de ces fils afin d’amorcer le développement de notre chère patrie.

  24. Je pense que la main tendue de la majorité à l’opposition dénote de l’esprit d’ouverture au dialogue politique de celle-ci. En effet, ce cadre permet de taire nos différends au nom de la cohésion sociale et de la consolidation de la paix dans notre beau pays.
    VIVE LE MALI UNI !!
    VIVE LA PAIX !!

  25. Je crois que cette rencontre va redorer le blason de l’opposition politique. Elle qui avait perdu toute confiance au sein de la population Malienne. Tout ceci montre la volonté de la majorité à apaiser le climat politique qui était surchauffé ces derniers temps.
    VIVE LE MALI DANS LA DIVERSITÉ !! 😛 😛 😛

  26. Je pense que la majorité présidentielle a toujours démontré son engagement à apaiser le climat politique de notre pays. Ce cadre de rencontre prouve encore une fois de plus cette envie. Je salue cette initiative de leur part afin de renforcer le tissu social et économique du pays.

  27. “La proposition du Président du PS Yelen Koura, Amadou Koita, de rédiger une déclaration commune en réaction aux propos de l’Imam Mahmoud Dicko sur les événements du Radisson, n’a pas été retenue.”
    Moi je pense que l’Imam Dicko est un citoyen comme tout autre donc faire une déclaration commune sur sa déclaration serait un peu trop exagéré même si lui même a exagéré un peu dans ces propos.

  28. C’est une très belle action en faveur de renforcement de la cohésion sociale et de l’unité nationale.
    Mais, sans vouloir être pessimiste, je voudrais que cette main tendue de la majorité présidentielle acceptée par l’opposition ne doit pas être une acceptation de façade.
    Il faut que cette volonté puisse se traduire par des actes sur le terrain. ➡ ➡ ➡
    C’est en étant unis que nous serons fort; c’est en étant fort que nous relèverons certains défis du moment et ceux à venir.

  29. C’est ce qui est le problème avec les opposants maliens; ils ne sont pas honnête.
    Si la majorité présidentielle a tendu la main à l’opposition; elle n’était pas obligé de l’accepter.
    La majorité ne peut pas entreprendre une démarche et en même temps fuir le débat.
    La majorité est parti sur des principes, si l’opposition ne peut pas les accepter et veut imposer des règles tant pis pour elle.
    Car la majorité n’est pas obligé de les associer à la gestion des affaires de l’état.

  30. Je salue les initiateurs de cette rencontre pour leur sens élevé du patriotisme.
    Le pays est dans une situation assez difficile et ensemble nous pourrons faire quelques chose.
    Vivement que cette initiative accouche d’actions en faveur de la paix et de la consolidation du tissu social.

  31. Merci à la majorité présidentielle pour cette initiative et merci aussi à l’opposition de l’avoir acceptée.
    Que ce cadre de dialogue qui vient d’être établit soit à la base de discussions fructueuses qui permettront au pays de vaincre l’adversité et de se lancer dans la voie du développement car en fin de compte les querelles inutiles ne font que nous mettre en retard.

  32. Ne dit-on pas que l’union fait la force. Si la majorité et l’opposition ont décidé de se donner la main pour que le pays avance. Nous on ne peut que les en féliciter et espérer que cette union portera ses fruits pour le bien du peuple.

  33. Moi je voudrais dire que c‘est une belle entreprise mais au-delà des politiques ; il faut que les acteurs de la vie civile soit associés à cette démarche pour qu’elle puisse avoir plus d’effet.

  34. Moi je m’adresserais en particulier à l’opposition car c’est une tribune que la majorité présidentielle a ouverte pour que tout le monde puisse exprimer ses préoccupations en toute sincérité. Qu’il en profite donc vous faire des propositions concrètes et réalistes pour que réellement si celles-ci sont fondées que des solutions y soient trouvées plutôt que de passer par la presse pour faire de la calomnie.

  35. Il faut que ce cadre de discussion soit basé sur la franchise des uns et des autres afin de pouvoir atteindre des objectifs. Le pays a des difficultés ; c’est là l’occasion pour que tout le monde puisse apporter sa contribution à l’édification de cette nation. Merci à la majorité présidentielle d’avoir entrepris ce projet.

  36. Nos autorités ont décidé de taire les différents et de « sauver le Mali d’abord » ; c’est une bonne chose et j’incite donc tous mes concitoyens à leur emboiter le pas pour que ce projet qui vraiment faire avancer le pays car c’est le plus important pour tout citoyen quelques soit son bord politique.

