Seydou M. Coulibaly au lancement du mouvement Benkan à Mopti « Je veux écrire avec vous une nouvelle page de notre histoire » 

0

Malgré les mesures anti-covid interdisant les grands rassemblements, des milliers de sympathisants et de militants du mouvement Benkan ont fait le déplacement de Mopti pour écouter leur leader, Seydou Mamadou Coulibaly, désireux de servir le Mali à travers un « nouveau pacte citoyen ». L’homme suscite ainsi un nouvel espoir, de par sa volonté de faire la politique autrement. C’était à l’Hôtel Campement de Mopti, en début de soirée du samedi 10 avril.

Après les salutations et remerciement à l’endroit de ce beau monde, Seydou Mamadou Coulibaly que l’on nomme déjà SMC à travers les initiales de son nom, dira que ce qu’il a vu dès notre arrivée à Mopti, à travers d’une part la forte mobilisation des populations marquée par une liesse et une ferveur enthousiasmante ; et l’accueil ô combien chaleureux des autorités administratives et politiques, des légitimités traditionnelles et religieuses, présageait que le rendez-vous de « l’Appel pour le Mali » allait tenir toutes ses promesses.

Vers l’émergence du Mali

Et d’expliquer que ces derniers jours, il y a eu une montée fulgurante de cas de COVID 19 au Mali avec des chiffres inquiétants qui montrent la multiplication des foyers de contamination, même si Bamako reste toujours l’épicentre de l’épidémie. Et d’ajouter que les plus hautes autorités de notre pays ont pris de nouvelles mesures restrictives pour rompre la chaine de contamination lors de la tenue, le 09 Avril 2021, d’une réunion extraordinaire du Conseil Supérieur de la Défense Nationale. « Nous saluons ces mesures, car elles sont en droite ligne des principes et des idéaux du mouvement Benkan, le pacte citoyen qui place ses espoirs dans l’émergence d’un Mali avec des citoyens responsables et en bonne santé. Nous devrons apprendre à vivre avec la COVID 19 en adoptant des attitudes responsables, et en adaptant nos modes de vie », a-t-il souligné.

Pour le président du mouvement Benkan, cette nouvelle donne, n’entame aucunement le programme du mouvement. Elle doit inciter à se réorganiser en gardant en tête l’objectif, celui de la présidentielle 2022.

A propos de la situation du pays, Seydou Mamadou Coulibaly dira que la crise malienne est devenue multiforme entraînant ainsi de grands dysfonctionnements dans tous les secteurs vitaux: politique, économique, social, éducatif, sanitaire, écologique …

« C’est pourquoi j’ai très mal au Mali. Je sais que vous aussi vous avez mal au Mali. Nous avons donc tous mal au Mali. Parce que le Mali s’oriente désespérément vers l’abîme. Parce que le Mali court inexorablement le danger d’un délitement. Parce ce que Le Mali s’effondre. Là où toutes les parties du Mali devraient se confondre. Là où toutes les parties du Mali, les unes dans les autres devraient se fondre. Là où le Mali pluriel, ne doit faire que UN, et indivisible, UNI et prospère », a-t-il martelé. Avant de promettre un nouveau départ nécessaire pour le pays. « Oui, avec un nouveau pacte citoyen, le Mali de nos rêves deviendra réalité ! Par engagement patriotique et amour de la Nation l’Appel pour le Mali s’adresse à tous au-delà des régions et des religions, jeunes, femmes, hommes et aînés ; Maliens de l’intérieur comme Maliens établis à l’extérieur autrement appelés Diaspora. En le faisant nous sommes en accord avec les rêves de nos illustres devanciers de bâtir un État un et indivisible, constituant un seul peuple, ayant un seul but et animé d’une seule et même foi. Oui, avec un nouveau pacte citoyen, le Mali de nos rêves deviendra réalité ! Je salue les efforts de la communauté internationale venue au chevet du mali depuis le début de la crise », a-t-il indiqué. Il n’a pas manqué de plaider pour que ces efforts soient mieux organisés.

Avant d’ajouter que le Mouvement Benkan est le signe d’un engagement fort en direction de nos villes et campagnes, hélas peuplées d’une armée de femmes et d’hommes en quête d’emplois devenus mirage. Et de souligner que ce Pacte citoyen Benkan, qui se nourrit de nos vertus millénaires, vise à recoudre le tissu social déchiré.

Ecrire une nouvelle page de l’histoire du Mali ?

Le président du mouvement Benkan dit «non» à l’injustice, «non» au défaitisme, non à l’insécurité, non à la violence, non à la corruption, non au désespoir. « Par voie de conséquence, j’en appelle à l’union, à l’unité, à la paix des cœurs, à l’amour du Mali, et surtout la bonne entente (Benkan) entre les Maliens. Partant de ce fait, nous devons être résolument engagés pour le développement et l’émergence de toutes les régions du Mali, de Kayes à Taoudénit», s’est-il engagé, sous les applaudissements nourris des cadres et élus de Mopti et ceux venus d’ailleurs. Et SMC de déclarer nouer avec les 20 millions de Maliens de l’intérieur et de l’extérieur, publiquement, un nouveau pacte citoyen appelé « Benkan Koura».

Ce pacte citoyen, dira-t-il, est un véritable contrat social. « Il est l’expression d’une volonté et des moyens pour une autre façon de faire de la politique, une autre manière de servir, une autre manière de diriger toutes fondées sur l’intérêt général. C’est pourquoi, je veux écrire avec vous une nouvelle page de notre histoire, en commençant par les chapitres de la réconciliation, de la paix, du développement et de l’entente retrouvée ».

Pour terminer, le patron du Groupe CIRA Holding SAS a accepté cet appel citoyen pour lancer le nouveau pacte voulant reconstruire le Mali. Un pacte qui suscite beaucoup d’espoir parmi les populations.

Bruno D SEGBEDJI,

Envoyé spécial à Mopti

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here