Solution de sortie de crise : La voie du dialogue incertaine !

0

Le week-end dernier était riche en rencontre entre les acteurs de la vie politique de notre pays : rencontre du Chef de l’Etat avec sa majorité, l’Imam Dicko, le M5-RFP. Les autorités coutumières avaient aussi rencontré les acteurs politiques. Toutes les associations de la société civile notamment religieuses avaient initié des rencontres avec des politiques ou donné leur position pour une sortie pacifique de crise. Hélas les solutions de décrispation par le dialogue s’amenuisent pour laisser place à la manière forte.

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a successivement reçu l’imam
Mahmoud Dicko, les partis de la majorité et le M5-RFP. L’objectif était, semble-t-il, d’explorer tous les voies et moyens pouvant mener à la décrispation par le dialogue. Ce dialogue avait pris corps le samedi dernier avec la série d’audiences que le chef de l’état a accordées aux principaux artisans politiques concernés dans la sortie de crise.

L’Imam Mahmoud Dicko était la première personnalité reçue par IBK. Parrain de la CMAS et autorité morale du M5-RFP, l’Imam Dicko n’a pu raccorder le violon avec le Chef de l’Etat. Ensuite, en présence du PM Boubou Cissé, le président Keïta a reçu les représentants des partis de la majorité présidentielle.  Ce fut après le tour d’une délégation des familles fondatrices de Bamako d’être reçue par le Chef de l’Etat.

Ces autorités traditionnelles, après leur rencontre avec l’imam Dicko, avaient jugé nécessaire de rencontrer aussi IBK. Les autorités traditionnelles étaient venues rencontrer le président de la République pour lui faire la restitution de leurs entretiens avec différents acteurs de la vie sociopolitique afin de recueillir ses points de vue. Leur démarche étant d’écouter les deux parties en conflit pour le contrôle du pays pour faire des propositions concrètes de sortie de crise.

C’est la rencontre, tant attendue, entre IBK et le M5-RFP qui a laissé tout le monde sur sa faim. Puisque, au lieu de permettre de nourrir un dialogue fructueux, elle a au contraire remis le M5-RFP sur la voie extrême de sortie de crise : démission du président de la république et fin de son régime. Un objectif que le M5-RFP promet d’obtenir par tous les moyens y compris par la désobéissance civile. Donc la manière forte !

Aboubacar B Fofana (stagiaire)

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here