  37. Vive un Mali uni et fort
    Vive les classes politiques maliennes
    Vive le gouvernement malien

  38. Afilè dé, chaque chose à son temps, tout peut arriver dans la vie. De toutes les façons, les salutations reviennent à ces deux qui ont pensés et accepté de se rencontrer.

  39. Soyons unis et solidaire pour le Mali, en tant que ses fils il a besoin de nous pour sortir dans ce trou. Pensons à nos ancêtres et contribuons à la reconstruction de notre patrie.

  40. Voilà enfin un coup de pousse pour la convalescence du Maliba, qui aurait pu penser à cela un jour. Dire que la majorité et l’opposition allait s’asseoir un jour pour parler de la reconstruction du Mali.

  41. Ensemble nous pouvons tous rebâtir un Mali meilleur, cette initiative de la majorité présidentielle est salutaire. Comme le dit bien cet adage, il n’est jamais trop tard, si cela est vrai que cette union aboutisse en des actes nobles et concret pouvant aider le Mali à se relever.

  42. Voilà ce dont le président de la République a besoin, l’union sacré de tous les partis politiques. Le Mali traverse un moment assez difficile pour que uns et les autres continuent aussi de se haïr.

  43. En tant que malien, je suis très ravi et fier de voir que les classes politiques maliennes s’unissent pour discuter en cette période difficile. S’ils arrivent au moins à comprendre qu’il est temps de laisser les rancunes de cotés pour rebâtir un Mali uni et émergent.

  44. Pour assurer une paix durable au Mali, les classes politiques, c’est-à-dire ce de la majorité et de l’opposition s’unissent. Seule l’union peut nous amener à une paix durable et universel parlant de notre pays.

  45. C’est bien que tous les partis politiques s’asseoir autour d’une seule table et discute de la sauvegarde de notre cher pays. C’est ainsi, que nous pouvons avancer sans difficulté.

  46. J’apprécie fort ce geste des barons de l’opposition, parlant de l’union ça commence ici à Bamako. Si nous voulons instaurer la paix et la réconciliation sur toute l’étendue du territoire malien, il faut d’abord que les partis politiques se donnent la main.

  47. TIEBILE parle comme il ya le feu dans le pays. C’est qu’il ya eu de l’attaque mais c’est pour autant qu’on doit faire peur à la population.
    C’est un docteur pyromane avec son autopsie sans remède. Qu’est ce qu’il pourra proposer alors si n’est d’accuser inutilement

  48. Cela ne nous étonne de la majorité. IBK a toujours combattu en solo alors c’est maintenant il aura besoin d’elle. Elle a toujours mis son intérêt devant.

  49. TIEBILE est un opposant dangereux car il est à la base de plusieurs chose dans ce pays donc cela nous étonnerait s’il va accepter ces accords

  50. La majorité doit suivre IBK en laissant leur intérêt de coté. Elle a été absente longtemps sur le terrain.
    IBK a besoin de votre soutien en premier lieu

  51. c’est une belle initiative de la majorité on reconnait qu’ils font l’effort. le pays est le bien commun a nous tous. il est temps de comprendre qu’une opposition n’est pas négative
    😆 😆 😆 😆 😆

  52. il joue avec le peuple mais il a compris votre double jeu. Dit nous comment faire pour prévenir le terrorisme. Tu n’es pas satisfait de la prestation de nos soldats et du gouvernement alors que devait -il faire?
    Il n’est pas franc ce petit monsieur
    😥 😥 😥 😥 😥 😥

  53. l’opposition a toujours pourri l’atmosphère politique par leur haine envers IBK donc on veut un franc jeu de leur part car le peule a besoin de cohésion

  54. Cette opposition est vraiment folle et qu’on les laisse avec leur conscience. Le pays ne sera pas comme ils le souhaitent car IBK est au contrôle du navire malien, notre destin commun.

  55. TIEBILE est un vrai hypocrite. Il faut avoir de l’amour pour son pays surtout c’est une vraie autorité.
    L’heure n’est pas aux accusations mais plutôt au soutien. Ce pays en a besoin si bien que les autres nous apportent leur soutien c’est vous TIEBILE qui voudra coûte que coûte remuer le couteau dans la plaie?
    Être un ennemi pour son propre pays

  56. Des critiques stériles que vous ne cessez de publier nuit et jour ne peuvent rien apporter à ce pays. On a besoin de projet de société et des sorties de crise bien établir.
    Vos études ne vous ont rien appris. Qu’est ce que votre conscience vous dit la nuit lorsque vous dormez?

