Rencontre majorité-opposition : La majorité fuit le débat

101
divergence
Tiébilé Dramé, candidat à la présidentielle et médiateur dans le conflit au nord-Mali, assiste à une réunion, le 18 juin 2013 à Ouagadougou © AFP

A l’initiative de la convention des partis politiques de la majorité présidentielle, le camp présidentiel et l’opposition républicaine et démocratique se sont rencontrés hier au Centre international de conférence de Bamako (Cicb). Au centre de leur rencontre, la sécurité, la paix et la gouvernance. Mais le débat sur ces questions d’intérêt national a été un rendez-vous manqué du simple fait que la majorité présidentielle a fuit le débat. Néanmoins, un cadre de concertation composé de douze membres de chaque coté a été mis en place. La prochaine rencontre entre majorité et opposition a été fixée au 12 décembre 2015. La rencontre a été jugée utile par les uns et les autres pour renouer la confiance réciproque.

Arrivée au pouvoir il y a plus de deux ans, la majorité présidentielle a enfin décidé de rencontrer l’opposition pour discuter des questions essentielles du pays. Le pouvoir a-t-il compris que l’opposition n’est pas l’ennemie du pays mais une composante avec laquelle, il faut compter pour sortir le pays du gouffre.

La délégation de la majorité était conduite par Boulkassoum Haïdara du Rpm et celle de l’opposition par Tiébilé Dramé du Parena. Outre les deux présidents, on notait la présence de Mamadou Kassa Traoré, Younouss Hamey Dicko, Tiémoko Sangaré, Boubacar Touré, Nancoma Keïta, Timoré Tioulenta, Ismaël Sako tous de la majorité présidentielle et Amadou Koïta, Salikou Sanogo, Iba N’Diaye, Souleymane Koné, Daba Diawara, Djibril Tangara, Sadou Diallo  de l’opposition.

« J’ai fortement sollicité cette rencontre avec beaucoup d’insistance auprès des présidents Soumaïla Cissé et Tiébilé Dramé, il y a au moins deux mois parce que le pays traverse une crise assez grave et je souhaiterai que la classe politique place cette rencontre sous le signe de ‘’sauvons le Mali d’abord’’. Cette rencontre est une prise de contact pour voir ensemble si on peut planter un arbre qui aura un tronc qui est le Mali avec une racine qui est le peuple malien et des ramifications qui sont nos partis politiques. Il faut voir qu’est ce de commun accord, la classe politique peut-elle défendre ? C’est le but essentiel de cette rencontre ». C’est par ces mots que le président de la convention des partis politiques de la majorité présidentielle a commencé sa déclaration. Avant de faire observer une minute de silence en la mémoire des disparus suite à l’attentat terroriste perpétré à l’hôtel Radisson le 20 novembre dernier. Selon lui, il est essentiel d’enlever le débat dans la rue et d’échanger sur la vie de la nation.

Pour sa part, le président Tiébilé Dramé du Parena qui conduisait l’opposition a remercié la majorité d’avoir initié cette rencontre. « Nous sommes venus à cette toute première rencontre dans les meilleures dispositions pour discuter du Mali. Nos critiques à l’Assemblée nationale et hors de l’Assemblée nationale visent à sauver le pays, en amenant la majorité et le gouvernement à rectifier le tir. Vous souhaiter que nous parlions de la situation sécuritaire et la consolidation de la paix, nous avons suggéré un troisième point qui concerne la gouvernance politique, sociale et économique du pays parce que c’est la gouvernance qui détermine tout le reste », a souligné Tiébilé Dramé.

Venue en rang serré, visiblement l’opposition était prête pour le débat pour preuve, Tiébilé Dramé a brandi un document comme étant celle de l’opposition sur les questions de sécurité, de paix et de la gouvernance. Aux dires de Tiébilé Dramé, l’opposition est favorable pour sauver le pays mais, poursuit-il, pour pouvoir sauver quelques chose, il est impératif de faire le diagnostic de la situation. « Nous nous sommes préparés pour diagnostiquer afin de faire des propositions. Nous avons une conscience claire pour le bien de ce pays », a-t-il dit. Selon Tiébilé Dramé, l’opposition est prête pour discuter  et faire en sorte que le pays puisse se stabiliser.

Du côté de la majorité, c’est l’impréparation qui a prévalu. En conséquence, elle a fui le débat. Selon Boulkassoum Haïdara de la majorité, pour pouvoir diagnostiquer, il faut qu’il ait des outils de travail. « Vous êtes toujours prêts pour aborder ces problèmes mais de mon coté je souhaiterai avoir un peu de temps afin de développer ces trois points. Et puis de voir ensemble pour trouver des remèdes aux maux du pays », a-t-il dit. Il a été appuyé par Nacoma Keïta du Rpm qui soutient qu’un tel forum ne peut pas aborder en profondeur les problèmes. « Ça serait un peu trop tôt pour une soirée pour faire quelque chose », a-t-il dit. Puis il a souhaité que les présidents de l’opposition et de la majorité s’appellent pour voir ce qu’il ya lieu de faire dès qu’il y a problème.

