Tiébilé Dramé à Kita : Il faut remercier ATT dimanche prochain et faire renaître un autre Mali""

0

Le président du Parena et candidat à la présidentielle du 29 de ce mois était, le samedi 21 avril à Kita, une localité située à 170 km à l”ouest de Bamako. Dans l”ancienne capitale de l”arachide devenue aujourd”hui zone cotonnière, le candidat du parti du bélier blanc, reçu dans une atmosphère de fête, s”est engagé, une fois élu à faire renaître un autre Mali où il fera bon vivre, où le pouvoir songera davantage aux préoccupations du peuple. C”est pourquoi il a promis d”augmenter le prix d”achat du kilogramme du coton graine, aujourd”hui fixé à 165 FCFA le premier choix contre 210 FCFA il y a trois ans.

Entre la ville historique et culturelle de Kita et le PARENA, les liens sont profonds. Car certains hauts responsables du parti sont originaires de cette ville, à l”image de l”ancien ministre de la Justice et secrétaire général du parti, Me Hamidou Diabaté, de la présidente des femmes du parti, Mme Tounkara Tènè Sacko. Si nul n”est prophète chez soi, les Kitois ont réservé un accueil digne aux enfants du terroir. Très tôt le matin, des militants venus de toute la ville et des villages environnants se sont mobilisés sur la place de la liberté pour attendre la délégation conduite part le candidat Tiébilé Dramé. Selon certaines affirmations, aucun des candidats qui l”ont précédé à Kita, ATT en tête, n”ont bénéficié un tel accueil.

La délégation a été reçue à l”entrée de la ville par Me Hamidou Diabaté, le secrétaire général de la section de Kita, Hamadoun Touré, les membres du Bureau de ladite section et les militants. Le convoi s”est ensuite dirigé vers le cendre ville.

A la place de la liberté où a eu lieu le clou de la manifestation, la foule très excitée n”a pu être maîtrisée par les jeunes chargés de l”organisation. Ce qui fait que, malgré la présence de quelques éléments des forces de sécurité, la cérémonie s”est déroulée dans une grande cacophonie où les militants et militantes tenaient à serrer la main de leur porte drapeau à la magistrature suprême. Les sons du terroir et les chasseurs étaient de la fête sur une place de la liberté colorée aux emblèmes du parti et aux posters du candidat, Tiébvilé Dramé.

Le secrétaire général de la section Parena de Kita, dans son mot de bienvenue, dira que la parti se porte très bien dans le cercle de Kita. Celui-ci a enregistré, ces derniers temps, des centaines d”adhésions de militants venus d”autres formations politiques. Ce qui l”a amené à dire, que cette confiance des populations au parti signifie qu”il songe à leur préoccupation.

Kita, une ville stratégique pour la conquête du pouvoir au Mali

Dans ses premiers mots, le président Tiébilé Dramé a rendu un vivrant hommage à l”enfant du Kita, Me Hamidou Diabaté qui a toujours été fidèle aux idéaux du parti. Pour le président, Hamidou est aujourd”hui une fierté non seulement pour Kita mais aussi pour tout le Mali.

Remerciant les populations de Kita accourues en grand nombre, le candidat a laissé entendre que la ville de Kita est une vielle cité stratégique dans la conquête du pouvoir au Mali. Il est donc normal qu”un candidat à la présidentielle de notre pays vienne se confier à cette ville car le Mali est un pays de culture, de dignité et de reconnaissance.

Dans cette localité de l”ethnie malinké, le président du Parena a rappelé un vieux proverbe qui dit que le " Mandé peut tanguer mais le Mandé ne chavirera pas ". Cela, pour faire comprendre aux populations de Kita que le Mali tangue avec le président ATT et que chacun doit se lever pour que ce pays ne chavire pas. " Si le pays tangue aujourd”hui parce que ATT, que tout le monde a soutenu en 2002 en plaçant beaucoup d”espoir en lui, a atteint ses limites, il doit maintenant s”occuper d”autres choses, on doit lui dire merci le dimanche 29 prochain. Nous devons faire renaître un autre Mali " a lancé le président Tiébilé Dramé.

Dans ce nouveau Mali dont il rêve, il s”est engagé, une fois élu, à réaliser certaines choses. Il s”agira, d”abord, de prendre en compte les préoccupations essentielles des populations.

"Quand vous m”accorderez votre confiance, le dimanche prochain, je m”engage à augmenter le prix d”achat du coton graine, je m”engage à mettre fin à la discrimination dans le recrutement à la fonction publique, à mettre fin aux quotas au Mouvement citoyen dans l”attribution des logements sociaux, je prends l”engagement de faire rétablir l”égalité entre les opérateurs économiques devant le cordon douanier en mettant fin aux exonérations fantaisistes, je m”engage à mettre les Maliens de l”extérieur au cœur de ma politique de développement " a déclaré le candidat Tiébilé Dramé sous un tonnerre d”applaudissement des militants. Cependant, il a invité ceux-ci à aller retirer leurs cartes d”électeurs avant le jour du vote.

Après ce grand meeting, la délégation a fait le tour des familles fondatrices de Kita. Dans chacune d”elles, – Sarakoté, Camara, Tounkara, Kéïta, Cissé, etc – le président leur a confié sa candidature en les invitant à faire des bénédictions pour sa victoire et pour que ces élections puissent se tenir dans un climat apaisé.

La même ferveur de Kita a été enregistrée sur le chemin de retour où la délégation a fait escale à Badenko et Sébécoro. Dans la première localité, les militants avec, à leur tête le secrétaire général, Modibo Kouyaté, ont soulevé des problèmes d”infrastructures scolaires, d”adduction d”eau, de moyens de communication, de chômage des jeunes et d”équipements sportifs. A Sébécoro, par contre, où le parti possède plusieurs conseillers municipaux contrairement à Kita où sa liste avait été invalidée lors des élections communales, les militants, très mobilisés autour de la musique du terroir, ont remercié le parti qui s”est beaucoup investi dans le développement socio-économique de la localité. Les responsables locaux du parti se sont engagés abattre un travail de terrain dans les 70 villages de la commune pour la victoire du candidat Tiébilé Dramé.

Envoyé Spécial Youssouf Camara

Commentaires via Facebook :

PARTAGER