Affaire Thé Achoura : les autorités sanitaires apportent de nouvelles précisions

1

Sous la direction de l’Institut national de Santé publique (INSP), plusieurs services impliqués dans les analyses sur la marque de thé « Achoura » étaient face à la presse. Une seconde rencontre avec les journalistes en 72h pour édifier l’opinion suite au bad buzz dont est victime l’importateur malien du produit.

  maliweb.net Parmi la centaine de marques de thé importées au Mali, comment Achoura a-t-elle été sélectionnée pour une analyse sanitaire ? Cette question était à l’origine de la colère de Humma Ag Hamdaka, l’importateur malien du thé de marque Achoura. « L’alerte a été donnée par l’Ambassade du Mali en Belgique », a indiqué Bakary Diarra, chef de la mission pluridisciplinaire d’enquête.

A partir de cette alerte disant que des pesticides avaient été retrouvés, en France, dans 50 Kg de thé en provenance du Mali, l’Ambassade du Mali en France a fourni les renseignements sur l’identité du voyageur. Localisé en commune VI du district de Bamako, une équipe d’enquêteurs s’est rendue chez ce dernier. Facture à l’appui, ce dernier a indiqué la marque de thés qu’il avait expédiée en France. « Nous avons donc décidé d’analyser d’autres thé de la même marque », a affirmé Bakary Diarra.

Sur cinq lots de thé, seul un lot contenait des pesticides. « Ces thés étaient du même lot que ceux analysés en France », a précisé Mozon Koné, directeur général adjoint du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence. « Nous n’avons jamais dit que le thé Achoura n’était pas bon », a plaidé Pr Akory Ag Iknane, directeur de l’INSP. La mauvaise communication, s’est-il plaint, avait même amené les douanes à bloquer uniquement les produits Achoura et laissant les autres marques entrées dans le pays.

Une affaire exportée…

Importé dans 17 pays africains, le thé Achoura est un produit de grande consommation, surtout un sérieux concurrent à abattre. Suite à l’analyse, 2 179 cartons de thé de 5kg ont été retirés de marché malien. Le bad buzz créé au Mali a eu des échos hors des frontières nationales. En Mauritanie, la direction des douanes avait ordonné la saisie du même lot de thé vert n°JX403120046 incriminé au Mali.

« Aucune analyse n’a été officiellement annoncée par les autorités mauritaniennes », a expliqué à Maliweb.net, le journaliste mauritanien Babacar Baye Ndiaye. Le buzz au Mali a donc poussé les autorités mauritaniennes à procéder au retrait du lot incriminé. Mais, explique le journaliste, la décision de la douane mauritanienne a été annulée quelques heures plus tard. A cette date, conclut notre interlocuteur, « aucune mesure n’est prise par la Mauritanie contre Thé Achoura ».

Mamadou TOGOLA/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. ça rire quand on s’attaque au seul The Achoura au Mali. Il y a de millions de produits intoxiques qui se trouve sur le marche alimentaire malien …. et laisse tout ca pour cibler le the achoura! Le secteur agricole est littéralement infester par les pesticides et les herbicides nocives que est ce qu’on a fait pour réguler ces choses? RIEN.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here