Atténuation des risques biologiques dans les laboratoires : Ambios forme les techniciens du laboratoire du Mali

0

« Les techniciens de laboratoire et les hommes de terrain que vous êtes sont les principaux acteurs quotidiens de la manipulation de ces agents pathogènes, la méthode la plus efficace et la plus durable pour se protéger des menaces dues à des disséminations intentionnelles ou accidentelles d’agents -pathogènes d’origine animale consiste à renforcer les systèmes existants de surveillance, de détection précoce sur site, de riposte rapide, de biosécurité et de biosureté », c’est par ces mots que le conseiller technique du ministre du Développement Rural Mamadou Coulibaly a entamé ses propos. Il a, ensuite, attiré l’attention des laborantins sur les risques qu’ils encourent au sein des laboratoires en annonçant que 60% des pathogènes humains sont d’origine animale, 75% des maladies animales émergentes peuvent se transmettre à l’homme et que 80% des agents pouvant servir au bio terrorisme sont des pathogènes d’origine animale. Il a fait savoir que les deux jours de formations permettront aux techniciens de laboratoires et aux agents de terrain de faire  face aux défis majeurs que sont les bonnes pratiques de laboratoire ainsi que la bonne gestion des  déchets biologiques génères par les laboratoires. Mamadou Coulibaly a rassuré les participants et le directeur du laboratoire que l’accompagnement du département ne fera jamais défaut afin de permettre aux techniciens de laboratoire et les agents de terrain de se prémunir des dangers qu’ils encourent. Boubacar Ousmane Diallo, le directeur du laboratoire, a salué l’engagement du département mais aussi des partenaires techniques et financiers ainsi que l’Association Malienne de Biosécurité et Biosureté (AMBIOS) pour leur engagement en faveur des techniciens de laboratoire et les agents de terrain pour atténuer les fréquents risques auxquels ils sont exposés durant leurs recherches.

Moussa Samba Diallo

PARTAGER