Mais selon Tiébilé Dramé, qui est revenu à la charge, on n’a pas besoin de temps pour discuter des questions essentielles du pays. Si l’état du malade (le Mali) est préoccupant, je ne vois pas pourquoi on prendra du temps ? s’est-il interrogé. Au regard de la gravité de la situation où l’insécurité mine partout (les attaques au nord du pays, de la Terrasse, de l’auto gare de Bamako, de Radisson…) il est nécessaire d’aller vite, a souligné l’opposant Tiébilé Dramé.

Sans argument solide, et ayant décidé de reculer, la majorité présidentielle a décidé de reporter le débat à une date ultérieure. Néanmoins, cette rencontre fut utile car elle a permis de mettre en place un cadre de concertation paritaire de 12 membres devant se réunir le 12 de ce mois pour discuter des questions de sécurité, de la mise en œuvre de l’accord de paix et de la bonne gouvernance.

Aguibou Sogodogo

 

PARTAGER

101 COMMENTAIRES

  1. En effet, au nom de l’intérêt général de la nation et de la consolidation de la paix si chère pour le peuple, il était temps que majorité et opposition se réunissent en taisant leurs différends pour dégager des solutions pour sauver notre patrie.
    Le peuple ne peut que les en féliciter et espérer que cette union portera ses fruits

  2. Sans union, il ne peut exister ni force ni esprit public.
    Nous félicitons es partis qui ont enfin compris que la situation du pays n’a pas de partis pris

  3. C’est ce qui est le problème avec les opposants maliens; ils ne sont pas honnête. 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳
    Si la majorité présidentielle a tendu la main à l’opposition; elle n’était pas obligé de l’accepter.
    La majorité ne peut pas entreprendre une démarche et en même temps fuir le débat.
    La majorité est parti sur des principes, si l’opposition ne peut pas les accepter et veut imposer des règles tant pis pour elle. 8) 8) 8) 8) 8) 8) 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿
    Car la majorité n’est pas obligé de les associer à la gestion des affaires de l’état.

  4. Je salue les initiateurs de cette rencontre pour leur sens élevé du patriotisme.
    Le pays est dans une situation assez difficile et ensemble nous pourrons faire quelques chose.
    Vivement que cette initiative accouche d’actions en faveur de la paix et de la consolidation du tissu social.

  5. C’est une très belle action en faveur de renforcement de la cohésion sociale et de l’unité nationale.
    Mais, sans vouloir être pessimiste, je voudrais que cette main tendue de la majorité présidentielle acceptée par l’opposition ne doit pas être une acceptation de façade.
    Il faut que cette volonté puisse se traduire par des actes sur le terrain. ➡ ➡ ➡
    C’est en étant unis que nous serons fort; c’est en étant fort que nous relèverons certains défis du moment et ceux à venir.

  6. Merci à la majorité présidentielle pour cette initiative et merci aussi à l’opposition de l’avoir acceptée.
    Que ce cadre de dialogue qui vient d’être établit soit à la base de discussions fructueuses qui permettront au pays de vaincre l’adversité et de se lancer dans la voie du développement car en fin de compte les querelles inutiles ne font que nous mettre en retard.

  7. Ne dit-on pas que l’union fait la force. Si la majorité et l’opposition ont décidé de se donner la main pour que le pays avance. Nous on ne peut que les en féliciter et espérer que cette union portera ses fruits pour le bien du peuple.

  8. TIEBILE parle comme il ya le feu dans le pays. C’est qu’il ya eu de l’attaque mais c’est pour autant qu’on doit faire peur à la population

  9. Moi je voudrais dire que c‘est une belle entreprise mais au-delà des politiques ; il faut que les acteurs de la vie civile soit associés à cette démarche pour qu’elle puisse avoir plus d’effet.

  10. En Politique voici la liste des differentes oppositions
    L’opposant politique peut être :
    • opposé au gouvernement en place :
    • opposant de gauche durant un gouvernement de droite ;
    • opposant de droite dans un gouvernement de gauche ;
    • opposé à la forme de gouvernement en place :
    • opposant royaliste dans une république ;
    • opposant républicain dans une monarchie ;
    • opposant anarchiste.
    Mais je n’aie jamais compris leurs oppositions parce que là franchement c’est absurde.

  11. Moi je m’adresserais en particulier à l’opposition car c’est une tribune que la majorité présidentielle a ouverte pour que tout le monde puisse exprimer ses préoccupations en toute sincérité. Qu’il en profite donc vous faire des propositions concrètes et réalistes pour que réellement si celles-ci sont fondées que des solutions y soient trouvées plutôt que de passer par la presse pour faire de la calomnie.

  12. Il faut que ce cadre de discussion soit basé sur la franchise des uns et des autres afin de pouvoir atteindre des objectifs. Le pays a des difficultés ; c’est là l’occasion pour que tout le monde puisse apporter sa contribution à l’édification de cette nation. Merci à la majorité présidentielle d’avoir entrepris ce projet.

  13. Cela ne nous étonne de la majorité. IBK a toujours combattu en solo alors c’est maintenant aura besoin d’elle. Elle a toujours mis son intérêt devant

  14. Nos autorités ont décidé de taire les différents et de « sauver le Mali d’abord » ; c’est une bonne chose et j’incite donc tous mes concitoyens à leur emboiter le pas pour que ce projet qui vraiment faire avancer le pays car c’est le plus important pour tout citoyen quelques soit son bord politique.

  15. TIEBILE est un opposant dangereux car il est à la base de plusieurs chose dans ce pays donc cela nous étonnerait s’il va accepter ces accords

  16. La majorité doit suivre IBK en laissant leur intérêt de coté. Elle a été absente longtemps sur le terrain.
    IBK a besoin de votre soutien en premier lieu

  17. Ce journaliste est vraiment un imposteur et un ennemi de notre pays
    Je pense bien que sa ligne éditoriale c’est:Mensonges aux maliens.
    Incapable de dire un jour la vérité.Que c’est dommage pour notre presse d’avoir en son sein des personnes aussi malhonnêtes.

  18. l’opposition a toujours pourri l’atmosphère politique par leur haine envers IBK donc on veut un franc jeu de leur part car le peule a besoin de cohésion

  19. c’est une belle initiative de la majorité on reconnait qu’ils font l’effort. le pays est le bien commun a nous tous. il est temps de comprendre qu’une opposition n’est pas négative

  20. Je suis très heureux que la majorité présidentielle et l’opposition se retrouvent dans un cadre d’échange pour parler du développement économique et social de notre pays. En effet, cela augure des lendemains meilleurs pour notre pays.
    VIVE LE MALI!!
    VIVE L’ETAT!!

  21. Je pense que cette initiative de la majorité présidentielle en vue de trouver des voies et moyens visant à sauver notre patrie est la bienvenue. En effet, au nom de l’intérêt général de la nation et de la consolidation de la paix si chère pour le peuple, il était temps que majorité et opposition se réunissent en taisant leurs différends pour dégager des solutions pour sauver notre patrie. Pour cela en tant que Malien j’en suis fier.
    VIVE LE MALI!!

  22. Très sincèrement, je suis très ému à l’idée de voir la majorité et l’opposition se réunir pour discuter ensemble des problèmes de la nation. Je pense à mon humble avis qu’en étant uni dans nos divergences idéologiques et solidaire que nous pouvons faire de notre pays, un pays émergent, prospère et paisible. Cela ne saurait se réaliser si nous sommes méfiants les uns envers les autres.
    VIVE LE MALI !!
    VIVE LA DEMOCRATIE !!
    VIVE LA PAIX !!

  23. J’ai été surpris et en même temps heureux de voir la majorité présidentielle et l’opposition se rassembler pour discuter du bien commun à tous le Mali. Assurément, ce cadre se trouvait être un cadre d’échange et de concertation afin de proposer des solutions pour une sortie de crise réussie.
    Franchement, moi je suis satisfait de cette rencontre. Cela permettra de renforcer la cohésion sociale et la paix, car sans la paix, pas de développement économique et social.

  24. La majorité vient de montrer son esprit d’ouverture au dialogue et à la démocratie.
    Si l’opposition malienne participe à ces rencontres avec objectivité et bonne foi,c’est notre Mali qui en sortira gagnant.
    Vive le Mali dans l’union.

  25. Je loue le patriotisme et le courage de la majorité présidentielle qui ont permis d’avoir ce cadre d’échange avec l’opposition politique. Cette initiative se veut une rencontre d’échanger et de proposition aux problématiques qui minent notre société. Elle est à saluer car le Mali plus que besoin de tous ces fils pour son développement économique et social.

  26. J’espère que l’opposition malienne va profiter de cette occasion pour montrer qu’elle peut être digne de confiance.
    C’est en fait une occasion que la majorité donne à nos opposants de prouver qu’au delà des dénonciations stériles,ils peuvent faire des propositions concrètes pour le développement de notre pays.

  27. Pour ma part, je pense que cette initiative de la majorité présidentielle en faveur de la cohésion sociale et de la consolidation de la paix dans notre cher pays est un geste de grand cœur. Ainsi, la majorité présidentielle nous démontre par là qu’elle est un grand parti politique qui a, et continue de prôner l’union de ces fils afin d’amorcer le développement de notre chère patrie.

  28. Moi je pense que ce n’est qu’une question de temps.
    Ces malhonnêtes d’opposants étaleront leur mauvaise foi et ruiner tout espoir que certains maliens encore optimistes à leur endroit pourraient avoir.
    Comme le dit le proverbe:le vieux chien ne changera jamais sa manière de s’asseoir.

  29. Je pense que la main tendue de la majorité à l’opposition dénote de l’esprit d’ouverture au dialogue politique de celle-ci. En effet, ce cadre permet de taire nos différends au nom de la cohésion sociale et de la consolidation de la paix dans notre beau pays.
    VIVE LE MALI UNI !!
    VIVE LA PAIX !!

  30. Merci à la majorité présidentielle d’avoir pris cette décision sage de réunir tous les fils du Mali pour voir ce qui est bon pour notre mère patrie.
    Mais j’avoue que je suis perplexe quant à la bonne foi des opposants car ils ne savent rien faire d’autre que boycotter tout ce qui est bien pour notre pays et surtout quand cela vient du président IBK.

  31. Je crois que cette rencontre va redorer le blason de l’opposition politique. Elle qui avait perdu toute confiance au sein de la population Malienne. Tout ceci montre la volonté de la majorité à apaiser le climat politique qui était surchauffé ces derniers temps.
    VIVE LE MALI DANS LA DIVERSITE !!

