Soutien à la candidature de Modibo Sidibé au sein de l’ADEMA-PASJ : Les masques tombent enfin !

0

Le vendredi 17 juin 2011, s’est tenue au siège de l’Adema-PASJ à Bamako-Coura une réunion extraordinaire du Comité Exécutif (CE) du parti aux environs de 18h30.                                                                                   
 

Cette  réunion a duré près de 4 heures d’horloge, c’est-à-dire de 18h30 à 22h30, et l’ordre du jour portait sur les lettres  de report des dates de dépôts des candidatures et de désignation du candidat a l’élection présidentielle de 2012, sollicité par les Coordinations régionales de Sikasso et Ségou.                                                                                                         

Durant des heures, partisans et adversaires des dates indiquées ont développé divers argumentaires. Chaque camp voulait avoir le dessus sur l’autre, comme dans un procès entre d’éminents avocats.                                    

Les argumentaires reposaient sur les besoins de préserver l’unité et la cohésion au sein du parti. Toute chose qui aura le mérite de pouvoir concilier les divers points de vue.

Pour la majorité des membres, cet alibi ne tient pas. C’est le stratagème des partisans de l’ancien Premier Ministre Modibo Sidibé. Cette tendance est pilotée par le Ministre Tièmoko Sangaré. De là, certains membres du CE pensent que le Ministre Tièmoko Sangaré est en train de régionaliser ces élections, étant entendu que d’autres argumentations  circulent depuis la fameuse lettre de dépôt et de désignation. Parmi ces argumentaires, la région de Sikasso n’a jamais fourni un président de la République du Mali et Modibo Sidibé représente cette fois-ci l’unique chance pour Sikasso. 

Au cours des débats, certains barons du CE, par leur silence, ont montré leur position, c’est-à-dire favorable à la candidature de Modibo Sidibé. Ce sont :

Ibrahim Ag Oumarou                                                                                                       
 Dans les coulisses, il n’a pas pardonné à Dioncounda Traoré sa position dans le débat contre la création d’un SENAT. En plus, lors du congrès de 2008, il était candidat pour le remplacer à la tête du Parti.

Alassane Ag Moussa                                                                                                       
    Il a parlé au nom de la Coordination de Gao, alors qu’il n’y a pas eu de réunion de la Coordination relative au report des dates. Avec Modibo Sidibé, il entend toujours être un Ministre de la République.

BakaryCamara                                                                                                               
 Il a épousé le même avis que son Ministre Tièmoko Sangaré. Il a parlé au nom de la Coordination de Koulikoro, ce qui a été démontré, séance tenante, par un autre membre de ladite Coordination.

Fakoroba Coulibaly     
                                                                                            
        Il a été le porte-parole de Ibrahim Ag Oumarou. N’oublions pas que Fakoroba est chargé de mission au Haut Conseil des Collectivités Territoriales.

Kalifa Cissoko   Il a préféré garder le silence. Du coup, il a épousé les mêmes points de vue de la Section de Bafoulabé quant aux reports des dates. Comme vous le savez, les gens de Bafoulabé se disent que Modibo Sidibé est natif du 1er Cercle du Mali et qu’à ce titre, ils doivent le soutenir.

Harouna Cissé                                                                                                             
Il pense qu’il ne faut pas que ce qui s’est passé en 2002, avec une scission dans les rangs de l’Adema-PASJ, se répète. Selon lui, il faut renoncer à présenter un candidat, le temps de repenser les plaies après 10 ans. Sa position est qu’il n’attend que le signal d’ATT.

Marimantia Diarra    Secrétaire général du parti de l’Adema-PASJ, il est en train, d’après certaines informations, de se battre pour faire accepter la candidature de Modibo Sidibé, parce que le temps qu’il a passé au gouvernement ne lui a pas suffi. Il espère plus avec Modibo. Tout le retard constaté dans l’envoi des lettres relatives aux primaires, selon les milieux proches de l’Adema-PASJ, est de sa faute.

Fadimata Maïg
a   Son  silence lors des débats révèle sa position. Aspirant à la fonction de Ministre depuis le temps du RPM en 2002, malgré les promesses faites par ATT, elle n’a jamais pu faire partie d’une équipe gouvernementale. Elle attend Modibo Sidibé pour avoir mieux, même si ce n’est pas son choix premier ou alors la direction du pouce de ATT.

Abdoul Baki Cissé                                                                                   
  Secrétaire général contesté de la Section Adema-PASJ de Koulikoro. Les contentieux et les contestations des Sous-sections de Koulikoro ont amené le CE Adema-PASJ à proposer une nouvelle Conférence élective à Koulikoro. Il semble ne pas pardonner cette décision de Dioncounda Traoré.                                                                                                                                          

Malgré ses positions mitigées, la majorité s’est dégagée pour le maintien des dates retenues. Cette majorité n’entend plus se laisser distraire par ceux qui veulent faire rater au parti l’échéance de 2012.                                

Certains membres  se demandent si les Ministres Adema ne sont pas en mission pour affaiblir le parti. Lors de la dernière journée des Communes du Mali, les maires Adema ont pourtant montré le carton jaune aux membres du CE pour leur volonté de division et de contribuer à l’affaiblissement du parti à la veille des élections. Ils ont juré que si le CE sortait un candidat consensuel, eux en tant que Maires, feront le reste du boulot.    
Birama FALL    

Commentaires via Facebook :

PARTAGER