Mali: du nouveau dans la disparition du journaliste Birama Touré ?

5

Au Mali, nouveaux développements dans l’affaire du journaliste malien du Sphinx Birama Touré, disparu depuis trois ans. Un journal français et deux journaux maliens s’interrogent sur le rôle qu’auraient pu jouer dans l’affaire deux hommes : un colonel de l’armée malienne et Karim Keïta député à l’Assemblée nationale et fils du président de la République. Si Karim Keita n’a toujours pas réagi aux supputations, le colonel Cheikh Oumar Ndiaye lui dément catégoriquement.

A côté de l’article publié par la presse malienne, une photo du colonel Cheick Oumar  Ndiaye, sanglé dans la tenue militaire. « Le 29 janvier 2016, date de la disparition présumée de Birama Touré », écrit-il, il était hors du Mali, en formation à l’école de guerre de Paris. Il poursuit : « n’étant donc ni au Mali, ni en position d’activité, ni un proche de Monsieur Karim Keïta, je pense, comme tous les esprits sensés, que je suis loin la personne qu’il informerait de “ses tracas” afin de se tirer d’embarras. »

Dans le même article, le colonel Cheik Oumar Ndiaye avance d’autres arguments comme pour dire : circulez je n’ai rien à vous dans l’affaire…

Précisons que le journal malien Le Sphinx pour lequel le journaliste disparu travaillait a laissé entendre que l’officier serait entré en contact avec le député Karim Keïta au sujet de l’affaire Birama Touré.

Autre nom cité dans ce dossier justement, celui du député Karim Keïta, président de la Commission défense de l’Assemblée nationale. Contrairement au colonel Ndiaye, celui-ci n’a pas encore réagi.

Cela fait un peu plus de trois ans que l’on est sans nouvelles du journaliste malien Birama Keita, disparu fin janvier 2016 à Bamako. Plusieurs associations dont  Reporters sans frontières s’inquiètent. Birama  est-il toujours en vie ? Le dossier est devant la justice malienne.

Par RFI Publié le 24-02-2019 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. La justice malienne évite le plus possible d’aborder le sujet du journaliste.
    Cette affaire tragique est traitée comme un non-événement.
    Une honte pour notre justice.
    Où est ce Mamadou Konaté si prompt à s’ériger en Zorro ?
    Aucun des suspects n’a été auditionné jusqu’à maintenant.
    IBK et son gouvernement évite le sujet.
    Il faut bien pourtant que ce crime soit élucidé et les coupables traduit devant la justice.
    Ce qui est indéniable, si ce crime reste impuni, les auteurs n’hésiterons pas à en commettre d’autres et encore et encore.
    Nous ne sommes pas dans un pays sans loi ni foi. Il y a une justice avec un ministre , des magistrats des procureurs, des greffiers et autres fonctionnaires salariés tous les mois par l’argent publics.
    Ou nous avons une justice, ou nous nous mentons en faisant semblant.
    Bref, soyons des adultes et ayons le courage nécessaire de réclamer la lumière sur cette affaire.

  2. YUGU, nous savons que kinguiranke’ est con. Therefore, tout ce qu’il dira n’a aucune importance! IL EST CONSTIPE’ AU NIVEAU DU CERVEAU!!!!
    L’affaire de la jeune dame est connue. Le president la considerait comme sa propre fille. Nous savons que Karim ne l’a pas tue’e! C’est son epoux qui a commis cet acte odieux parce qu’il pensait qu’il y avait une relation entre elle et……..
    En ce qui concerne Bourama TOURE’, Karim a raison de garder le silence car s’il ouvre sa bouche pour dire quoi que ce soit de cette triste affaire, on tentera d’utiliser ses mots contre lui en les deformant! Ceci etant dit, les enquetes doivent se poursuivre pour jeter toute la lumiere sur cette affaire!
    CEUX QUI ACCUSENT KARIM DOIVENT NOUS DONNER LEURS PREUVES!!!!!! YOU PUT UP OR YOU SHUT UP!!!!

    • Digne fils de wruruwaye, tu peux tenter de couvrir tes maitres et leurs allies nous n’avons aucun doute que la verite triomphera, nous avons lu les balbutiements du Colonel NDiaye ici meme sur maliweb. Nous sommes tous des Bourama Toure, nous n’allons jamais laisser le Colonel NDiaye, KK et IBK en paix tant que justice ne sera pas rendue a Toure et a sa famille. Le roi MAUDIT de segou la lute continue jusqu’a la victoire finale.

  3. Ainsi va le MALI de IBK et de KARIM. Si j’étais la justice Malienne, au lieu de me saisir de cette affaire Birama TOURÉ, j’allais tirer au clair l’affaire sur l’assassinat de la pauvre Dame dans les locaux même de la présidence. Là au moins les coupables et les mobiles sont connus. KARIM ne devrait pas répondre pour si peu (la mort ou la disparition d’un simple journaliste). Même s’il était avéré qu’il est à la base de ce crime, ses défenseurs diront que ceux qui ont égorgé des dizaines de Maliens dorment aujourd’hui sous les lambris dorés de Bamako.

    Le règne de IBK est avant tout le triomphe des criminels. 💡💡💡💡💡

    • Nous sommes tous des Bourama Toure, nous n’allons jamais laisser le Colonel NDiaye, KK et IBK en paix tant que justice ne sera pas rendue a Toure et a sa famille. La lute continue jusqu’a la victoire finale.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here