  32. Je pense que la majorité présidentielle a toujours démontré son engagement à apaiser le climat politique de notre pays. Ce cadre de rencontre prouve encore une fois de plus cette envie. Je salue cette initiative de leur part afin de renforcer le tissu social et économique du pays.

  33. Ce n’est pas etonnant de lire cet article de Le Republicain. Pour ces petits messieurs, c’est toujours la majorite qui fuit le debat alors que c’est elle qui a decide de rencontrer l’opposition. Mais Le Republicain ferme les yeux sur cela, comme si ce n’est pas important. Onse rappelle que l’opposition a ete invitee a participer au debat organise sur l’accord de paix. Elle a brillle par son absence. Quel argument a-t-elle trouve ce jour? Elle n’a pas eu le temps necessaire de se preparer. Le Republicain n’a jamais parle de “fuir le debat”.
    Je l’ai toujours dit et je le repete: Tieble et son GIE (Parena) cherchent a se faire une virginite aux depens du peuple, cela ne marchera pas. C’est le peuple qui donne le pouvoir et il a choisi IBK, qu’en deplaise au Parena et a Tieble. Descendez dans l’arene politique et prouvez au peuple souverain que vous constituez une alternance credible. Ce jour Tieble et son GIE pourront envisager de mettre en pratique leurs nombreuses propositions utopiques. Je soutiens IBK sans attendre quoi que cela soit de lui; mais le jour qu’il appelera Tieble Drame ou le Parena au gouvernement, il perdra mon soutien.
    Tieble n’aime pas le Mali; il a des interets sordides qu’il defend, c’est tout.

  34. Le débat a eu lieu et l’opposition a’ eu ses 1 et 2% a’ l’election présidentielle!!!!
    Nous continuons a’ debattre sur maliweb et ailleurs! Le Parlement aussi est un lieu ideal pour le débat!!!!
    PRESIDENT IBK, IL NE FAUT PAS ACCEPTER DE VOUS RABAISSER A’ LEUR NIVEAU!!!! LEUR BUT EST DE VOUS RABAISSER ET VOUS RIDICULISER!!! DO NOT PLAY THEIR GAME!!! QU’ILS DEBATTENT ENTRE EUX MEMES!!!! QU’ILS DISENT CE QU’ILS VEULENT!!!
    Les membres de l’opposition, PERSONNE NE VOUS OBLIGE A’ AIMER IBK MAIS NOUS VOUS DEMANDONS D’AVOIR UN MINIMUM DE RESPECT POUR L’INSTITUTION QU’IL REPRESENTE!!! IBK EST LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE!!!!

  35. Il n y a ni débat ni espoir quand le président de la Rep se félicite d’avoir :
    – doter l’armée de 3 tenues individuelles !
    – des chaussettes !
    Il n ya ni debat ni espoir quand le Clown national se pavane à l’emporte pièce avec un avion dont le prix surfacturé pouvait nous trouver 3 avions de combat.

  36. Mr Sogodogo il me semble que vs avez mieux a faire que de jouer aux trouble fête , l’heure n’est plus aux titillements de l’égos de nos hommes politiques avec vos histoires de ” Débats ” qui relevent de campagne electoral ce chapitre est clos Vs devez dorenavant faire entrer ds vs bases de données le terme ” concertation ” et songer a diversifier le theme de vs article afin de pouvoir vs passer des service de l’Etat

  37. Quand on a été une mauvaise majorité, on ne peut pas être une bonne opposition, cela est indéniable, vous opposition de ce jour, vous aviez fait la même chose à votre opposition quand vous étiez majorité. Ce que vous ferez aux hommes en allant, au retour si vous êtes faible, les hommes vous retournerons la même chose. Le silence, le refus de débattre les problèmes de la Nation, le “Omerta”, en un mot, c’est le terme “le chi e n aboie, la caravane passe”.

  38. Je pense qu’il faut encourager de telles initiatives qui peuvent avec beaucoup de volonté politique servir comme base solide à l’émergence jamais entendu de notre pays. Nous devons toujours rester solidaire en harmonie avec la couleur de notre drapeau.Cette rencontre première est déjà un grand pas dans ma mesure où elle a permis de mettre en place un cadre de concertation paritaire de 12 membres. Je prie comme tout bon patriote que de bonnes décisions politiques soient conclues pour servir de poutres à notre pays. Attendons de ce qui va sortir.Vive le Mali!!!!

  39. Si l’opposition aspire au changement comme ils l’ont toujours prétendue, ils doivent apporter de nouvelle idées au lieu de s’adonner aux critiques. Le pays est en train d’écrire l’une des pages les plus importantes de son histoire politique. Tous les acteurs politiques doivent apporter leurs pierres à l’édifice.

  40. L’union fait la force, cela n’est point de la faiblesse du régime au pouvoir de s’unir avec l’opposition. Tous les acteur politique doivent s’unir sur une même table pour trouver des solutions de sortie de crise au multiple crise malienne. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  41. Tu as raison, l’opposition doit faire preuve enfin de bonne foi, dans la gestion du pays. La population est tellement déçue de la prestation de l’opposition sur la scène politique malienne, qu’elle reste indiffèrent de tous ce dont les concernant. IBK offre l’opportunité à l’opposition de mettre en valeur sa compétence.
    💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

  42. Oui, ses politiques oublient carment ce qu’ils doivent faire pour que le pays se relève, au lieu de tenter des rencontres de discutions de ce genre pourquoi ne pas organiser des coin où tous les maliens apporterons leurs idées de réflexion permettant d’accompagner le gouvernement.

