Compte spécial de lutte contre le coronavirus : Que le Président, le Premier ministre et les ministres mettent la main à la poche !

6

La décision de créer un fonds de solidarité nationale contre le coronavirus aurait suscité plus d’engouement si le Président Ibrahim Boubacar Kéïta, son Premier ministre et les membres du gouvernement avaient montré l’exemple en mettant la main à la poche.

Le Compte spécial de lutte contre le coronavirus ouvert par le gouvernement continue de recevoir des fonds. Le secteur privé a fait une contribution de 500 millions de francs CFA. Dans un communiqué daté du 7 avril dernier, la Présidente de la Cour Constitutionnelle a annoncé que «le cadre de concertation des présidents des institutions de la République : Assemblée nationale, Cour Suprême, Cour Constitutionnelle, Haute Cour de Justice, Haut Conseil des Collectivités et Conseil économique, social et culturel, a versé un montant de six millions de francs CFA (6 000 000) en guise de contribution au compte spécial de lutte contre le coronavirus ouvert par le gouvernement».

Jusque-là, personne n’a entendu parler d’une contribution du Président de la République, du Premier ministre ou des membres du gouvernement. Et pourtant, ils devraient être les premiers à mettre la main à la poche. Il faut qu’ils passent à la caisse. En Mauritanie, le président Mohamed Ould Ghazouani a décidé de verser trois mois de son salaire au Fonds national de solidarité sociale pour lutter contre le coronavirus et ses conséquences.

Le Premier ministre rwandais, Edouard Ngirente, a annoncé dans un communiqué en date du 5 avril que les membres du gouvernement, les directeurs de cabinet, les chefs d’institutions publiques et d’autres hauts responsables devront renoncer à un mois de salaire pour aider les plus pauvres à résister à l’impact de la crise économique liée au coronavirus. Le président du Malawi, Peter Mutharika, a baissé son salaire et celui de ses ministres afin de dégager des fonds pour financer la lutte contre la pandémie. En Bulgarie, les ministres et les députés vont reverser leur salaire pendant toute la période de confinement au système de santé publique pour lutter contre le Covid 19.

B. Siby

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. 👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍
    ….EH BIEN ! BRAVO !
    ECHOS MEDIAS A REPRIS AUJOURD HUI , VENDREDI 10 AVRIL 2020 DANS SON N 54 …
    L INTEGRALITE DE L ARTICLE D HIER !

    LE TITRE EST DONC :

    AFFAIRE BMS – ACI –
    —VERIFICATEUR
    S.I.C.G MALI
    L AFFAIRE DU CORBEAU REFAIT SURFACE
    QUINZE ANS APRES ..

    AVEC TOUS LES DETAILS …LA COPIE COMPLETE DE LA PLAINTE ..ET DES REQUISITIONS DU PROCUREUR !

    BRAVO ECHOS MEDIAS …ET FELICITATIONS !
    👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍

  2. MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO.

    ILS EN ONT LES MOYENS.

    – OUI, POUR UN DÉBUT IBK ET BOUBOU TIGA CISSÉ DOIVENT VERSER CHACUN 10 MILLIARDS DE FCFA.

    – CHACUN DES MINISTRES DU GOUVERNEMENT ACTUEL DOIT PAYER 1 MILLIARD DE FCFA.

    – TOUS LES ANCIENS MINISTRES DEPUIS 1991 DOIVENT PAYER 500 MILLIONS DE FCFA CHACUN.

    – TOUS LES ANCIENS PRÉSIDENTS ET ANCIENS PREMIERS MINISTRES , Y COMPRIS GMT, DOIVENT PAYER CHACUN 5 MILLIARDS DE FCFA. CECI DOIT ETRE VALABLE POUR TOUT PRÉSIDENT ACTUEL OU ANCIEN PRÉSIDENT DE L’ ASSEMBLÉE NATIONALE.

    • Avons nous vraiment des hommes à la tête qui nous gouvernent? Alors pas du tout. Pendant que dans certains États les dirigeants dignes de ce nom se sacrifient pour leurs populations en mettant à leur disposition salaires, primes et autres avantages ou en les libérant de certaines charges afin d’alléger leurs souffrances, les nôtres, continuent de tendre la main à leur peuple déjà démuni, privé de tout et dont le quotidien pose problème. Ils profitent comme toujours de cette situation pour sucer davantage le sang du peuple.
      IBK, son fils, son PM, ses ministres, malgré tous les avantages qu’ils ont, malgré tout ce qu’ils ont volé au peuple, ont-ils contribué pour combien? Malgré les 6milliards promis et pris sur le budget national, les malades confirmés de covid19 vivent des conditions presque de diète dans les hôpitaux où ils sont admis. Alors question: où sont déjà passés ces sous? Ceux qui sont entrain de contribuer à coût de certaines de millions, sont ceux-là qui en tireront une plus value, car bénéficieront plus tard des marchés de L’État pour des centaines de milliards. C’est du donnant donnant, personne n’est dupe. Quant aux Présidents des institutions, que valent 6millions par rapport à leur rang? Ou ont-ils compris, puisqu’ils sont du pareil au même, que les sommes qui vont être récoltées seront comme à l’accoutumée dirigées vers des comptes privés? Comme le disait un de mes anciens professeurs de russe:”la grande Mali, la grande catastrophe”.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here