  57. Les citoyens maliens sont contents de voir la majorité présidentielle et l’opposition démocratique, qui sont deux grandes mouvances de la démocratie, pour sauver le Mali, notre patrimoine commun. Une démocratie est une majorité e une opposition. L’une ne peut pas aller sans l »autre et à défaut de l’une de ces deux parties, il ne peut pas y avoir de vraie démocratie. Nous saluons cette initiative et encourageons les partis politiques qui ont pris part à cette rencontre à aller jusqu’au bout de l’objectif visé. 👿 👿 👿 💡 💡 💡

  58. Je suis sans doute convaincu que si une telle initiative avait été prise bien avant aujourd’hui, le Mali n’allait pas connaître une telle dégradation de la situation sécuritaire. C’est certes difficile que la majorité et l’opposition s’entende sur un point mais ce n’est pas du tout impossible.

  59. L’opposition est appelée à prendre part à de telle initiative et mettre de côtés leurs critiques pour aider les teneurs du pouvoir à sauver le pays. Le Mali est un bien commun et non personnel. Il est temps que les partis politiques cessent avec leurs différends et se mettre ensemble pour une seule cause : le Mali. 😳 😳 😳 😳

  60. Le Mali, pour sortir de cette impasse, a besoin de tous ces fils sans exception. La majorité et l’opposition sont les deux grandes parties de cette rencontre mais elles ne sont pas les seules concernées par cette idée de sauver le Mali. Tout citoyen est interpellé à faire de son mieux pour que le Mali puisse sortir de cette situation de crise politico-sécuritaire.

  61. Au Mali tout comme ailleurs, la démocratie demande la présence de deux grandes tendances qui sont : la majorité et l’opposition. Les débats politiques doivent être contradictoires et constructifs. L’opposition a pour mission d’être le contre-pouvoir en faisant des critiques dignes et des propositions allant dans l’intérêt de toute la nation. C’est de cette façon qu’elle remplira sa mission. Elle ne doit pas critiquer pour le simple plaisir de l faire. 😀 😀 😛 😛 💡 💡

  62. L’opposition malienne passe toute sa vie à ne faire que des critiques. Elle ne propose rien aux teneurs du pouvoir. Elle est engagé à nuire le régime en place. Telle est la mission cachée de cette opposition. Tièbilé Dramé qui était à la tête de l’opposition pendant cette rencontre, à l’absence du chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, n’est pas un patriote. Il est opposant le jour et opportuniste la nuit. On ne doit pas faire confiance à un coiffeur qui n’a pas de cheveux. 😛 😛 😀 😀 😀

  63. L’opposition malienne avec à sa tête Soumaïla Cissé et Tièbilé Dramé ne peut rien apporter à ce pays. Certes Tièbilé Dramé était présent à cette rencontre mais tenez-vous bien qu’il n’est pas de bonne volonté pour aller jusqu’au bout. Il est un homme politique malintentionné. Il ne veut pas le bien de cette nation. 😥 😥 😛 😛 😛

  64. L’opposition malienne ne peut pas enterrer la hache de guerre. La majorité présidentielle veut qu’elle se mette avec elle pour sauver ensemble le pays de cette calamité. La solution de cette situation réside dans une union entre les deux tendances, opposition et majorité. Mais je ne crois si cela serait possible avec une opposition à sa tête Tièbilé Dramé. 😀 😀 😛 😛 😛

  65. Je suis parfaitement d’accord avec cette initiative de mouvance des partis de la majorité présidentielle. Dr Boulkhassoum Haïdara a pris une bonne initiative. Il est conscient que le pays a actuellement besoin de tous ses fils pour tourner la page de la crise sécuritaire. 😀 😀 💡 💡 💡

  66. Il est temps que l’opposition et la majorité s’entende pour sauver note cher Mali de cette dégradation de la situation sécuritaire. Le Mali va mal. Le Mali est malade. Il faudra faire le diagnostic pour que nous puissions aller de l’avant ; pour que nous puissions mettre un terme à cette rébellion pour toujours. 😀 😀 😀 😛 😛 😛

  67. Nous sommes arrivé à un niveau où l’erreur n’est plus permis, où le bras de fer entre l’opposition et la majorité présidentielle n’est plus d’actualité, le temps est à l’unisson pour une rapide sortie de crise pour le MALI !!

  68. L’opposition et la majorité présidentielle doivent se donner la main, pour qu’ensemble elles permettent à notre pays de se sortir de cette crise une bonne fois pour toutes, tel est le souhait de tous les maliens !!!

  69. Oui à l’unisson, oui à une entente entre l’opposition malienne et la majorité parlementaire, oui à la mise en avant de l’intérêt de notre pays !!!
    Non à la dissociation, non aux critiques sans fin dans ce pays !!!

  70. Il est temps que les leaders de ce pays se donnent la main, qu’ils songent à aller dans le même sens et qu’ils mettent devant tout autre chose l’intérêt de notre pays !!!

  71. Très franchement le temps n’est plus à la guerre ou encore à la dissociation, nous devons tous unir nos forces pour sortir notre pays de cette crise qui a durée trop longtemps, nous devons tous pendre conscience de cela !!

  72. Félicitations à soumaïla cissé et à toute l’opposition malienne pour cet acte, il était temps que les leaders de l’opposition prennent conscience de la gravité de la situation dans notre pays !!! Nous espérons que ça soit continuel !!!

  73. Il est vraiment temps que l’opposition malienne se joigne au gouvernement pour qu’ensemble, ils puissent sortir le pays de cette crise !!! Moi, personnellement je félicite l’acte de Soumaïla cissé envers les victimes du drame et les forces de l’ordre, c’est un exemple à suivre pour les autres membres de l’opposition malienne !!!

  74. L’opposition malienne a montré qu’on pouvait compter sur elle pour aider le gouvernement à sortir le pays de cette crise en tout état de cause, dernièrement elle a posé des actes qui méritent toutes les félicitations du monde !!!

  75. Enfin l’opposition malienne prend conscience de la gravité de la situation, elle a compris maintenant que le temps n’est plus à la guerre, mais à l’union nationale et Soumaïla cissé donne l’exemple !!!

  76. L’opposition malienne nous montre maintenant qu’on peut compter sur elle pour participer à la bonne gestion de ce pays, et le ton a été donné par l’honorable Soumaïla cissé, ce qui est vraiment une bonne chose pour le MALI !!!

  77. Les français nous ont montré des preuves tout récemment lors de l’attentat du vendredi 13 novembre, toutes les couches politiques en France se sont mobiliser avec une forte motivation pour aider le gouvernement à sauver la France. Pourquoi nous ne faisons pas la même chose ?

  78. Seule l’union nationale peut nous aider à sortir de ce trou. Il est temps que nous comprenions le vrai sens de la démocratie. Soumaïla Cissé vient nous a montré l’exemple, un acte démocratique et patriotique en allant visiter le lieu de l’attentat et les blessés, il a montré que c’est le Mali avant tout. Monsieur le chef de file de l’opposition vous méritez vraiment votre poste, vous connaissez comment doit agir un opposant et quel est le rôle d’un opposant malgré les confusions avec le gouvernement. Vous avez posé un grand acte patriotique. Mais ce fameux bélier n’a pas compris jusqu’à présent le sens de la démocratie, ni de l’opposition.

  79. Quand l’opposition a le même souci que le gouvernement cela promet un avenir rassurant, on peut croire que l’espoir est permis. Ensemble bâtissons le Mali !!!

  80. Si nos opposants avaient compris que l’intérêt du pays est supérieur à l’intérêt personnel, la gestion de notre pays ne serait pas difficile jusqu’à ce niveau. Nous ne sommes pas des ennemis, nous sommes tous des frères, des maliens si on ne se donne pas les mains qui va venir nous aider à bâtir ce pays. Mettons le Mali avant tout et au-dessus de tout. Le Mali d’abord!!!

  81. Pas d’opposition, pas de majorité ce problème est un problème national même international, parce que c’est le Mali qui est menacé, c’est le monde entier qui est menacé, en un mot l’humanité est en danger entant que ce fléau existe. Comme l’a dit SOUMI CHAMPION chaque malien doit être un soldat pour combattre ce fléau qui n’est pas l’une de nos cultures, ni de nos religions. Vive le Mali et paisible !!!

  82. L’heure n’est pas aux réunions politiques, ni aux critiques stériles, tous les maliens doivent former un bloc pour montrer au monde entier le degré et le modèle de la démocratie malienne comme les français l’ont fait tout récemment.

  83. Arrêtons de nous entre discuter sur ces sujets, l’essentiel est que nous avons été frappés et nous devons former un bloc, c’est-à-dire l’union nationale derrière nos autorités pour sauver notre pays et éviter une telle situation encore.

  84. Toutes familles politiques de la politique malienne doivent mettre à côté ses convictions politiques et s’ajouter au gouvernement pour sauver notre pays du pire. C’est cela la démocratie, le Mali c’est nous et c’est à nous de lui donner tout. Toutes mes condoléances aux victimes !!!

  85. L’objectif des terroristes c’est semer seulement le désordre dans le pays, donc quant on se met à polémiquer seulement entre nous c’est ce qui montre qu’ils ont atteints leurs objectifs. Donnons-nous les mains et faire face à un ennemi commun.

  86. Ce problème est un problème à nous tous, c’est le Mali tout entier qui a été touché et nous devons tous prendre part à la régularisation de cette situation, c’est-à-dire aider les services de sécurité et se soumettre aux mesures prises par elles.

Comments are closed.