    Assez, il est grand temps que nous rendons à la république ce qu’elle nous doit.

  43. Comment fuie le débat c’est le gouvernement qui a ouvert le débat, c’est le gouvernement qui a fait appel à l’opposition, dans le soucie de s’unir et trouver une issue sortie de crise dans la crise d’insécurité sur toute l’étendue du territoire malien.

  44. Nous quand même Citoyens maliens tous ce que nous attendons de nos leaders politique est leurs accompagnements au gouvernement. C’est dans l’accompagnement que nous pouvons vaincre les difficultés Et le reste est à venir…
    😀 😀 😀 😀

  45. L’opposition malienne est une opposition nulle. Elle se plaint toujours sur tous les faits et gestes du régime en place en particulier du Président de la République. Maintenant que le Président IBK leur tend la main pour la gestion du pays d’une manière plus démocratique, l’opposition malienne doit montrée à l’opinion internationale qu’elles savent faire au chose que les critiques.

  46. Les “FRILEUX”se saissent en se rendant compte de la desastreuse du pays quant aux pintades de reconnaissez que l’heur est grave,l’opposition ne fait que tirer la sonnette d’arme.
    Les “FRILEUX” ont été comme ça c’est à dire en situation de carence d’idée.
    Les leaders des “FRILEUX”ne soucient que des luttes personnelles et des luttes pour la nation malienne.
    En tous cas l’initiative est à saluée en esperant que ça ne se fait pas sur le dos du peuple malien.
    La démocratie exige souvent la consertation des clivages differents.
    Merci pour la démocratie malienne!!!

  47. Comme on le dit si bien ” l’union fait la force”, la démocratie a connu le vrai sens que sous le régime d’IBK. Le régime au pouvoir veut la participation de tous les acteurs politique dans la gestion du pays. L’opposition doit apporter de nouvelle idée dans la gestion du pays.

  48. Les partis politique de la majorité présidentielle ne peuvent rient dire sur la position de la gouvernance du pays. Depuis que le président IBK est élu et qui en voulant remercier les maliens disais qu’il est fier d’eux et qu’il a été choisi par le malien pas par un parti politique, beaucoup de ses hommes politique se sont retirer de son soutien, alors qu’il faut le reconnaitre, le président a dit vrai sur cette affaire.
    Nous n’avons pas besoin des promesses et des magouilles pour défendre sa nation.

  49. Il est temps que le PARENA arrête de critiquer et passe à l’action, le gouvernement a déjà ouvrir ses bras à l’opposition. L’opposition malienne doit prouver qu’elle a autre idée objective et constructive pour leur patrie.

  50. Je suis totalement d’accord avec toi “Citoyen lambda“ nous devons très souvent rappeler à ses politiques ce qu’ils doivent faire, nous sommes oubliées et nous avons besoin des personnes qui nous dirigerons envers l’union national, accompagner le gouvernement apporter des propositions pour le libre de se sentir maliens.

  51. L’opposition malienne ne font qu’apporter des critiques sans aucune importance, des critiques qui au lieu de trouver une manière de faire avancer le pays engendre le pays dans des discutions inutiles.

  52. En matière de démocratie IBK est à féliciter car, il est allé au-delà de la démocratique. L’opposition est dans tous les conditions et dispose d’une grande part de responsabilité dans la gestion du pays (statut de l’opposition). L’opposition doit fait preuve de patriotisme.

  53. L’opposition ne peut pas nous dire qu’elle est avec le pays pendant que l’opposition fait tout pour saboter les bons œuvres du président de la république. L’opposition n’apporte jamais son accompagnement au gouvernement, l’opposition passe tous son temps à critiquer le gouvernement sans apporter un sel grain de proposition.

  54. L’opposition ne peut pas nous raconter des choses qui nous convaincrons, cette opposition est celle qui à chaque instant que le pays tente de s’envolé par le courage et le dévouement de notre gouvernement, font tout pour empêcher le succès des projets de notre vaillant gouvernement.

  55. Moi je ne suis ni de l’opposition, ni de la majorité, mais je suis un malien :
    Un malien qui à chaque instant n’assiste qu’à des contestations des hommes politique de sa nation
    Celui qui assiste à des hommes politique qui au lieu d’apporter leurs soutien au président et à la république ne font que se soucis d’abord de comment remplir leurs poches

    Celui qui a envie que le Mali retrouve sa situation normal
    Celui qui pense que quel qu’en soit notre parti politique nous sommes maliens avant tout.
    L’opposition et la majorité politique doivent comprendre que les maliens n’ont pas besoin des débats mais plutôt des actes remarquable qui sont en faveur du développement du pays de ses politiques.

  56. Arrêtons de nous entre discuter sur ces sujets, l’essentiel est que nous avons été frappés et nous devons former un bloc, c’est-à-dire l’union nationale derrière nos autorités pour sauver notre pays et éviter une telle situation encore.

