Sortie de crise : Les Etats-Unis insistent sur l’organisation des élections en avril 2013

24

Le chef de la diplomatie américaine pour l’Afrique a encouragé le gouvernement provisoire du Mali à donner suite à son accord avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) pour l’organisation d’élections libres et crédibles en avril 2013, disant que l’aide américaine donnée au pays au-delà de l’aide humanitaire critique ne pourra reprendre que lorsque le pays aura fait la transition vers un nouveau gouvernement démocratiquement élu.

 

Johnny Carson

S’adressant le 5 décembre au sous-comité des affaires étrangères chargé de l’Afrique au Sénat à Washington, le secrétaire d’Etat adjoint aux affaires africaines, Johnnie Carson, a déclaré que le gouvernement provisoire du Mali a renforcé sa gouvernance dans le pays, mais que ses préparatifs électoraux évoluent lentement.

“Nous continuons à fortement encourager le gouvernement provisoire à fixer une date pour les élections et à élaborer un plan d’action pour la transition vers un nouveau gouvernement démocratiquement élu. Les Etats-Unis, avec la communauté internationale, sont prêts à aider le Mali dans l’organisation d’élections libres, justes et transparentes”, M. Carson a dit à la commission.

Le gouvernement du Mali a été renversé par un coup d’Etat le 21 mars. Deux tiers du pays sont désormais contrôlés par des extrémistes islamiques qui ont permis au groupe terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), au Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest et à d’autres groupes affiliés d’opérer à l’intérieur du pays.

Source département d’Etat

Commentaires via Facebook :

24 COMMENTAIRES

  1. Ou étaient ces américains au moment de la chute du nord?, c’étaient pas ces meme américains qui entrainaient les militaires maliens au nord. Dépuis le début de la crise, ils ont toujours légitimé la revendication des touaregs, chers amis électeurs aucune élection ne sera organisée au Mali sans la partie nord, les gens (occidentaux) qui ont manigancé ce coup contre le mali surtout la guerre en lybie et la main invisible d’aide au MNLA, ils n’ont qu’à reglé pour que mali puisse trouver la paix ensuite il y aura d’election

  2. SANS OUBLIER LE CHRONOGRAMME, QUE FAUT-IL PREVOIR DANS LA FEUILLE DE ROUTE POUR UNE SORTIE DURABLE DE LA CRISE ?

    LA GUERRE EST INÉVITABLE CONTRE LE TERRORISME ET DOIT ÊTRE MENÉE PAR LES FORCES DE DÉFENSE ET SÉCURITÉ DU MALI, AVEC LE RENFORT, PLUS TARD, PAR LE CONTINGENT DE LA CEDEAO/UA/ONU.

    POUR PLUS D’EFFICACITÉ ET MOINS DE DÉGÂTS COLLATÉRAUX, ELLE DOIT COMMENCER PAR UNE GUERRE INFORMATIONNELLE (GUERRE STRATÉGIQUE DE RENSEIGNEMENTS SUR LE TERRORISME), PLUS PRÉCISE ET MIEUX CIBLÉE, MENÉE EN PARALLÈLE AVEC LA PRÉPARATION DU FICHIER ELECTORAL ET LA NÉGOCIATION, ET SE TERMINER PAR UNE GUERRE DIRECTE.

    APRES LA LIBÉRATION DU NORD, VIENDRONT LES ÉLECTIONS TRANSPARENTES ET CRÉDIBLES, LE RENFORCEMENT DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA SÉCURITÉ, LA RÉCONCILIATION NATIONALE ET LES BASES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET ÉQUITABLE.

    Bonjour,
    La sécurité est un élément important, qui conditionne tout le reste.

    Le danger peut se trouver partout, en témoigne le dernier enlèvement d’un français dans la région de Kayes.

    Dans ma proposition de sortie de crise, intégrée dans la lettre ouverte, adressée en ligne, au Président du Mali et aux Maliens, j’ai indiqué qu’il fallait d’abord opter pour une SÉCURISATION DE TOUTES LES RÉGIONS DU MALI y compris celles qui ne sont pas occupées par les terroristes et en parallèle mener les concertations nationales et régionales, les conférences de compromis dédiées aux négociations et préparer le fichier électoral pour des élections après la libération du Nord.

    Cette sécurisation doit être assurée par les forces de défense et sécurité du Mali AVEC LE RENFORT PLUS TARD PAR LE CONTINGENT DE LA CEDAO/UA/ONU.

    Le guide et la plateforme de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable et honorable de la crise Malienne adressée sous forme de lettre ouverte, entre autres, au Président du Mali et aux Maliens, s’appuie sur ma proposition de sortie de crise.

    La complexité de la guerre au Nord Mali fait qu‘il est indispensable de bien la préparer avant de la démarrer.

    Les partenaires, exemples, les États Unis et la France, pourront aider l’Afrique surtout sur la surveillance et les informations précises, sur les terroristes au Mali, nécessaires pour une guerre informationnelle (guerre stratégique de renseignements sur le terrorisme).

    Ces informations doivent être collectées, corrélées et sécurisées sur une longue période pour garantir leur fiabilité et pour rendre efficace la guerre au Nord Mali en réduisant, voire en évitant, les dégâts collatéraux dont parlent les Américains et l’ONU.

    Cette collecte doit s’amplifier et s’étendre aux pays du champ et même au niveau international pour aider le Mali, la CEDEAO et L’UA à rendre la guerre plus précise et mieux ciblée car :

    (1) la population et les terroristes se trouvent aux mêmes endroits, souvent, sans que la population locale le sache,

    (2) certains ressortissants des régions du Nord Mali ont été incorporés par les terroristes et les djihadistes dans leurs armées,

    (3) les terroristes peuvent passer d’un pays à un autre et ils fonctionnent en réseau. Avec Al Quaeda et AQMI, ce réseau est régional et mondial.

    (4) la guerre s’effectuera dans une zone du sahel, il faut être habitué ou s’y adapter.

    C’est tout cela qui rend cette guerre, au Mali, difficile.

    Pour la gagner, il faut la préparer à l’avance et sérieusement avec une excellente coordination et synchronisation entre les pays et avec l’aide précieuse de la population du Mali, en particulier la population locale, des pays de la sous-région et des partenaires au niveau international.

    De ce fait, l’emploi des drones (avions sans pilote) plus précis et à grande portée de surveillance et d’action serait souhaitable.

    Étant donné, comme dit l’article du Washington Post, Pentagon planning multinational military operation in Mali, publié en début décembre 2012, que les plus précis, d’une grande portée d’attaque, se trouvent en Europe, des autorisations de vol des pays du champ (exemples, l’Algérie, le Niger, le Burkina, La Mauritanie, la Libye, le Tchad, …) doivent être cherchées longtemps à l’avance pour ne pas entraver une opération qui doit être rapide et qui ne doit pas échouer ou être retardée.

    De ce point de vue aussi, la synchronisation entre les différents pays est indispensable.

    Ainsi, il serait souhaitable que soient lancés en parallèle, l’autorisation de la guerre à délivrer par l’ONU, le support informationnel de la guerre stratégique de renseignements sur le terrorisme à travers la coopération internationale (CEDEAO, UA, France, USA, UE, ONU, …), le renforcement de capacités associé et la dynamisation/motivation des forces de défense et sécurité et la négociation entre Maliens.

    En plus, de permettre une sortie durable de la crise Malienne, cette dernière doit préparer psychologiquement les Maliens à la guerre contre le terrorisme en évitant la guerre civile.

    APRES LA LIBÉRATION DU NORD MALI, ORGANISER:

    – le renforcement de la décentralisation,

    – adéquatement la sécurité,

    – la réconciliation nationale et la réconstruction de l’unité nationale,

    – des élections électorales crédibles et transparentes.

    – les bases du développement durable et équitable du Mali pour une intégration équitable de toutes les communautés dans un cadre démocratique et sécurisé.

    Bien cordialement
    Dr NASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: [email protected]

  3. Les américains ont raison car ces abroutis de la transition on va directement dans le mur…

    • Si on savait pour sure qu’on allait dans le mur…on pourrait mettre nos casques….

      MAIS DIEU SEUL SAIT OU ON VA AVEC NOS TROIS MOUSQUETAIRES….OU MOUSTIQUES…

      Moussa Ag, qui trouve que les Americains n’ont pas tord…..C’EST PAS IDEALE MAIS C’EST PAS UNE MAUVAISE OPTION

  4. LES AMÉRICAINS N’ONT PAS COMPLÈTEMENT TORD…

    BIEN SÛRE QUE L’IDÉAL SERAIT DE LIBÉRER LE PAYS AVANT DE FAIRE CES FAMEUSES ÉLECTIONS….MAIS PARLE T’ON ICI DE QUELQUES MOIS…UNE ANNÉE…OU DES ANNÉES….

