Accès aux soins des assurés de l’AMO : Les établissements privés aussi

0

La  cérémonie de signature de la Convention entre la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CANAM) et les Promoteurs d’Etablissements Privés a eu lieu le 30 octobre 2014 à la Maison des Ainés. Au cours de la rencontre, une dizaine de cliniques et cabinets médicales ont signé une convention avec la CANAM.

C’était en présence du ministre de la solidarité, de l’action humanitaire et de la reconstruction du nord, Hamadoun Konaté, du représentant du ministre de la santé et de l’hygiène publique, Yaya Coulibaly, du DG de la CANAM, Ankoundio Luc Togo et du président du Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens, Dr Lassana.

En effet, le conventionnement des établissements privés de soins est le fruit d’un long processus  marqué par une large implication de tous les acteurs clés notamment le Conseil National de l’Ordre, des Médecins, l’Association des Médecins, libéraux, les Syndicats de Santé, l’Association des Sages-Femmes, l’Ordre des Sage femmes, l’Association des Infirmières, la Direction Nationale de la Santé, l’Inspection des Affaires Sociales.

Ainsi, dans la sélection, neuf critères ont été établis pour l’évaluation des établissements privés. Il s’agit : des documents de création, la fréquentation du centre, la situation géographique, les infrastructures, les équipements techniques requis, le Personnel requis, le bilan financier, l’Organisation du service, l’hygiène et la sécurité des locaux. Ces neuf critères retenus sous l’égide du Conseil National de l’Ordre des Médecins ont permis de faire l’évaluation des dix établissements de soins dans le District de Bamako.

Dans son discours, le ministre de la solidarité, de l’action humanitaire er de la reconstruction du nord, Hamadoun Konaté, a souligné que d’intenses négociations ont permis à toutes les parties prenantes de s’entendre sur la tarification conventionnelle ou préférentielle des prestations de soins de santé devant servir de référentiel à la mise en œuvre de la convention entre la CANAM et les établissements du secteur privé de la santé.

« Au regard de cette évaluation, dix établissements privés de soins ayant atteint une moyenne comprise entre cinquante –six et quatre-vingt-seize points sur cent ont été retenus pour être conventionnés dans une première phase à l’occasion de la présente cérémonie qui marque le lancement symbolique des conventionnements d’établissements privés de soins », a-t-il précisé.

Selon lui, on peut se féliciter de l’opérationnalité de la mise en œuvre de l’assurance maladie obligatoire au sein de la plupart des structures publiques et parapubliques  et communautaires sur toute l’étendue du territoire national. Cependant, force est de reconnaitre que les établissements de soins privés qui existent à tous les niveaux de la pyramide sanitaire ne font pas jusqu’à présent partie de cette offre de soins.

Rappelons qu’en 2013, la situation des établissements privés de soins privés à but lucratif dans le District de Bamako était au nombre de 134 se répartissant en : 53cabinets médicaux, 10cabinets médicaux de consultation dentaire, 22cabinets de soins infirmiers, 6cabinets de consultations de sage femme, 1clinique d’accouchement, 20cliniques médicales, 13cliniques chirurgicales, 5polycliniques, 3cabinets de consultation ophtalmologique, et 1 cabinet de radiologie.

Adama DAO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER