Transition : Les alertes de Me Kassoum Tapo

3

Alors que les prochaines élections présidentielle et législatives sont prévues pour février et mars 2022, certains indicateurs laissent planer le doute sur la faisabilité et la volonté des autorités à tenir ces échéances. Sur Africable TV, Me Tapo s’inquiète et alerte.

 Lors d’un débat télévisé sur Africable TV, face au porte-parole de M5-RFP, Me Kassoum Tapo président du Morena semble ne pas être sûr des nouvelles autorités du pays quant à leur volonté d’organiser les prochaines élections dans le délai imparti et de céder le pouvoir à un civil.

A entendre Me Tapo parler, ce sont des opportunistes qui seraient derrière les nouvelles autorités pour les encourager à rester au pouvoir. Un jeu dangereux pour le Président de la transition, le Colonel Assimi Goïta, que prévient Me Tapo. « Que les jeunes colonels ne cèdent pas aux chants des sirènes qui ne peuvent pas les aider. Vous n’avez pas intérêt à proroger cette transition », a-t-il prévenu avant d’ajouter, s’adressant à Jamille Bittar, porte-parole du M5-RFP : « De toutes les façons on ne l’acceptera pas. On va vous montrer que nous aussi nous existons. Que nous savons occuper la rue comme vous. Les Maliens vous attendent au tournant. Essayez de violer la transition et vous allez voir si les Maliens vous considèrent comme les forces du changement».

S’adressant au Président de la Transition, Me Tapo l’a invité à marquer l’histoire de façon positive. « On va vous imposer la date des élections que vous le vouliez ou pas parce qu’il y a des démocrates à travers le monde qui n’acceptent pas le pouvoir pris par la force et la rue. Le pouvoir c’est par les urnes. Le président Assimi a eu la chance d’avoir le statut d’ancien Chef de l’Etat contrairement à Amadou Haya Sanogo en 2012. Donc qu’il conserve cet honneur en sortant par la grande porte de l’histoire en refusant de céder aux chants des sirènes pour tenter de rester au pouvoir ».

 

Alassane Cissouma

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Les maliens se leurrent Boubou Cissé a été proposé à l’URD par la France qui va l’imposer aux prochaines élections et il sera le prochain président.
    Choguel n’est pas allé chez Boubou pour rien. Nos présidents sont fabriqués dans des chancelleries étrangères.
    Boubou est le candidat de la France et il sera le prochain président du Mali si vous ne vous réveillez pas.
    Macron a signé un pacte avec lui lorsqu’il était PM, ainsi au pouvoir cet idiot attardé cédera le nord du Mali…
    Ouvrez vos yeux, ne regardez pas ailleurs, ne vous laissez pas distraire.
    Nous ne sommes que des pions de ces colons qui ont dépouillé notre pays entre autres pour construire les leurs.
    Il faut maintenant prendre l’exemple sur le Rwanda si on veut bâtir réellement notre pays, mais des veines dans les couilles, on en cherche… Tous ceux qui ont été président au Mali ont volé des centaines de millards du pays sans exception.
    99% des politiciens qui se battent pour le fauteuil vacant veulent accéder au pouvoir essentiellement pour participer davantage et au premier plan à la destruction de leur pays. Je rejoins Issa Kaou Djim au final qui les connaît bien, mais seul il risque de laisser sa réputation.
    Il n’y a que Cheick Oumar Sissoko qui est droit dans ce pays. Si vous donnez le pays à ce monsieur, le Mali sera redressé car il foutra au bout de 3 mois tous ceux qui ont volé et foutu notre pays dans le fossé. Ce grand monsieur ne se couche pas, et il est propre.

  2. Les militants du RPM ont agi dans la clandestinité,non les militants du MPR dont le président est l’ancien porte parole du gouvernement d’IBK,ensuite du M5-RFP et actuel premier ministre.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  3. Quand on lutte réellement pour la DÉMOCRATIE,on ne peut pas être contre le MOUVEMENT POPULAIRE mené à partir du 5 juin 2020.
    KASSOUM TAPO EST ENTRAIN DE LUTTER CONTRE CEUX QUI L’ONT DÉGAGÉ DU POUVOIR LE 18 AOÛT 2020 APRÈS AVOIR MENÉ DES CAMPAGNES MÉDIATIQUES CONTRE LES ANIMATEURS DU M5-RFP POUR SE FAIRE REMARQUER DU LOCATAIRE DE KOULOUBA ACCULÉ.
    Le M5-RFP est la conséquence de la confiscation du pouvoir par un CLAN FAMILIAL.
    C’EST UN COUP D’ÉTAT PERMANENT COMME ON N’EN VOIT EN AFRIQUE CENTRALE PLUS PIRE QUE LES COUP D’ÉTAT DE SANOGO ET D’ASSIMI.
    Un démocrate se lève contre ça.
    MAÎTRE TAPO ne l’a pas fait.
    Il s’est plutôt associé.
    La lutte que mène MAÎTRE TAPO correspond à celle qu’à mener les thuriféraires de MOUSSA TRAORÉ contre ALPHA OUMAR KONARÉ.
    Ça n’a rien à voir avec la démocratie.
    Elle est soutenue par la HAINE.
    QUAND ON LAISSE LE POUVOIR DANS LA RUE,ELLE VA Y ÊTRE RAMASSÉE.
    IBK a abandonné les règles élémentaires de gouvernance démocratique pour s’associer à des personnes qui ne représentent rien politiquement.
    Il a refusé de s’appuyer sur ce regroupement de partis politiques qui l’ont accompagné donnant plus de légitimité à son fils KARIM KEITA,les militaires proches des putschistes dont MOUSSA DIAWARA était la tête de proue.
    Le pouvoir entre les mains de KARIM KEITA et de MOUSSA DIAWARA,c’est abandonner toute vision dans la conduite de l’Etat.
    Ce manque de vison a donné le sentiment palpable que le pays est entrain de disparaître.
    MAÎTRE TAPO pense que les maliens ne doivent pas sortir dans la rue pour demander le départ de celui chargé de conduire l’Etat du fait qu’il préfère le déléguer à des proches.
    MAÎTRE TAPO pense que la démocratie consiste à laisser un élu dirigé jusqu’à la fin de son mandat malgré les DÉRAPAGES qui font le bonheur des ennemis du Mali.
    Les GRANDS PEUPLES se lèvent quand ils constatent que le locataire de la PRÉSIDENCE conduit le pays à sa perte.
    Le peuple français a donné l’exemple en se mobilisant contre l’inertie de la classe politique permettant à DE GAULLE d’occuper la haute fonction.
    Le GENERAL DE GAULLE est devenu PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE de la France suite à une mobilisation populaire.
    Il ne le serait jamais,si la population ne s’était pas mobilisée puisque le mouvement politique qu’il a créé pour revenir au pouvoir a lamentablement échoué.
    Donc ceux qui confondent MOBILISATION POPULAIRE pour demander le départ d’un PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE incompétent et un COUP D’ÉTAT ne font que propager leur HAINE d’avoir perdu le pouvoir.
    La démocratie est toujours soutenue par L’ADHÉSION POPULAIRE.
    ELLE EXPRIME LA LÉGITIMITÉ POPULAIRE.
    Entre 1992 et 2002,L’OPPOSITION face à ALPHA OUMAR KONARÉ a tenté,à plusieurs reprises,de réussir la mobilisation qu’ a faite le M5-RFP sans succès.
    LA LÉGITIMITÉ D’ALPHA OUMAR KONARÉ NE SOUFFRAIT D’AUCUN DOUTE SOUTENU PAR UN GRAND PARTI POLITIQUE.
    C’est pour ça on n’a jamais réussi les mobilisations gigantesques contre lui puisque des relais politiques étaient là pour faire remonter les préoccupations de la population qui étaient prises en compte.
    Rien de tout cela n’était possible avec IBK qui a préféré un CLAN FAMILIAL.
    La mobilisation gigantesque du 5 juin 2020 ne reflète pas la popularité des animateurs du M5-RFP,mais la faute politique d’IBK de confier la gestion politique à des amateurs.
    La population s’est chaque jour senti abandonné par le président de la république du fait de mettre à côté ceux qui leurs inspirent confiance.
    Ils se sont retrouvés au M5-RFP.
    Certains ont animé le comité stratégique,d’autres,notamment les militants du MPR,ont agi dans la clandestinité.
    Le M5-RFP est le mouvement suscité par la mauvaise gouvernance criarde D’IBK.
    C’est inintelligent de s’en prendre aux animateurs du M5-RFP.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here