Soumeylou Boubèye Maïga : «Ce qui est survenu le mardi 18 août dernier était pratiquement inévitable»

16

Dans une interview publiée, ce mardi 01 septembre, accordée au quotidien national L’Essor, l’ancien Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, donne ses recettes pour une transition réussie au Mali.

Inévitable. Selon le président de l’Alliance pour la Solidarité au Mali-Convergence des Forces Patriotiques (ASMA-CFP), on s’acheminait au Mali tout droit vers une « radicalisation encore plus dangereuse », de part et d’autre, entre le pouvoir et le Mouvement du 5-Juin. Toutes les réponses apportées à la crise depuis juin, a indiqué Soumeylou Boubèye Maïga, étaient à la fois « tardives et insuffisantes». «Je pense que ce qui est survenu le mardi 18 août dernier était pratiquement inévitable, parce que nous étions arrivés dans une situation d’impasse», a assuré l’ancien Premier ministre qui avait organisé l’élection présidentielle couronnée par la réélection d’IBK en 2018.

Interrogé sur la durée et la direction de la transition, Soumeylou Boubèye Maïga donne des pistes de solution dignes d’un connaisseur des rouages de l’Etat. «En matière de transition politique, il faut être assez humble et se fixer des objectifs limités, mais importants pour le pays», conseille-t-il. Dans la situation actuelle, explique le Tigre, les questions fondamentales portent essentiellement sur l’architecture institutionnelle, la feuille de route et la durée de la transition.

Pour l’architecture institutionnelle, Soumeylou Boubèye Maïga préconise un exécutif dirigé par un président et un Premier ministre civils comme le préconise la Cédéao. Mais, ajoute-t-il, les militaires doivent avoir une présence qui reflète le rôle qu’ils ont joué. A côté de l’exécutif, détaille Boubèye, il faut créer un Conseil national de transition qui sera l’organe législatif pour la période de la transition. Les recommandations du Dialogue national inclusif constituent, pour Boubèye, la feuille de route de la transition.

Un an… un délai raisonnable

«Les transitions réussies sur le continent ont généralement duré de 9 à 12 mois», affirme l’ancien Premier ministre. A l’entendre le délai d’un (1) an proposé par la Cédéao est raisonnable. Cependant, si les Maliens travaillent ensemble, « il n’est pas impensable que nous puissions avoir un glissement de quelques mois en raison de contingences liées notamment à la période des travaux agricoles qui correspond au troisième trimestre de l’année», a exposé Soumeylou Boubèye Maïga.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

16 COMMENTAIRES

  1. LA MAJORITE ABSOLUE DES ASSOCIATIONS CREEES A BAMAKO ET A TRAVERS LE MALI SONT DU NORD ET CENTRE! LA BROUILLE ET PROFITER. VOYEZ LES, OUVREZ LES YEUX!

    VOILA QUAND LE NORD DESCENT A BAMAKO, AU SUD, C EST LE MEME CODE ARABO-ISLAMISTE, JE VEUT DIRE FOURBERIE, HYPOCRISIE, DEMAGOGIE. LES GENS ONT GRANDI DANS LES CERCLES OU LA SEULE VALEUR EST FAIRE SEMBLANT D ETRE CE QU ONT EST PAS EN REALITEE, PRETENDRE SAVOIR POUR MIEUX PROFITER DE L AUTRE.

  2. QU EST CE QUE VOUS ALLEZ FAIRE DE:
    ZOUMANA SACKO
    MODIBO SIDIBE
    OUMAR TATAM LY
    MOUSSA MARA
    ABDOULAYE IDRISSOU MAIGA

  3. Le Concours d’entrée à l’ENA a été annulé pour des motifs que le Directeur de la structure ne connaissait pas, ce qui lui a poussé à démissionner;
    le fichier électoral avec 1200000 électeurs fictif dénoncé par l’opposition a été préparé par qui ?
    L’élection présidentielle de 2018 …….
    le Conseil National de Transition proposé par Moussa MARA comme organe législatif depuis la première heure est entrain d’être volé;
    les chaussettes des militaires, non, non non qu’on nous respecte dans ce pays

  4. Le Concours d’entrée à l’ENA a été annulé pour des motifs que le Directeur de la structure ne connaissait pas, ce qui lui a poussé à démissionner;
    le fichier électoral avec 1200000 électeurs fictif dénoncé par l’opposition a été préparé par qui ?
    L’élection présidentielle de 2018 …….
    le Conseil National de Transition proposé par Moussa MARA comme organe législatif depuis la première heure est entrain d’être volé;
    les chaussettes des militaires, non, non non qu’on nous respecte dans ce pays là comme ça

  5. LE PEUPLE N`EST PAS DUPE

    QUAND ON EST AU SOMMET DE L`ETAT PLUS D`UNE DECENIE ET QU`IL N YA AI AUCUN RESULTAT TANGIBLE QUE VOULEZ VOUS?
    QUE LES POPULATIONS VOUS APPLAUDISENT? MAIS NON……..

