Groupement professionnel des agences de communication (GPAC) : Le Manager de l’Agence Spirit, Sidi Dagnoko succède à Moustapha Diop de DFA-COM

0

Un mandat placé sous le signe consolidation des acquis afin de mieux assainir le secteur de la publicité avec l’application des textes

Le Groupement professionnel des Agences de communication du Mali (Gpac), vient de tenir son Assemblée Générale élective. A l’issue des travaux, un nouveau bureau de 15 membres a été mis en place pour un mandat de 3 ans. Il est dirigé par Sidi Dagnoko, Manager général de l’Agence de Communication “Spirit”, qui succède donc à Moustapha Diop, devenu président d’honneur. Il a été élu en la faveur de cette Assemblée générale,  placée sous la présidence du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré. D’ores et déjà, le nouveau patron du Gpac nourrit beaucoup d’ambitions pour mieux assainir le secteur de la publicité. Il s’agira pour le nouveau bureau de consolider les acquis.

Cette Assemblée générale élective du Groupement Professionnel des Agences de communication (Gpac) était présidée par le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré, qui avait à ses côtés le ministre en charge de la Promotion des investissements et de l’entreprenariat national, Safia Bolly et le président du Conseil national du patronat du Mali (Cnpm), Mamadou Sinsy Coulibaly. Le Président sortant du Gpac, Amadou Moustapha Diop, et plusieurs responsables des agences de communications étaient également au rendez-vous.

Dans son mot de bienvenue, le président sortant, Amadou Moustapha Diop, a précisé qu’au moment où ils créaient le groupement pour défendre les intérêts de leur profession, ils étaient loin d’imaginer que l’organisation allait atteindre autant d’objectifs en si peu de temps. “La création du Gpac était nécessaire afin que le secteur de la communication et de la publicité puisque être assaini par des Lois. Ce secteur qui avait déjà été pris en otage par toute sorte d’intervenants. Le Gpac, dans le cadre d’un partenariat dynamique et fécond avec le département de tutelle, a pu faire voter par l’Assemblée nationale la première loi sur le régime général de la publicité au Mali. Ce qui a mis fin à des pratiques empêchant l’évolution du secteur. En 9 ans d’activité, le Gpac a, à son actif, d’autres résultats remarquables. L’heure d’un passage de témoin est arrivée et c’est pourquoi j’ai décidé librement de ne plus me présenter. Je quitte la présidence en laissant à un autre le soin de diriger notre regroupement”, a-t-il précisé, avant de rendre un vibrant hommage à l’ensemble des membres du Gpac qui ont placé leur confiance en lui et cela pendant trois mandats.

Son intervention a été suivie de celle de son secrétaire général, qui a présenté la synthèse du rapport d’activités du Gpac, notamment, les activités réalisées, les acquis et les défis à venir du groupement.

Pour sa part, le ministre de la Communication, Yaya Sangaré, a d’abord salué le travail abattu de ses prédécesseurs pour les décisions prises par le gouvernement en allant dans le sens d’un meilleur encadrement juridique du secteur de la communication et de la publicité. Il a profité de cette opportunité pour saluer la qualité de la collaboration entre le département de la Communication et le Gpac. Ce qui a permis l’adoption des textes visant à assainir le secteur.

“Cette Assemblée générale élective me donne l’occasion d’adresser un message au bureau du Gpac et, à travers lui, à toutes les entreprises qui opèrent dans le domaine de la publicité au Mali. Vous avez aujourd’hui tous les outils et tout l’encadrement juridique qu’il faut pour assainir le secteur de la publicité. La balle est donc maintenant dans votre camp en ce moment.  Il vous revient aussi de marquer des buts dans l’amélioration de votre secteur, en accompagnant le Gouvernement dans la gestion professionnelle des publicités, dans la transformation positive de notre société par la diffusion des messages visant à un changement de comportement dans le contexte actuel du pays, où il nous faut absolument éviter la diffusion de publicités mensongères et de messages de haine qui pourraient mettre en mal notre cohésion nationale”, a-t-il expliqué.

Selon lui, le département sera toujours aux côtés du Gpac pour améliorer ce qui doit l’être et surtout l’accompagner, l’assister dans la régulation du secteur. Il a conclu ses propos en saluant le bureau sortant pour le travail remarquable effectué.

L’un des temps forts de cette Assemblée Générale du Gpac aura été la mise en place d’un nouveau bureau. Comme il fallait s’y attendre, un bureau consensuel de 15 membres a été mis en place pour un mandat de trois ans.

Il est dirigé par le directeur général de l’Agence de communication Spirit, Sidi Dagnoko, précédemment secrétaire général pendant plusieurs années. Il a comme 1er vice-président Bechery Diop et Astan Coulibaly de l’Amap assure le poste de 2ème vice-présidente. Tandis que le poste de secrétaire général a été confié à Cheick Oumar Tall de l’Agence Master Com.

En tout cas, ce nouveau bureau du Gpac est composé des vrais acteurs du secteur. En d’autres termes, il s’agit d’un bureau très représentatif composé par des professionnels eux-mêmes afin de mettre de l’ordre dans le secteur de la publicité.

Voilà pourquoi, le nouveau président du Gpac place son mandat sous le signe de la consolidation des acquis. Ce qui passe obligatoirement par l’assainissement du secteur et l’application des nouveaux textes pour le plus grand bonheur des acteurs eux-mêmes.

Il est nécessaire de rappeler que le Groupement professionnel des agences de communication a vu le jour en juin 2010.  Cette organisation faitière qui regroupe les agences de communication et d’événementiel, et maintenant, les régies publicitaires, a pour objectif de promouvoir et protéger les intérêts de ses membres vis-à-vis des pouvoirs publics et des organisations diverses à caractère officiel, privé ou syndical.

El Hadj A.B. HAIDARA et

Mahamadou TRAORE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here