  57. Nous devons nous unir en ce temps pas de créé des débat pour raconter des n’importe quoi, quel qu’en soit la majorité ou l’opposition, nous sommes tous des maliens et nous devons tous défendre le pays, et cela ne peut pas être sans qu’on ne soit unis.

  58. Hélas encore le journal le républicain de Tièbilé Dramé le journal des attaques impuissantes, des critiques insensées. C’est le journal de la voie des impures, voleurs et traitre du pays du Mali. Le journal le républicain et son président Tièbilé Dramé sont les pires et les ennemis du Mali. Le but de ces détracteurs est de coûte que coûte porter atteinte aux régimes en place et cela dans leurs propres intérêts. Ils menacent la stabilité du pays et divulguent toujours des articles incitateurs à la haine et à la violence. Ce sont des comportements apatrides.

  59. L’opposition se dit ne pas être l’ennemi du Mali, mais l’opposition joue certain rôle très différent de l’accompagnement d’un ami. Certes l’opposition n’est pas l’ennemi du Mali, mais l’opposition acte contre le Mali

  60. Que nous soyons seulement serins et unis personne ne pourra nous affaiblir ou nous détourner de notre destination. Unissons-nous pour faire face au terrorisme et à la destruction de notre pays. Vive le Mali uni et vive l’accord d’Alger.

  61. Oh les petits messieurs sont sortis encore, cela n’étonnera personne parce que tous les maliens s’attendaient à cela depuis le jour de l’attentat. Mais désolé pour vous.

  62. Si PARENA n’aurait pas fait une critique sur ce sujet de prise d’otages j’allais mourir. Ils ont même pris du temps mais je pense que cela a été dû à l’état d’urgence. J’ai un seul mot leur dire « il faut penser à la mémoire des victimes avant de semer la pagaille encore » et toutes mes condoléances aux familles victimes.

  63. PARENA nous vous prions vraiment de ne plus se servir de notre tristesse pour vos mots d’ordre de tract ou autres. Soyez conscients SVP chers militants du PARENA, ce problème nous concerne tous et ces comportements en ce temps est malhonnête.

  64. Là où nous sommes actuellement aucun pays n’est à l’abri du terrorisme, même les puissances mondiales souffrent de ce fléau bien vrai qu’elles ont tout en leur disposition sur le plan défensif. Donc donnons-nous les mains pour mieux avancer.

  65. Les français nous ont montré des preuves tout récemment lors de l’attentat du vendredi 13 novembre, toutes les couches politiques en France se sont mobiliser avec une forte motivation pour aider le gouvernement à sauver la France. Pourquoi nous ne faisons pas la même chose ?

  66. Nous sommes des frères et non des ennemis. Le Mali c’est notre patrimoine commun, chacun doit apporter son soutien pour bien l’entretenir. Nous devons mettre à côté nos divergences politiques et mettre le Mali avant tout et au-dessus de tout.

  67. Seule l’union nationale peut nous aider à sortir de ce trou. Il est temps que nous comprenions le vrai sens de la démocratie. Soumaïla Cissé vient nous a montré l’exemple, un acte démocratique et patriotique en allant visiter le lieu de l’attentat et les blessés, il a montré que c’est le Mali avant tout. Monsieur le chef de file de l’opposition vous méritez vraiment votre poste, vous connaissez comment doit agir un opposant et quel est le rôle d’un opposant malgré les confusions avec le gouvernement. Vous avez posé un grand acte patriotique. Mais ce fameux bélier n’a pas compris jusqu’à présent le sens de la démocratie, ni de l’opposition.

  68. Quand l’opposition a le même souci que le gouvernement cela promet un avenir rassurant, on peut croire que l’espoir est permis. Ensemble bâtissons le Mali !!!

  69. L’opposition malienne nous montre maintenant qu’on peut compter sur elle pour participer à la bonne gestion de ce pays, et le ton a été donné par l’honorable Soumaïla cissé, ce qui est vraiment une bonne chose pour le MALI !!!

  70. Enfin l’opposition malienne prend conscience de la gravité de la situation, elle a compris maintenant que le temps n’est plus à la guerre, mais à l’union nationale et Soumaïla cissé donne l’exemple !!!

  71. L’opposition malienne a montré qu’on pouvait compter sur elle pour aider le gouvernement à sortir le pays de cette crise en tout état de cause, dernièrement elle a posé des actes qui méritent toutes les félicitations du monde !!!

  72. Il est vraiment temps que l’opposition malienne se joigne au gouvernement pour qu’ensemble, ils puissent sortir le pays de cette crise !!! Moi, personnellement je félicite l’acte de Soumaïla cissé envers les victimes du drame et les forces de l’ordre, c’est un exemple à suivre pour les autres membres de l’opposition malienne !!!