  6. Je m adresse à toutes les personnes qui ont essayé de répondre à cette publication,au lieu de tout être là à critiquer et insulter les grandes personnalités essayer de réaliser quelques choses de concrets dans votre vie, eux au moins ils ont essayé de redresser le pays.Pour une fois dans votre vie arrêtez de parler sans preuve, ce sont les journalistes et les mauvaises langues qui parlent toujours sans preuve qui ont fais sombrer le Mali.

    • Des mauvaises langues ou des gens qui ne connaissent rien, vous et moi reconnaissons que celui qui a été directeur de campagne d’IBK. les maliens ont de mémoire très courte.

      • leurs memoires sont effacees par chaque priere quotidienne, donc la memoire c est de priere a priere, rien au dela si ce n est que l existence du paradis ou ils ne veulent pourtant pas aller et l enfer qu ils vivent au journalier mais ne le voient pas car attise par leurs propres ignorances et imbecilites religieusement entretenues

  7. “Soumeylou Boubèye Maïga, donne ses recettes pour une transition réussie au Mali”

    Le problème, avec ce vieux renard de la “politicaillerie” Malienne, c’est qu’il ne connaît que les “RECETTES”, les trucs, les arrangements, et les tripatouillages !!!

    Et en matière de “RECETTES”, ce vieux politicard au profil de drone😂😂, est un véritable MAITRE INCONTESTÉ…

    Pour mémoire, souvenons-nous qu’il fut, entre autres, L’EXECUTEUR MINUTIEUX du désormais historique faux-marché de défense kagnassy, puis, 5 ans plus tard, L’ORGANISATEUR SUBTIL de la fameuse réélection volée par la triche !!!

    Entre temps, ce même magouilleur de génie nous a concocté L’IMBECILITÉ HISTORIQUE de favoriser (et d’armer !!!) les milices civiles, qui allaient ensuite faire basculer le centre du pays dans une BARBARIE ETHINIQUE pour la toute première fois de l’histoire Malienne !!!😎😎😎😎

    Et là, voilà CE MÊME CONNARD qui discute tranquillement et posément dans les médias…….. comme si PERSONNE NE SAVAIT QUI IL EST OU CE QU’IL VAUT !!!

    Bref: ON CROIT RÊVER !🙄🙄🙄

    • Le Roi Biton de Segou a ecrit ici et ailleurs les trois elements suivants qui ont ete’ ignore’s:
      1- L’etat malien de doit en aucun cas supporter une milice. le cas du centre et celui du General Gamou au nord m’avaient secoue’.
      2- J’etais contre le depart du PM Soumeulou Boubey Maiga. Il etait clair qu’on etait entrain de creer un vide autour du president IBK pour finir par le cueillir comme un fruit.
      3- Lorsque l’Imam Naif et sa clique de voyous ont commence’ a’ faire leur promenade dansante sur la Place de l’Independance, il etait devenu tres evident que si IBK ne faisait pas arreter ces gens. ils allaient le faire arreter. JE L’AI ECRIT TRES OUVERTEMENT A’ QUELQUES REPRISES ICI SUR MALIWEB ET AILLEURS!
      NE’ KONI SIGUILEN DON KA AW LODJE’!!! DU 18 AOUT A’ AUJOURD’HUI, J’AI CONSTATE’ PLUSIEURS CHOSES QUE JE PREFERE TAIRE POUR LE MOMENT!!!

  8. Ce mr,specialiste auto-proclame en securite est incapable de sentir sa propre m…de,tellement il est vautre dans le faux, nous vivont les consequences de votre tripatouillage electoral de 2018.Avezau moins la decence d’adopter un profil bas !

    • “Ayez au moins la decence d’adopter un profil bas !”

      Frère Lynx22, toi aussi !!!

      As-tu déjà vu UNE SEULE FOIS un vieux requin-politicard comme SBM faire preuve de……..DÉCENCE au cours de son interminable carrière politique ???🤣🤣🤣

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here