Santé : Coopération Sud-Sud rnDe prothèses auditifs pour les maliens et ouest africains

0

C’est en 2004 que le bureau mis en place par l’association Malienne pour les sourds dirigé par Mr Famory KONATE et son secrétaire général le Dr DOUMBIA Ladji Siaka cherche une solution aux multiples problèmes auxquels sont confrontés les sourds et muets du Mali. Parmi ces préoccupations figure l’acquisition de prothèses auditives a prix abordable pour les élèves et étudiants malentendants etc. Le Centre d’Etude et de Coopération Internationale Canadien (CECI Mali) vient de combler ce vide.

rn

 

rn

En effet, le Centre Canadien d’Etude  et de Coopération Internationale (CECI) et UNITERA appuient l’Association Malienne pour les Sourds (AMASOURDS) dans la résolution de certains problèmes aux quels les sourds et muets du Mali sont confrontés.

rn

Pour la petite histoire, c’est grâce à l’appui financier de CECI Mali que :

rn

-le premier livre en langue des signes en bambara fut publié

rn

-l’école pour déficients auditifs « Djigiya Kalanso » à Niamakoro cité UNICEF fut construite en 2001

rn

rn

Et Bamako bientôt le centre de distribution de prothèses auditives en Afrique de l’ouest. En effet, le Centre Canadien d’Etude et de Coopération Internationale (CECI) appui l’Association Malienne pour les Sourds (AMASOURDS) dans la résolution des problèmes de correction auditive depuis 2006.

rn

rn

En janvier 2007, le CECI a envoyé Monsieur Famory KONATE, président de l’AMASOURDS en visite d’échange au Botswana. Lors de cette visite, Monsieur Konaté a visité une unité d’assemblage de prothèse auditif pour personne malentendante qui est rechargeable avec l’énergie solaire et coûte moins de 300 dollars Canadien

rn

rn

Suite a cette visite l’AMASOURDS a saisi cette opportunité et a demandé au CECI de l’accompagner à initier un projet similaire au Mali.

rn

C’est dans ce cadre qu’une experte du Botswana a séjourné dans notre pays du 23 octobre au 6 novembre 2007 pour faire l’état des lieux et apporter un appui conseil à AMASOURDS sur le projet.

rn

rn

Cette unité, si elle est implantée dans notre pays, permettra aux personnes malentendantes du Mali d’avoir accès à des prothèses à un prix abordable permettant du coup leur insertion dans la vie socio-économique. A moyen terme, il permettra aux personnes malentendantes des pays voisins de disposer d’une source de ravitaillement proche. La formation des enseignants en langue des signes et la poursuite des études secondaires et supérieures dans les écoles spécialisées du Botswana intéresse aussi la société GODISA.

rn

Par Igré Tolo

rn

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER