Accord pour la Paix : Les parties prenantes engagées pour un consensus

0

Sous la présidence du Premier ministre,  le Dr Choguel Maïga,  ont débuté ce jour 1er août 2022 à  l’hôtel Radisson Collection de Bamako, les travaux de la Réunion de niveau décisionnel des parties à  l’accord pour la paix et la réconciliation du  Mali, issu du processus d’Alger, sur certains aspects de sa mise en œuvre. C’était en présence des membres du gouvernement, des représentants du Corps diplomatique et de plusieurs autres personnalités.  

maliweb.net- Organisé par le ministère de la réconciliation, de la paix et de la cohésion nationale en charge de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale, le présent atelier, qui se tient du 01 au 05 août, réunit les différentes parties prenantes à l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Il vise à ouvrir aux débats différents aspects de l’Accord pour parvenir à un consensus autour de décisions qui concrétiseront sa mise en œuvre effective au bénéfice de l’ensemble des parties pour une paix durable et le développement du Mali.  Etaient donc tous présents à ce rendez-vous, responsables et cadres des Mouvements signataires (CMA, plateformes),  mouvements de l’inclusivité,  les présidents des Commissions DDR, d’intégration et de la Commission Vérité –Justice- Réconciliation, le Commissaire de la Réforme du secteur de la sécurité et bien d’autres.

« Depuis 2015 que nous nous sommes  engagées  devant le peuple malien  et la communauté internationale à construire une paix durable à travers l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, que de chemin parcouru, parsemé de compromis, de succès, de sacrifices souvent de reculs et parfois de rebondissements », a déclaré, à l’ouverture des travaux, le Colonel-major Ismaël Wagué, ministre chargé de l’Accord. Il a également salué les différentes parties prenantes pour les efforts consentis de part et d’autre, tout en insistant sur le caractère décisif de cette rencontre pour avancer dans le processus de mise en œuvre de l’Accord. Des compromis sont attendus, au sortir de ces échanges. En effet, dans leurs interventions, tous ont signifié leurs  disponibilité  et  volonté à œuvrer pour le consensus en faveur d’une  paix effective sur l’ensemble du territoire. Le président du Comité de Suivi de l’Accord (CSA), chef de file de la médiation internationale, l’ambassadeur de l’Algérie, le représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies, Chef de la Minusma,  quant à eux, ont  tous deux salué les efforts engagés par les parties prenantes  pour la bonne marche du processus. Ils  ont également félicité les efforts des  autorités  à qui ils ont réaffirmé leur soutien et accompagnement. Pour sa part, le Premier ministre M. Maïga,  se joignant à ses prédécesseurs pour saluer l’ensemble des acteurs de l’Accord, les a invités au dialogue, soulignant qu’il ne pouvait pas y avoir de point qui ne puisse être soumis aux discussions en faveur de la paix.
Khadydiatou SANOGO/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here