Adresse à la nation d’Assimi Goïta : des partis politiques « restés sur leur faim »

1

Le calendrier électoral, le respect du délai de la transition ou encore la polémique autour d’une éventuelle arrivée de la société « Wagner ». Des acteurs politiques regrettent que le président de la transition n’ait pas abordé ces sujets « importants », selon eux. Alors que le chef de l’État était attendu sur ces questions, disent-ils. Pour des universitaires, le silence du Président Assimi Goïta sur ces questions montre qu’elles ne figurent pas parmi ses priorités.

Le parti Yèlèma, affirme que cette adresse à la nation était une occasion pour le Président de la transition de rassurer l’opinion. Le secrétaire politique du parti Hamidou Doumbia se dit surpris par le silence du chef de l’état sur certaines missions prioritaires du gouvernement. « Il aurait dû profiter de cette adresse à la nation pur rassurer et montrer à tous qu’il est aujourd’hui dans les dispositions de respecter son serment et l’engagement qu’il a pris devant les Maliens.

Malheureusement cela n’a pas été le cas.», regrette-t-il. Et M. Doumbia d’ajouter « la tenue des élections il n’en a pas parlé alors que c’est l’un des axes majeurs du plan d’action du gouvernement »

Pour le politologue Daouda Traoré, le président de la transition a voulu rassurer à sa façon le peuple malien. Il affirme que les questions relatives au chronogramme électoral et le respect du délai de la transition ont été sciemment occultées. « Parce que de mon point de vue jusque-là on ne peut pas dire exactement quand est ce que nous allons partir à l’élection et personne ne peut dire exactement la durée de la transition » dit Daouada Traoré.

Il faut rappeler que dans son discours le président de la transition a mis l’accent sur la refondation du pays. Des assises de la refondation sont annoncées par le gouvernement mais dont les dates restent inconnues. Il y a quelques semaines le Premier ministre a indiqué que le calendrier électoral devrait être connu à l’issue de ces rencontres.

SOURCE: StudioTamani

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here