7ème édition Journée internationale de sensibilisation sur l’albinisme : Ces êtres qui ont besoin de protection

0

A l’instar de la Communauté internationale, le Mali a célébré ce samedi la 7ème édition Journée internationale de sensibilisation sur l’albinisme couplée à la célébration de la 2ème édition de la journée de la peau à travers une conférence débat.

La conférence qui s’est tenue à l’hôpital dermatologie de Bamako était animée par Pr Ousmane Faye, Directeur général de l’hôpital dermatologie  de Bamako, Dr Mamadou Gassama, dermatologue, Mamadou Sissoko et bien d’autres.

Selon les explications de Docteur Faye, l’albinisme est une condition génétique des personnes qu’on appelle les albinos. Les albinos  sont des personnes nées avec la peau totalement dépigmentée  ou partiellement dépigmentée, simplement du faite d’un pigment qu’on appelle la mélanine. La diminution de mélanine fait que ces personnes ont la peau très claire comme des sujets blancs parmi les noirs qui ont également les cheveux complètement décolorés et également qui ont les yeux atteints. Donc ces personnes vont avoir une atteinte à la peau et une vision faible avec des cheveux décolorés.

‘’Au Mali, les personnes atteintes par l’albinisme sont estimées à des milliers. Il faut dire qu’en absence de prise en charge, ces personnes ont la vie écourtée à cause des cancers cutanés qui sont l’une des conséquences fâcheuses de cette infection, raison pour laquelle à l’hôpital nous avons initié depuis plus de 30 ans une prise en charge destinée à ces personnes en collaboration avec des associations et des fondations  comme Pierre Fable’’, indique-t-il.

‘’A l’hôpital dermatologie, nous avons environ près d’un millier de patients qui viennent se consulter régulièrement pour se faire dépister la peau et chercher des cancers cutanés et aussi récupérer les pommades de protection pour leur peau’’, explique-t-il.

Par rapport à la prise ne charge, il dira qu’il rencontre beaucoup de difficultés, à savoir premièrement ils ont un problème de sensibilisation, deuxièmement la prise en charge de certaines personnes atteintes par l’albinisme qui vivent dans les villages et n’ont pas les moyens de se rendre à Bamako, qui meurent malheureusement des cancers et enfin la compréhension du problème par l’entourage  pour que les personnes atteintes ne soient pas stigmatisées et qu’ils soient acceptées comme des personnes à part entière.

Pour Pr Mamadou Gassama, les parents des personnes atteintes par l’albinisme doivent les mettre à l’école, les suivre et expliquer leur cas aux enseignants, afin qu’ils puissent étudier. Il invite également les parents à leur chercher des lunettes, des habits à manches longues et en coton pour les protéger de la chaleur du soleil et des crèmes pour la peau.

Bréhima DIALLO

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here