  73. Les citoyens maliens sont contents de voir la majorité présidentielle et l’opposition démocratique, qui sont deux grandes mouvances de la démocratie, pour sauver le Mali, notre patrimoine commun. Une démocratie est une majorité e une opposition. L’une ne peut pas aller sans l »autre et à défaut de l’une de ces deux parties, il ne peut pas y avoir de vraie démocratie. Nous saluons cette initiative et encourageons les partis politiques qui ont pris part à cette rencontre à aller jusqu’au bout de l’objectif visé. 💡 💡 😆 😆 😆

  74. Je suis sans doute convaincu que si une telle initiative avait été prise bien avant aujourd’hui, le Mali n’allait pas connaître une telle dégradation de la situation sécuritaire. C’est certes difficile que la majorité et l’opposition s’entende sur un point mais ce n’est pas du tout impossible. ➡ ➡ 😛 😛 😛

  75. L’opposition est appelée à prendre part à de telle initiative et mettre de côtés leurs critiques pour aider les teneurs du pouvoir à sauver le pays. Le Mali est un bien commun et non personnel. Il est temps que les partis politiques cessent avec leurs différends et se mettre ensemble pour une seule cause : le Mali. ❓ ❓ 😛 😛 😛

  76. Félicitations à soumaïla cissé et à toute l’opposition malienne pour cet acte, il était temps que les leaders de l’opposition prennent conscience de la gravité de la situation dans notre pays !!! Nous espérons que ça soit continuel !!!

  77. Le Mali, pour sortir de cette impasse, a besoin de tous ces fils sans exception. La majorité et l’opposition sont les deux grandes parties de cette rencontre mais elles ne sont pas les seules concernées par cette idée de sauver le Mali. Tout citoyen est interpellé à faire de son mieux pour que le Mali puisse sortir de cette situation de crise politico-sécuritaire. 😀 😀 😆 😆

  78. Au Mali tout comme ailleurs, la démocratie demande la présence de deux grandes tendances qui sont : la majorité et l’opposition. Les débats politiques doivent être contradictoires et constructifs. L’opposition a pour mission d’être le contre-pouvoir en faisant des critiques dignes et des propositions allant dans l’intérêt de toute la nation. C’est de cette façon qu’elle remplira sa mission. Elle ne doit pas critiquer pour le simple plaisir de l faire. 😥 😥 😥 💡 💡 💡

  79. Très franchement le temps n’est plus à la guerre ou encore à la dissociation, nous devons tous unir nos forces pour sortir notre pays de cette crise qui a durée trop longtemps, nous devons tous pendre conscience de cela !!

  80. L’opposition malienne passe toute sa vie à ne faire que des critiques. Elle ne propose rien aux teneurs du pouvoir. Elle est engagé à nuire le régime en place. Telle est la mission cachée de cette opposition. Tièbilé Dramé qui était à la tête de l’opposition pendant cette rencontre, à l’absence du chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, n’est pas un patriote. Il est opposant le jour et opportuniste la nuit. On ne doit pas faire confiance à un coiffeur qui n’a pas de cheveux. 😛 😛 😀 😀 😀

  81. Il est temps que les leaders de ce pays se donnent la main, qu’ils songent à aller dans le même sens et qu’ils mettent devant tout autre chose l’intérêt de notre pays !!!

  82. L’opposition malienne avec à sa tête Soumaïla Cissé et Tièbilé Dramé ne peut rien apporter à ce pays. Certes Tièbilé Dramé était présent à cette rencontre mais tenez-vous bien qu’il n’est pas de bonne volonté pour aller jusqu’au bout. Il est un homme politique malintentionné. Il ne veut pas le bien de cette nation. 😀 😀 😛 😛

  83. L’opposition malienne ne peut pas enterrer la hache de guerre. La majorité présidentielle veut qu’elle se mette avec elle pour sauver ensemble le pays de cette calamité. La solution de cette situation réside dans une union entre les deux tendances, opposition et majorité. Mais je ne crois si cela serait possible avec une opposition à sa tête Tièbilé Dramé. 😛 😛 😀 😀 😀

  84. Je suis parfaitement d’accord avec cette initiative de mouvance des partis de la majorité présidentielle. Dr Boulkhassoum Haïdara a pris une bonne initiative. Il est conscient que le pays a actuellement besoin de tous ses fils pour tourner la page de la crise sécuritaire. 💡 💡 😆 😆 😆

  85. Oui à l’unisson, oui à une entente entre l’opposition malienne et la majorité parlementaire, oui à la mise en avant de l’intérêt de notre pays !!!
    Non à la dissociation, non aux critiques sans fin dans ce pays !!!

  86. La majorité a fuit le débat; de n’importe quoi seulement. Je ne suis pas surpris de cet article car il est du “Républicain”, le journal de Tièbilé Dramé, un opposant. Donc il essayera toujours de glorifier l’opposition au détriment de la majorité présidentielle. La rencontre avait pour but de s’unir pour sauver le Mali, le patrimoine commun des maliens. 😛 😛 💡 💡 💡

  87. Il est temps que l’opposition et la majorité s’entende pour sauver note cher Mali de cette dégradation de la situation sécuritaire. Le Mali va mal. Le Mali est malade. Il faudra faire le diagnostic pour que nous puissions aller de l’avant ; pour que nous puissions mettre un terme à cette rébellion pour toujours. La majorité n’a pas fuit le débat. Il n’y a même pas y de débats contradictoire. Les tendances sont parvenus sur les mêmes points. 👿 👿 💡 💡 💡

  88. Rencontre majorité-opposition : La majorité fuit le débat
    Par Le Républicain

    Des paroles et des actes !

    “Rencontre entre camp présidentiel et l’opposition républicaine et démocratique”, un plateau assez intéressant qui donne l’impression que ces acteurs s’opposent réellement, qu’il y a un vrai débat qui oppose et propose!

    1- Que les uns disaient que ce n’était pas bien et les autres de répondre que mais vous l’aviez fait avant nous, vous auriez pu le faire parce que nous on l’a fait aussi. Une espèce de connivence de la classe politique avec ses logiques de partis, où tout le monde ayant été plus ou moins ministre ou appartenu à des partis qui depuis belle lurette ont des ministres au pouvoir et finalement font globalement la même chose, quand ils sont dans l’opposition ils ont des idées, quand ils sont au pouvoir ils font de la même manière.

    2-Une rencontre complètement déconnectée des vraies aspirations du peuple malien, jouant la politique politicienne qui n’intéresse personne, et animée par des technocrates, de techniciens, d’orateurs ENArques, de Normaliens de prétendus supérieurs, qui débattent sans réellement le faire par manque de genie.

    3-Derrière cette rencontre se revèle une fois de plus une crise de la politique au Mali, de ses dirigents politiques qui ont du mal à faire accoucher le message politique ou du moins qui ratent chaque fois l’occasion de le faire. Une crise sur cette politique de sécurité comme sur tant bien de domaines comme l’éducation, la gestion, la santé, l’alimentation, la corruption…

    4-On retiendra de cette rencontre ou tentative de rencontre, que politologue est un drôle de métier. On donne des arguments pour une religion qui celèbre un Dieu qui n’existe pas…Sidérant de constater qu’on se sert d’un thème brûlant de l’heure “Sécurité” pour faire uniquement la UNE de l’actualité, ayant comme seul but de se dessiner un profil, tout en faisant semblant de s’occuper du citoyen lamda par le choix d’un thème comme celui-ci et en ce moment.

    Seul intelligent lors de cette rencontre est le thème “SECURITE “lui-même qui interesse plus d’un Malien, mais malheureusement il ne fut pas débattu, parce que les politiques et les politiciens sont incapables d’accélérer son processus sur tout l’étendu du territoire…

  89. Ce n’est pas une première que la majorité et l’opposition malienne se rencontre pour échanger. Si je me rappel bien, le président Ibrahim Boubacar Keita a tendu la main à l’opposition malienne bien avant aujourd’hui.

  90. Le parti RPM n’a jamais été à la hauteur, cela ne m’étonne pas que Tièbilé réussisse à tenir tête devant eux. Vus l’état dans lequel se trouve notre pays, à mon avis il ne devrait pas y avoir de débat lors de cette rencontre mais plutôt des échanges.

  91. Le Mali a besoin de chacun de nous tous, ne laissons pas notre pays s’engouffré dans le sombre pendant que nous pouvons nus unir pour le sauver. Bon vent à ce nouveau comité de coalition majorité-opposition.

  92. J’approuve cette initiative de la majorité présidentielle, espérons que nos opposants prennent consciences cette fois ci et laisse de cotés leurs rancunes pour participer à la convalescence du Mali.

  93. Ce pays fait appel au devoir patriotique de tous ses fils. Unissons nos forces pour porter haut le Mali. La majorité a fait preuve de maturité et patriotique, seul le Mali compte.

  94. J’espère de tout cœur que l’opposition malienne accepte pour une fois de contribuer à la reconstruction de notre chère patrie. Les critiques ne nous amènent à rien de concret, or si on unisse nos forces on peut tous ensemble relever le Mali.

  95. Voilà enfin une initiative salutaire et soutenable. Il n’est jamais trop tard, cette rencontre ne devrait pas état d’un débat mais plutôt d’une échange conforme sur la situation de notre pays.

  96. Plus de discrimination politique, que la majorité considère l’opposition comme ces frères que l’opposition aussi fasse autant. Nous sommes tous des maliens, alors mettons une croix sur nos différends et tendons la main à notre pays.

  97. #Vive un Mali uni et fort
    #Vive un Mali émergent
    #Vive la classe politique malienne

  98. Mieux vaut tard que jamais, ce n’est pas trop tôt d’entreprendre une telle initiative. Ce n’est pas non plus tard de l’entreprendre, juste pour dire à ces hommes de la majorité et de l’opposition qu’ensemble nous pouvons sauver le Mali.

  99. Si l’opposition d’aujourd’hui se souciait tant du Mali, elle n’allait pas nous plonger dans cette crise là puisqu’elle partage largement le bilan-ATT!Comme l’a si bien dit quelqu’un ici même les oppositions africaines ne peuvent pas survivre longtemps loin du pouvoir: elles ont besoin de postes “juteux” pour continuer à vivre…C’est ce que la majorité a compris: elle sait que dans le document il est question d’ouverture côté gouvernement!Alors elle préfère prendre ses distances. 😉

  100. Si la majorité présidentielle fuit le débat , l’opposition est encore plus IMMOBILE et meme INEXISTENTE . Des deux camps le malaise est présent . Donc chacun peut se leurrer mais sachez qu’une politique sans CONVICTION reste juste une SIMPLE DISTRACTION . Nous suivons avec grand INTERET ce FOLKLORE . Merci

Comments are closed.