Le ministre Michel Sidibé après la réception de moto-médicalisées à Kayes : “Ces 109 moto-ambulances vont nous aider à changer notre dynamisme de soins”

0

Autre le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Sidibé, cette cérémonie de remise s’est déroulée en présence de l’ambassadeur du Canada au Mali, Louis Verretet, du gouverneur de la région de Kayes des responsables des structures sanitaires et du Groupe Togola-SA.

Après les mots de bienvenu du représentant du maire, l’ambassadeur du Canada au Mali Louis Verret, n’a pas manqué de rappeler le partenariat de longue date entre son pays et le Mali dans le domaine de la santé et surtout dans la région de Kayes. Au nombre de ces interventions canadiennes sur le terrain, il cité, entre autres, l’évacuation maternelle dans les cinq districts sanitaires de Kayes (Projet Medik), l’amélioration des conditions sanitaires dans les centres de santé (Projet Beceya), la formation des professionnels de la santé (le Projet Déclic), les appuis budgétaires sectoriels…

S’agissant du Projet Medik, il a ajouté qu’il a atteint des résultats importants avec la construction de 11 Cscom, la réhabilitation de 43 autres et la remise de 109 moto-ambulances dans toutes les zones d’interventions du projet

Le diplomate canadien a fondé beaucoup d’espoir sur ces moto-ambulances qui favoriseront l’évacuation des patients vers les structures sanitaires. Le ministre de la Santé et des Affaires sociales Michel Sidibé a apprécié à juste titre cet investissement important du Canada au Mali.

“Le Canada a décidé d’investir 20 millions de dollars canadiens, soit 8 milliards de F CFA dans cette partie du Mali, c’est le signe très fort que la santé de la population soit une réalité pour l’ensemble des Kayésiens. Cet investissement est multiforme, il porte sur des constructions, des réhabilitations, des formations, dotations en équipements, de mobilisation sociale”, a précisé le ministre de Santé et des Affaires sociales. Il a ajouté : “Ces 109 moto-ambulances d’un coût de 412 millions F CFA vont nous aider à changer notre dynamisme de soins. Elles vont nous permettre d’aller vers les populations démunies et je souhaiterai que ces moto-ambulances soient bien entretenues et que le suivi de ces équipements soit réel”. Il faut rappeler que des ordinateurs ont aussi remis dans le cadre de ce projet. S’agissant du représentant du Groupe Togola-SA, Ibrahima Coulibaly il a tenu à donner toutes les assurances nécessaires par rapport à la qualité des engins.

“Le désenclavement sanitaire est l’une de leur priorité. Pour assurer cette mission, nous avons conçu avec l’aide de nos partenaires le tricycle ambulance médicalisé. Ces tricycles ambulances médicalisées de marque germano-hollandaise, modèle Rescue Power 4, comportent toutes les commodités se trouvant dans une ambulance classique et ont reçu l’homologation des organisations des Nations unies telles que l’UNFPA, l’OMS, l’Unicef et une certification ISO 2008”, a-t-il précisé.

Pratiques, robustes et bien adaptés tant en milieu rural (sable, montagne) qu’en milieu urbain, ils sont dotés d’amortisseurs et de suspensions renforcés pour l’évacuation des malades. “Dans l’optique de consolider cette position et de l’étendre à notre sous-région et une partie de l’Afrique centrale, le Groupe Togola-SA ouvrira très prochainement à Bamako la première unité  d’assemblage des tricycles ambulances médicalisés et de tricycles frigorifiques (pour le transport de denrées alimentaires et de produits frais) pour satisfaire les besoins de nos populations”, a ajouté M. Coulibaly qui ajoutera que leur société a la confiance de plusieurs départements ministériels et organisations internationales comme Save the Children, l’Unicef, le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, le Projet MEDIK Canada, IRC (International Rescue Committee).

Envoyé spécial à Kayes, Kassoum Théra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here