Presse malienne : Une nouvelle association de femmes dirigée par Nianian Aliou Traoré voit le jour

1

La salle Awa Kamissoko du Centre international de conférence de Bamako (Cicb) a abrité, le mardi 5 mars dernier, le lancement officiel de l’Association des femmes de la presse du Mali (Afpm). Avec comme présidente, Nianian Aliou Traoré, journaliste à l’Ortm, le bureau de l’Afpm est composé de 11 membres issus de la presse écrite, de la radio et de la télévision. Il a un mandat de 2 ans, renouvelable. 

Les femmes journalistes du Mali ont désormais une nouvelle association. Il s’agit de l’Afpm, l’Association des femmes de la presse du Mali.  Elle a été officiellement lancée le mardi 5 mars dernier au Centre internationale de conférence de Bamako (Cicb) à la faveur d’une cérémonie placée sous le parrainage de l’honorable Abdine Koumaré, président de la commission Economie et finance de l’Assemblée nationale du Mali. L’évènement a enregistré la présence de plusieurs femmes de différents domaines d’activités au Mali, des hommes de medias, ainsi que des étudiants en journalisme.

Avec comme slogan : prenons la Une, l’Afpm, apolitique mais ouverte à toute initiative allant dans le sens du développement du journalisme en particulier et de la communication en général, aspire à apporter la touche féminine dans ce monde si masculin. “Il est avéré que le métier de journaliste n’est pas une sinécure. Elargissez cette affirmation aux femmes qui exercent ce métier par choix, vous devinez tout de suite toute la difficulté qui est notre d’exercer cette noble profession. Qu’à cela ne tienne, nous avons opté pour ce métier par amour et par conviction”, a d’abord laissé entendre la présidente Nianian Aliou Traoré, avant dévoiler les raisons de la création de cette nouvelle association : “C’est après de larges consultations et échanges que nous avons estimé de la nécessité de la création d’une association des femmes de presse du Mali qui répond à notre volonté de participer activement au débat national avec professionnalisme, en mettant en avant toute la déontologie et la sérénité des analyses que requiert la fonction de journaliste dans un monde ou l’information est quotidiennement malmenée”.

L’un des objectifs de cette association, selon la présidente, sera d’accompagner les politiques en faveur de l’autonomisation de la femme. Dans ce registre, à l’en croire, il s’agira pour elles de faire des plaidoyers auprès des décideurs en faveur des medias dirigés par des femmes, en termes de soutien, en formation pour une plus grande professionnalisation, mais aussi pour que celles-ci puissent s’épanouir et profiter du fruit de leur travail. “A travers nos écrits et nos reportages, nous pouvons être des vecteurs de sensibilisation, d’éducation afin de porter haut la voix des femmes au Mali” ajouté la présidente.

Pour sa part, le parrain de l’évènement, l’honorable Abdine Koumaré, a félicité ces braves dames pour leur initiative. Il a estimé qu’aujourd’hui les femmes ont pris conscience de leur importance dans la société et entendent mener leur combat pour asseoir leur leadership féminin auprès des hommes. Elles entendent se battre équitablement auprès des hommes pour gagner le combat du développement économique et social du pays, ajoutera l’honorable Koumaré, qui va encore plus loin en confortant les femmes. En effet,il leur notifie que dans la mise en œuvre du cadre stratégique de relance économique du développement durable qui réserve un rôle important aux femmes,  le gouvernement du Mali a prévu une ligne budgétaire importante dans ce programme.

Avec son siège principal à Bamako, l’Afpm ne compte rester dans la capitale car elle a comme perspectives d’installer des démembrements dans toutes les capitales régionales du Mali.

A noter que cette cérémonie de lancement a été magnifiée par un panel très riche sur le thème «Femmes, facteur de développement» qui a vu les témoignages de 4 femmes sur leur parcours dans leurs domaines d’activités respectifs que sont : pisciculture, recherche, restauration et politique.

                             Youssouf KONE

 

La liste des membres du bureau  :

–      Une présidente: Nianian Aliou Traoré

–      Une vice-présidente: Fatoumata Mah Thiam Camara

–      Une secrétaire générale: Khadydiatou Sanogo

–      Une secrétaire à la Communication et aux relations publiques: Kany Kéïta

–      Une secrétaire juridique: Doussou Djiré

–      Une secrétaire à l’information: Aminata Traoré

–      Une secrétaire aux NTIC/Mass Média: Salimata Dao

–      Une secrétaire à la formation: Dado Camara

–      Deux secrétaires à l’organisation et à la mobilisation: Fatoumata Koné et Kandia Coulibaly

–      Une secrétaire aux relations humaines et aux conflits: Kadidia Doucouré

–      Une trésorière: Ramata Tembely

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Felicitations et beaucoup de succes a nos soeurs pour le bonheur du Mali et des Maliens car un peuple informe se developpe et se renforce afin de progresser vers de l’avant. Longue vie et tres bonne santé a votre Association..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here