    VU LE PROGRÈS EXTRAORDINAIRE FAIT DEPUIS L’OCCIPATION….JE PENSE QUE LA POSSIBILITÉ DE PLUSIEURS ANNÉES DE TRANSITION EXISTE….

    OR … S’IL FAUT CHOISIR ENTRE

    1. 5ANS DE GOUVERNANCE PAR NOTRE TABOURET A TROIS PIEDS QUI N’A ÉTÉ ÉLU PAR PERSONNE ET DONT L’UN DES PIEDS EST UN CRIMINEL SELON LA CONSTITUTION DU MALI….

    2. 5ANS DE GOUVERNANCE PAR UN ÉLU D’UNE BONNE PARTIE DE LA NATION ….

    JE TROUVE QUE LA SECONDE OPTION EST MEILLEURE….PAS IDÉALE MAIS MEILLEURE À LA PREMIÈRE OPTION….

    EN PLUS…ON POURRA AU MOINS SITUER LES RESPONSABILITÉS DES UN ET DES AUTRES … CE QUI N’EST PAS LE CAS AUDJOURD’HUI AVEC NOTRE DÉSÉQUILIBRÉ DE TABOURET …

    LE VAURIEN DE SOLDAT RATÉ VA TE JURER QU’IL NE TIENT PAS LES RENNES DU PAYS…JUSTE LES ARMES ET LA GUEULE…

    L’ASTRE DES ASTRES DE PM…VA TE DIRE QU’IL N’A PAS PLEIN POUVOIR ET N’EST PAS PRÉSIDENT …COMME PREUVE …LES NÉGOCIATEURS AU BURKINA SONT ALLÉS SANS SON MANDAT…

    LE MATHEMAGICIENS DE PRESIDENT DJONKISS VA TE JURE QU’IL N’EST QU’UN FIGURANT SANS POUVOIR DERRIÈRE LE VAURIEN DE SOLDAT RATÉ ARMÉ ET L’ASTRE DES ASTRES DE PM AVEC PLEIN POUVOIR…

    AU MOINS LES FEMMES DE SOLDATS SAVAIENT OU ALLER SE PLAINDRE APRÈS AGUELHOK…..ET LE RESTE DU PAYS POINTAIT LE DOIGT DANS UNE SEULE DIRECTION….

    Moussa Ag, qui pense que LES AMÉRICAINS N’ONT PAS COMPLÈTEMENT TORD…MAIS LEUR PROPOSITION N’ARRANGE PAS DU TOUT LES BANDITS DU SUD…LE TEMPS EST LE MEILLEUR AMI DES PUTSCHISTES…ÇA C’EST UNE RÉALITÉ…DONC…

    • Les USA veulent traiter avec un gouvernement légitime issu d’élections crédibles ( Govt. démocratique) d’une part, et d’autre part n’ont pas confiance aux militaires -surtout putchiistes- dans le paysage politique. La raison serait une prévention de la dictature ayant pour corollaire cette violation des libertés publiques et des droits élementaires de l’homme.

      • Mon cher…

        On sait…ON FAIT EXPRES….MAIS ON NE PERD RIEN A CONTINUER DANS NOTRE POLITIQUE DE L’AUTRUCHE…

        Les USA savent que liberer le nord n’est qu’une partie de l’equation…IL FAUT AUSSI FORMER UNE ARMEE MALIENNE CAPABLE DE DEFENDRE L’INTEGRITE TERRITORIALE APRES LA LIBERATION….

        Cela ne peut etre fait qu’avec une COLLABORATION AVEC LE MALI ET LA POLITIQUE OU PROPAGANDE INTERNATIONAL DES USA NE PERMETTENT PAS UNE TELLE COLLABORATION SANS UN GOUVERNEMENT LEGITIME….

        Je parie qu’on va me donner des contres-examples…ici….

        MAIS CONTINUONS DANS NOTRE POLITIQUE DE L’AUTRUCHE….C’EST NOUS QUI AVONS TOUT A PERDRE….

        ON EN SERAIT PAS LA…SI ON ALLAIT TOUT SIMPLEMENT LIBERER NOTRE PAYS AU LIEU DE VOIR DES ENNEMIS PARTOUT????

        N’EST CE PAS????

        Moussa Ag, qui comprend les motivations americaines….

  5. Anarque! Complot! Est -ce que le nouveau gouvernement aura du coup milagreusement une force et des moyens plus que celui de la transition? On parle du Mali! Un pays bien endetté. Arretez le chantage , pourquoi ils veulent aider le Mali a condition de…..des elections?……Et le reste … les 2/3 du pays qui ne participerons pas? ….. C’est signer le pacte qui nous fait renoncer automatiquement a notre territoire occupé….
    Aidez le Mali sans poser des conditions. Bon, on sait que cela esr difficile pour les americains, c’est naturel.
    Chers dirrigeants du Mali, vous avez la tâche de prendre les decisions les plus importantes sur l’avenir de ce pays, les derrapages auront des consequences irreversibles.
    En comprenant bien la situación je pense que la communauté internationale est plus du coté de l’Algerie et le Burkina Faso, car leurs interets sont plus prisent en compte que ceux du Mali, “les consequences de la guerre pour e sahel”…….soyons serieux, quelle guerre n’a pas de consequence?……Que disent les inocents de l’irak, de la sirie, de palestine de la Libie etc……Après….Oh nous nous sommes trompés il n’y avait pas d’armes nucleaires en Irak! C’est tout simplement patetique.

    • C’est bizarre … LE MONDE ENTIER EST L’ENNEMI DU MALI….

      Moussa Ag, qui est très surpris de voir que son pays s’est fait autant d’ennemi en si peu de temps…ON SE SENT TROP IMPORTANT DANS NOTRE PAYS…AH MALIBAH!!!!

  6. Organisé les élections avant la reconquête sera la plus grosse erreur de l’existance du Mali.
    Entre les 2 objectifs majeur du gouvernement de trasition est d’abord la reconquête du nord un point et c’est tiut.
    Aussi par cet acte le mali aura à reconnaaitre sa deffaite et aussi ont aurait peudu a jamais les 2/3 de notre pays.
    En tout cas Mois je ne voterrai jamais en cas d’election avant la recoquêtte.

  7. Apemali le Mali est un état souverain le temps des colonies est dépassé
    Carson est a la solde du Qatar et contre le Mali comme SARKOSY ils veulent un speudo emirat Touareg pour pouvoir sucer nos richesses au NORD du MALI.
    Les états n’ont pas d’amis que des intérêts.
    AMAGANA TU AS TOUT DIT MERCI

  8. ses cons d’Américain nous fatigue avec cette histoire d’élection avant la libération,moi je veux que c’est Américain de con et têtu comme un âne sache que le Mali n’est pas l’Amérique et c’est les citoyens Maliens qui vote et non les citoyen Américain dont il peuvent aller voir ailler nous on veux recouvrir l’intégrité avant les élections

  9. Vous allez voir qui aime sincèrement le Mali? Les patins comme Dioncounda et Cheick Modibo Diarra vont accepter cette situation. Des politiques de principe comme Mariko ou meme Soumana Sako vont dire le contraire. Mais sachez une chose, ce sont les vœux des américains qui seront faits au Mali et non ceux des maliens. Raison pour laquelle des gens Chavez ou même Castro leur diront toujours non.

  10. Ils sont vraiment bettes ces Americains. Leur puissance leur rend completement fou.

  11. L’organisation des élections est synonyme que les maliens ont accepté la partition du pays. Concernant la crise, certes elle est grave mais toutes les grandes nations sont passées par là. Il est vrai que nous avons été humiliés mais il faudra gagner la guerre pour sauvegarder notre dignité.

  12. LIBERONS LE NORD AVANT DALLEE AUX ELECTIONS. LES NORDISTES SONT AUSSI DES MALIENS, COMMENT PEUT ON ALLER AUX ELECTIONS SANS LES POPULATIONS NORDISTES. LEURS VOIX COMPTES AUSSI.

  13. On ne peut etre plus clair, a moins qu´on soit vraiment maudit pour ne pas comprendre les choses… Il faut organiser absolument cette election pour au moins resoudre le probleme de tohu-bohu qui existe au sommet de lÉtat… On peut belle et bien organiser des elections avec la partie sous notre controle d´autant plus qu´on aura la garantie de la communauté interna— pour recuperer le Nord… Si jamais nous nous engageons dans une lutte armée avec cette confusion ä Bamako, la situation peut etre pire que celle de la somalie (Que Dieu nous en garde… “Un Homme averti en vaut deux”

    • Ne sois pas dupe ApemaMali,si les elections etaient la solution les pays comme la Libye,l’Afganistan et l’Iraq ne seraient jamais dans une telle situation chaotique.Don’t be fooled.

    • qu’est ce qui te dit Mr ApemeMALI qu’une orgnisation d’election au Mali tout de suite ne va pas encore compliqué les choses? Sutout si on viens nous imposer quelq’un!!!!!

Comments are closed.