Lutte contre la Drogue et le Crime organisé: Le Général Salif Traoré lance officiellement le RJIDC

1

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Salif Traoré a officiellement lancé les activités du Réseau des Journalistes d’Investigation contre la Drogue et le Crime Organisé (RJIDC). Ce lancement a eu lieu, ce samedi 22 février, au Gouvernorat du district de Bamako, au cours de la journée RJIDC.

-Maliweb.net- «Des informations crédibles traitées de façon professionnelle.» C’est en ces termes que le ministre de la Sécurité s’est réjoui de la mise en place d’un Réseau des Journalistes d’Investigation contre la Drogue et le Crime Organisé (RJIDC). Aujourd’hui, explique le Général Salif Traoré, son département est conscient de l’utilisation des réseaux sociaux par les criminels.Pour juguler ce nouveau phénomène, le ministre n’exclut pas une collaboration prochaine entre son département et le RJIDC.

Au discours de lancement du ministre a précédé ceux du maire de la  commune IV du district de Bamako et du président du RJIDC. Dans son mot de cadrage, Amadou Bamba Niang, le président du RJIDC, a rappelé le contexte de création du Réseaux. Le RJIDC est la résultante d’une série de formations initiée par l’Office Central des Stupéfiants (OCS) à l’intention des journalistes du Mali, avec l’appui financier l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC). Pour capitaliser le savoir-faire des journalistes qui se sont familiarisés avec les concepts de Drogue et de Crime organisé, à l’issue desdites formations, le RJIDC est né le mercredi 19 Décembre 2019.

La Journée du RJIDC a permis aux journalistes de se familiariser avec les notions de «Tramadol et Chicha».  Intitulée «Au centre d’une toxicomanie émergente: la consommation du Tramadol et de la Chicha», la communication du Dr Souleymane dit Papa Coulibaly, psychiatre au CHU Point G, a mis l’accent sur l’urgence d’agir contre ces deux produits. Des produits détournés de leur usage habituel grâce à la faiblesse de la législation malienne.

Des attestations de reconnaissance ont été délivrées par le Réseau des Journalistes d’Investigation contre la Drogue et le Crime Organiséà plusieurs personnalités pour leur engagement dans la lutte contre la drogue et le crime organisé au Mali. Il s’agit du ministre de la Sécurité, le Maire de la  Commune IV, les directeurs généraux de l’OCS, de la Police nationale, de la gendarmerie nationale et le Chef d’Etat-Major de la Garde nationale.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Je tends a’ croire que le departement de la securite’ doit se limiter a’ glisser certaines informations de maniere confidentielle a’ des journalistes credibles! La presse doit garder son independance! La securite’ doit faire tres attention pour ne pas devoiler ses methodes!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here