Résultats définitifs du 1er tour de l’élection présidentielle : La Cour a rendu son arrêt

1
Présidentielle 2018

La Cour constitutionnelle a proclamé, mercredi 8 août, les résultats définitifs du premier tour de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. . Au décompte final, le président sortant Ibrahim Boubacar Keita passe de 41,42% de voix à  41.70%.  Tandis que son adversaire direct a obtenu 17,78% contre les 17,80% proclamés par le ministère de l’Administration Territoriale.  

Sous le feu des critiques d’une partie de l’opposition, les neuf sages de la Cour constitutionnelle ont rendu leur arrêt, ce mercredi, sans tergiverser. Il est tombé, sec, comme un couperet sur la tête de certains candidats.

Plusieurs requêtes portant annulation des résultats de certains bureaux de vote pour irrégularité ont été rejetées. Celle du principal opposant Soumaila Cissé a été jugée  «irrecevable» par la Cour pour non-respect du délai légal de dépôt. Selon la présidente de la Cour constitutionnelle, Manassa Danioko, les conseils du candidat de l’URD Soumaïla Cissé ont déposé leur requête le samedi 4 août alors que le délai de rigueur était le vendredi 3 août.

La décision de la Cour est irrévocable mais Nouhoum Togo, porte-parole de l’opposant proteste et estime que «la Cour a mal compté». «Les résultats ont été proclamés dans la soirée du jeudi 2 août vers 21h. Donc on ne devrait pas compter ce jour. Et notre requête a été déposée le samedi vers 19heures ce n’était donc pas folklo» a-t-il soutenu.

Ainsi dans son arrêt la Cour a validé 116 bulletins déclarés nuls par le ministère de l’Administration Territoriale. Au décompte final, le  président sortant candidat de la Plateforme ‘’Ensemble pour le Mali’’ Ibrahim Boubacar Keïta a  légèrement grimpé de  41,42% à 41,70%. Par contre Soumaïla Cissé a chuté de 0,2% (17,80 à 17,78).  Le candidat d’ADP-Maliba,  Aliou Diallo a, lui, progressé de 7,9% à 8,03 % mais il reste  en 3ème position. Tandis que Cheick Modibo Diarra demeure en 4ème position avec  7,37% contre 7. 4% lors du résultat provisoire.

« Démocratiquement, le peuple s’est exprimé. Juridiquement, la Cour constitutionnelle vient de consacrer ces résultats. Je pense que, quelqu’un qui veut marcher vers la paix et le progrès s’en arrête-là. Aujourd’hui, je suis très fier de ce score» a déclaré Dr. Bocari Tréta, directeur de campagne du candidat IBK.

Mais pour Etienne Fakaba Sissoko, membre du directoire de campagne de Soumaila la Cour n’a pas dit le droit.

Sur les 24 candidats, seuls quatre candidats, à savoir: Ibrahim Boubacar Keita, candidat du RPM, Soumaila Cissé, candidat de l’URD, Aliou Boubacar Diallo de l’ADP-Maliba et Cheick Modibo Diarra, candidat du RPDM  ont obtenu plus de 5% des suffrages exprimés. En conséquence, conformément à la nouvelle loi électorale, ils auront droit aux 50% de leur caution.

Faut-il le rappeler, les conseils du candidat Soumaïla Cissé ont dans leur requête dénoncé «la validation illégale de la candidature» de Cheick Modibo Diarra. De quoi attirer la foudre des partisans de ce dernier contre leur candidat pour le second tour. À  dimanche!

M.D

 

Premier tour de l’élection présidentielle

Le candidat Cheick Harouna Sankaré satisfait de son score

Le mardi  7 août dernier, le président du Mouvement Harouna 2018, Cheick Harouna Sankaré, candidat à l’élection présidentielle était face aux hommes de média.  Objectif : donner son point de vue sur le déroulement du scrutin du 29 juillet. C’était à son Quartier Général de campagne à Yirimadio Zerni derrière le stade du 26 mars. 

