Réforme du système de santé au Mali : Les premiers jalons enfin posés

0

Les rideaux sont tombés sur l’atelier de haut niveau sur la réforme du système de santé au Mali. Pendant quatre (4) jours, les participants ont échangé sur les problèmes du système et proposé des solutions. Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga qui a présidé la cérémonie d’ouverture a rassuré les participants que le gouvernement ne ménagera aucun effort pour la réussite du processus de réforme du système de santé au Mali.

Selon le ministre de la santé et de l’Hygiène publique Pr Samba Sow, les réflexions ont porté sur les axes stratégiques de la réforme du système de santé parmi lesquels quelques propositions de gratuité qui ont été confortées par de nouveaux engagements du président de la République.  Il s’agit notamment de la gratuité: des soins primaires préventifs et curatifs pour les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes, y compris les accouchements, des soins pour les personnes âgées de soixante dix ans et plus, des services de planification familiale, de la dialyse et des premiers soins en cas d’urgence dans les structures sanitaires.  Pour Pr Samba Sow, ces annonces les confortent donc dans l’initiative de réforme du système de santé au Mali engagé par son département, en phase avec le Programme présidentiel d’urgences sociales. Le ministre Sow dira que pour les prochaines étapes, un groupe restreint sera mis en place pour la finalisation du document et sa remise officielle aux plus hautes autorités du pays.  En outre, un comité technique sera mis en place pour la mise en œuvre et le suivi de la réforme.  Aussi, une stratégie de communication sur la réforme sera immédiatement développée au sortir de cet atelier. Ceci devra contribuer à avoir une adhésion de l’ensemble des acteurs et de la population.

Il a aussi rassuré le Premier ministre de l’engagement de tout le personnel socio-sanitaire pour la mise en œuvre de cette réforme qui permettra de relever le défi que constitue la faiblesse de nos indicateurs de santé, en particulier la mortalité maternelle et infantile.

Le ministre de la Réforme de l’Administration et de la Transparence de la Vie publique, Mme Safia Bolly,  se dit heureuse d’avoir participé à un « événement critique » dans la feuille de route des réformes sectorielles intégrées. Pour elle, la réforme qui est appuyée par les professionnels de la santé dénote non seulement de leur volonté de continuer à procurer les soins les meilleurs aux Maliennes et Maliens, mais surtout de la volonté de s’approprier le changement et les responsabilités qui en découlent.  Lors des échanges, Mme Safia Bolly dit avoir apporté une contribution dans le groupe de travail sur la gouvernance  dans lequel les débats ont été francs, passionnés mais très constructifs, avec à l’esprit le bien-être des citoyens. Pour elle, les points de grande priorité restent le besoin de compléter les réflexions sur la restructuration à travers un audit organisationnel et quelques audits de performance. Cela, pour mettre en œuvre cet élan exprimé dans le groupe thématique pour une efficacité constructive. Elle a en fin rassuré le ministre de la Santé et les partenaires techniques et financiers que son soutien ne fera pas défaut à cette tâche tant critique pour le bien-être des Maliens et des Maliennes.

Selon le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, l’immense travail  abattu et l’investissement personnel de chacun des participants ont permis d’atteindre des résultats au-delà des espérances.  Pour lui, les quatre jours de travaux ont permis en effet de passer au peigne fin les documents mis à la disposition des participants. Ce qui les a amenés, à la lumière des pratiques quotidiennes et de leurs expertises, à proposer des contributions d’amélioration et aussi à formuler des recommandations.

Le PM a rassuré les participants que les recommandations pertinentes issues de des travaux feront l’objet d’un examen attentif de la part du Gouvernement. C’est en cela que des décisions prises dans le sens de la promotion du droit du plus grand nombre de nos concitoyens à un accès équitable et abordable aux soins de santé de qualité pourront être traduites en actions concrètes.

Aussi, a-t-il assuré l’assistance que le gouvernement ne ménagera aucun effort pour réunir les conditions idoines de la pleine réussite de ce processus de réforme.

André Traoré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here