Spécial 22 septembre 2022, Œuvres sociales du président de la Transition : Le geste du cœur

0

Mardi 7 juin 2022, à Bagadadji, en commune II du district de Bamako. L’ambiance est festive à l’école Place de la République. Là-bas le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, inaugure le 200è forage dans le cadre de ses œuvres sociales. Cela pour célébrer le premier anniversaire de son investiture comme président de la Transition.

Le chef de l’État a prêté serment le lundi 7 juin 2021. Intronisation solennelle lors de laquelle, le chef suprême des armées s’est engagé à consacrer une partie de ses fonds de souveraineté à la réalisation d’œuvres sociales et humanitaires envers les populations notamment défavorisées.   En la matière, le choix du Groupe scolaire : Place de la République est loin d’être fortuit.

La symbolique est d’ailleurs jugée très forte. Située entre l’Assemblée nationale, la Grande mosquée de Bamako et la Maison des artisans (espace appelé Place de la République), cet établissement est «l’École élémentaire garçon» créée en 1905. Certaines grandes figures du Mali telles que le premier président Modibo Keita, l’écrivain Seydou Badian Kouyaté… l’ont fréquentée. Elle compte aujourd’hui plus de 1.200 élèves dont 700 filles, repartis entre 18 classes (premier et second cycles confondus).

Cet établissement mythique a, à l’occasion, également servi de cadre pour la remise de cinq véhicules dont deux véhicules à la Fédération nationale des associations de personnes handicapées (Femaph), deux à l’Office national des pupilles en République du Mali (Onapuma) et un à l’Association malienne des aveugles. Le Centre hospitalier universitaire de Kati, le Centre de santé de référence de la Commune IV et l’Institut national de santé publique reçoivent chacun un groupe électrogène.

Depuis, les actions sociales se poursuivaient dans d’autres domaines. Les travaux de réalisation de forages continuaient également. Finis ces activités, les campagnes de remise ont repris. C’est ainsi que le vendredi 29 juillet dernier, la conseillère spéciale du président de la Transition, le colonel Assa Badiallo Touré, a inauguré 13 nouveaux forages. Tous offerts à des établissements d’enseignement supérieur.

Cette série d’inaugurations commence au campus de l’École de médecine du Point-G. Au profit de ces futurs médecins, la conseillère spéciale inaugure le 201è forage. Cette adduction d’eau potable soulagera les étudiants en médecine. Après le campus de l’École de médecine du Point-G, le colonel Assa Badiallo Touré a mis le cap sur l’École nationale d’ingénieurs (ENI). Dans la cour de cet établissement de formation des ingénieurs maliens et africains, elle met en service deux forages, le 202 et le 203

. Elle n’a pas manqué d’inviter à une prise en charge optimale de ces joyaux offerts par le chef de l’État afin de réduire le stresse hydrique auquel les étudiants sont confrontés.

Quelques heures plus tard, la délégation s’est rendue à l’Institut polytechnique rural de formation et de recherche appliquée (IPR/IFRA) de Katibougou. Elle y inaugure huit forages au profit de ce centre universitaire. Les 204, 205, 206, 207, 208, 209, 210 et 211

forages ont été implantés respectivement dans les secteurs : élevage, verger, potager, à la Cité, à l’Internat du Centre des œuvres universitaires (Cenou) et à l’arboretum de l’IPR/IFRA de Katibougou.

Après c’était le tour des étudiants de la Faculté des sciences techniques (Fast) et de l’Institut universitaire de gestion (IUG), de recevoir leurs ouvrages d’adduction d’eau potable. C’était les 212 et 213

forages. Des actions qui témoignent de la considération du président de la Transition à l’égard de ces futurs dirigeants du Mali. «Les étudiants, qui constituent les futurs cadres du pays, méritent d’être mis dans les conditions d’études. Ces infrastructures hydrauliques contribueront à l’amélioration de leur cadre de vie et d’étude », explique sa conseillère spéciale.

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a rappelé les raisons qui l’ont amené à initier ces actions sociales et humanitaires. «Nous avons été inspirés par cette initiative lorsque nous étions sur le théâtre des opérations. Lors des patrouilles, nous avons vu des villages abandonnés à eux-mêmes, souvent sans soins ni assistance au plan alimentaire. C’est au regard de toutes ces expériences que nous (le président de l’Assemblée nationale ici présent et moi-même) avons décidé d’apporter notre contribution à nos populations. Et nous assurons les Maliens que les œuvres sociales vont continuer jusqu’à la fin de la Transition». Le chef de l’État a fait cette révélation lors de l’inauguration du 200è forage la au Groupe scolaire: Place de la République.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here