Selon  le candidat Cheick Harouna Sankaré, malgré les conditions sécuritaires relativement difficiles au Nord et au Centre du pays, le Mali a pu tenir le 29 juillet, le premier tour de la présidentielle et réaliser un taux de participation de 43,06%. Il a félicité et remercié la population malienne pour sa participation au scrutin dans un climat de paix et de sérénité.  « Le Mouvement Harouna 2018 félicite le gouvernement pour le déroulement du scrutin dans un climat apaisé malgré le contexte difficile. Aussi, le MH2018 remercie tous les organes en charge de l’organisation des élections notamment le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MATD), la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et la Délégation Générale aux Elections (DGE) pour les efforts déployés », a-t-il indiqué. Pour lui, le MH2018 constate une discordance au sein de la classe politique suite à la publication par le MATD des résultats provisoires de l’élection présidentielle en attendant leur confirmation par la Cour Constitutionnelle.

« Nous avons déjà assez de problèmes au Nord comme au Centre du pays qui demeurent d’ailleurs une préoccupation majeure. Nous exhortons  tous les candidats et leurs  sympathisants à mettre en avant l’intérêt supérieur de la Nation. Nous  invitons la Communauté Internationale, les leaders religieux et coutumiers à s’impliquer davantage dans la recherche d’un climat apaisé pour  éviter le chaos avant qu’il ne soit trop tard », a-t-il laissé entendre. Avant d’ajouter que le MH2018 exhorte le Gouvernement à poursuivre les efforts pour l’organisation d’un éventuel  second tour le 12 août 2018 dans la transparence afin de garantir la crédibilité et la consolidation de la jeune démocratie malienne.

S’agissant du résultat qu’il a obtenu à l’élection présidentielle, le président du MH2018, Cheick Harouna Sankaré a fait savoir qu’il en est très satisfait parce que selon lui, c’est le peuple malien qui a choisi et il respecte les voix qui lui ont été accordées.

« Nous sommes rentrés dans cette danse il y a à peu près 2 mois et lors de la compagne, nous nous sommes rendus uniquement dans 3 régions à savoir Kayes, Ségou et Mopti car nous n’avons pas eu les moyens comme les autres, sinon on aurait pu sortir avec un résultat qui pourrait nous permettre d’aller au second tour », a-t-il assuré. D’après lui, au lieu d’accuser  le gouvernement du Mali, il faut accuser les électeurs maliens car ils ont voté pour les plus riches.

Parlant de son éventuel  soutien à un candidat au second tour, Cheick Haouna Sankaré dira qu’il attend d’abord la décision  de la Cour Constitutionnel avant de se prononcer.

Par ailleurs, il a expliqué que le MH2018 est une organisation à vocation politique constituée des  partisans, sympathisants et alliés de Cheick Harouna Sankaré ayant nourri l’ambition de porter son père fondateur à la magistrature suprême.

Enfin, le président du MH2018, Cheick Harouna Sankaré, a réaffirmé sa disponibilité et son engagement à soutenir toutes initiatives dans la recherche de la paix, de la justice et du vivre ensemble.

F. Sissoko

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Mirracle Miracle : Je m’appelle Garcia, je veux partager avec vous mon histoire. Il y a de cela 3 mois environ, c’était le calvaire dans mon foyer. Les disputes entre mon mari et moi se répétaient jusqu’au jour ou il quitta la maison. Suite à cela j’en ai parlé avec une amie qui m’a donné les coordonnés d’un Maitre CHANGO AZE à qui je devais m’expliquer. Comme j’aime beaucoup mon mari j’ai contacté cet Grand T’Homme envoyer par Dieu pour m’aider qui m’a promis de me le faire revenir à la maison. J’ai donc suivie ces conseils et également fait des rituels. Exactement 3 jours après,mon époux est revenu en me suppliant de lui pardonner pour tout ce qu’il a pu me fait,et bien sure on s’est réconcilié. Ce fut un véritable miracle dans ma vie. Alors pour tous vos problèmes (ruptures amoureuses ou de divorce et L’Envoûtement Amoureux/L’entente Sexuel sur une Personne , Blocages Sentiments Amoureux Perdu , Sauvez/Protéger Son Couple , Annulé une Rupture/Séparation , Éloignement Rivalité/Jalousie ; Fidélité ) je vous conseille de faire comme moi. Je vous assure que vous trouveriez satisfaction ou résolution à vos problèmes. Pour cela voici ses coordonnées :Téléphone (whasapp/Viber) : 0022966547777
    Voici son site : http://grand-marabout-mediumvoyance-retour-affectif.com/

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here