13ème conseil d’administration du BRMN : L’insuffisance des moyens nécessaires à l’amélioration de la compétitivité en faveur des entreprises au cœur des échanges

0

La 13ème session du Conseil d’Administration du Bureau de restructuration et de mise à niveau des entreprises industrielles (BRMN)  s’est tenue courant semaine dernière à Bamako. Au cours de cette session, les administrateurs ont déploré l’insuffisance des moyens nécessaires à l’amélioration de la compétitivité des entreprises maliennes.

Les entreprises maliennes ne sont pas épargnées par les difficultés financières nécessaires pour leur développement. Les conséquences de la crise sanitaire  du COVID-19 et de la crise multidimensionnelle sont ressenties sur les  revenues des entreprises. En tout cas, c’est que le Président du Conseil d’Administration du Bureau de restructuration et de Mise à Niveau des Entreprises Industrielles (BRMN),  Lanfia Camara, le DG de cette structure, Hamadoun Abba, et les autres  administrateurs ont relevé lors de cette session de conseil d’administration.

Le BRMN  dont la  mission essentielle demeure la promotion de la compétitivité des entreprises maliennes à travers la mise en œuvre des programmes de restructuration et de mise à niveau des entreprises industrielles, a  tenu cette session dans un contexte difficile  marqué avec les conséquences néfastes de la COVID-19 sur l’économie. Les impacts de la COVID-19 et de la crise institutionnelle et sécuritaire semblent se faire sentir sur toutes les sphères de l’économie. Pour preuve, selon le président de la session,  la mise en œuvre du programme des restructurations et de mise à niveau  des entreprises « phase de relance » qui devait permettre de réaliser  des économies de matières, d’énergie et de former qualitativement les ressources humaines des entreprises bénéficiaires n’ont pas eu des résultats escomptés en ’augmentation des chiffres d’affaires. «  Ces résultats auraient eu un impact plus significatifs si la mise en œuvre  du programme n’avait pas rencontré des contraintes majeures relative à la faiblesse des financements nécessaires de mise en œuvre », explique –t-il.

Au regard de ces faiblesses constatées, il a attiré l’attention des administrateurs  sur  la formulation de la Phase de Relance II 2022-2024.« J’attire l’attention de l’ensemble des Acteurs et Partenaires sur l’insuffisance des moyens nécessaires à l’amélioration de la compétitivité de nos entreprises »,  a-t-il souligné.  Poursuivant que la tâche qui  incombe aujourd’hui  au BRMN est de donner des orientations, d’œuvrer dans le cadre de la recherche et de la mobilisation des ressources nécessaires à l’amélioration des performances économiques de nos entreprises.

Lors de cette 13ème session, les administrateurs ont procédé à l’examen et à l’adoption du Rapport d’activités 2020 du Directeur Général du BRMN, du Rapport d’exécution du Budget 2020, à l’examen à mi-parcours de l’exécution du Programme d’activités  et budget 2021. S’y ajoute  à celui du programme Modificatif d’activités de 2021 du BRMN, du budget Modificatif de 2021 du BRMN et Performance Modificatif annuelle  de l’exercice budgétaire 2021.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.ne

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here