Présidence de l’ASSEP : Bassidiki Touré, une légitimité sans conteste !

0

Le samedi 23 mars, les directeurs de publication ont massivement effectué le déplacement pour prendre part à l’assemblée générale unitaire de l’Association des Editeurs de la Presse Privée au Mali(ASSEP), initiée par la Maison de la presse.  A l’issue des travaux, Bassidiki Touré, directeur de publication du journal ‘’ Le Guido’’ a été plébiscité par ses pairs comme président de l’ASSEP. L’évènement présidé par le représentant du bureau de la Maison de la Presse, non moins président de la commission de conciliation, Alexis Kalembry, a eu son éclat rehaussé par la présence du représentant du ministère de l’Economie Numérique et de la Communication, Alhassane Diombélé.

La messe est finalement dite. Sauf, pour ceux qui sont animés d’un égo surdimensionné et d’un désir ardent de plonger ou de maintenir la presse privée dans une crise.

En effet, pour trouver une solution à la situation de bicéphalisme, qui régnait au sein de l’Association des éditeurs de privée au Mali, la Maison de la presse  a organisé une assemblée unitaire le samedi dernier. Cette assemblée unitaire, faut-il, le rappeler émane de la volonté des deux camps à dissiper la crise.

«  Nous avons discuté avec les uns et les autres, c’est à l’issue de cela, qu’a été dégagé le principe d’une assemblée générale unitaire » a précisé le président de la commission de conciliation.

Avant de demander les propositions de candidatures, M. Kalembry a procédé à la vérification des mandats. Cela pour permettre, non seulement de se rassurer de l’atteinte du quorum, mais pour mettre hors salle les corps étrangers. «  J’ai compté exactement, 198 présents et représentants de directeurs de publication » a-t-il déclaré. Cependant, après ce décomptage, certains directeurs de publications en retard ont signé leur entrée dans la salle de conférence. Ce qui dénote, la présence de plus de 200 directeurs de publication.

Suite à cette première phase, le président Kalembry, a solennellement demandé à ceux-là, qui veulent être candidats de se manifester.  A cette demande, il ne recevra, qu’une seule intention. Il s’agit de la liste du bureau présidé par Bassidiki Touré. «  Est-ce qu’il y a une seconde liste ? » demande-t-il, plus de deux fois, sans succès.

N’ayant pas eu de réponse à cette question, M. Kalembry sous l’œil vigilant du représentant du ministère de l’Economie Numérique et de la communication, a procédé à la proclamation de ce bureau. Lequel, présidé par Bassidiki Touré, est composé de 16 membres.

Le légitime président Bassidiki Touré, s’adresse à ses estimés pairs

«  Après plus de huit mois de croc-en-jambe, entre le bureau de l’Association des Editeurs de la Presse Privée (ASSEP) que je dirige depuis le 14 juillet 2018 et certains  Directeurs de publication, nous voici au terme d’un bicéphalisme crée de toutes pièces » a-t-il déclaré.

Ensuite, le président Touré, a souligné que son bureau lui-même, s’est patienté pendant huit mois, au motif que la patience est l’ingrédient clé de tous les processus du monde naturel. «  Huit mois durant, nous sommes restés légalistes et ouverts au dialogue, oui ! Huit mois durant, nous avons accepté des compromis, rien que pour l’unicité de la presse écrite malienne » a-t-il précisé.

Selon lui, cette volonté d’accepter d’être légaliste et patient jusqu’au bout, se justifie par le souci  de l’unification de tous les Directeurs de publication membres de l’ASSEP. A ce niveau, il a profité de l’occasion pour rendre un hommage particulier aux différents médiateurs.

Avant de terminer, M. Touré, a pris l’engagement devant ses pairs, d’œuvrer désormais à l’unification de la grande et respectueuse famille des Directeurs de Publication.

Bon vent au nouveau président de l’Assep, Bassidiki Touré et à tout son bureau !

Par Moïse Keïta

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here