Aéroport président Modibo Keita : Le camp Damien Boiteux disparaît sans trace

6

Inauguré le 11 novembre 2013 par le général Marc Foucaud, commandant de la Force Serval, le camp des troupes françaises à Bamako, baptisé “CBA Damien Boiteux”, a été démantelé en catimini. Tous ses équipements ont été emportés. Le comité syndical des Aéroports du Mali demande des explications. La direction des ADM donne sa langue au chat.

Réalisé par le Service des infrastructures de la défense de France (Sid), le camp a été officiellement remis aux Aéroports du Mali. Baptisé en souvenir du premier soldat français tué au Mali le 11 janvier 2013 lors de la campagne de libération du Nord de l’emprise des jihadistes et terroristes, le camp regroupait sur une même zone près de 1000 hommes qui armaient le poste de commandement interarmées de théâtre de l’opération Serval, le détachement air, les détachements chargés des transmissions et du soutien, incluant une antenne médicale.

Construit sur une superficie de 35 hectares à l’Aéroport international Président Modibo Kéita de Sénou, le coût de réalisation de l’infrastructure est estimé à plus de 3 milliards de F CFA, selon une source bien introduite.

Aujourd’hui, une simple visite à l’Aéroport vous fera constater la disparition mystérieuse du camp Damien Boiteux. Des sources concordantes font état de démantèlement et de vente des équipements du camp par des cadres de l’aéroport habitués à ces genres de pratique sans qu’il y ait la moindre trace dans les comptes de l’entreprise qui vit pourtant ses périodes les plus difficiles depuis 15 ans. La preuve en est que le commissaire aux comptes a rejeté les comptes annuels des Aéroports du Mali au titre de l’exercice 2016.

Le comité syndical des aéroports du Mali a saisi plusieurs fois la direction sur la disparition du camp. Sa dernière correspondance de demande d’explication date du 14 septembre 2017. Mais il reste toujours sur sa faim.

Ce camp, qui a beaucoup contribué à la libération du Mali, pouvait servir l’armée malienne dans sa lutte inlassable contre le terrorisme. Hélas !

Affaire à suivre…

Maliki Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Cher journaleux je pense que ton recit manque danalyses et de recoupements car ton document manque de coherence tu sautes du Coq a lane.
    Tu pense que cest comme ca que les francais donne 3 Milliards ou tu le confounds avec 3 mille ou trente mille ton prix pour ecrire des sottises. Il ne faut pas rediger du nimporte quoi.
    Pour plus dinvestigations je te propose de rencontrer la direction avant de co tinier a tenir limage de la press malienne
    Ton recit est incendiaries comme radio mille colline au rwanda car tu essai de jouer sur la fibre nationalist en utilisation le nom du defunt capitaine Damien boiteux. Laisse le Valereux en paix. Son nom n’a rien a voir avec la boulimie des gens qui veulent continuer à brimer les agents de l’aéroport depuis plus de 15 ans
    Comme tu Las bien ecrit le comite syndical qui a ecrit à la direction je diarisso que cest lui aussi qui ta contacte

  2. C’est tout simplement une honte pour la nation entière,
    Comment comprendre au moment où notre chef de l’état cherche par voies et moyens pour doter notre armée des matériels adéquats,
    Certains en ce moment pensent à remplir leur poche au détriment de la sécurité du pays face aux terrorismes,
    C’est le comble de l’incivisme total,
    Où va t-on dans ce pays?

  3. Un autre scandale sous IBK. où était la S.E, la gendarmerie? depuis le départ de Mme THIAM à la tête de cette entreprise qui faisait partie des plus rentables au Mali, les cadres véreux font la pluie et le beau temps pendant que l’entreprise végète dans les eaux sombres des difficultés financières.
    quel honte et quel irresponsabilité pour les dirigeants de cette entreprise.

  4. Monsieur le journaliste, vous avez dit la vérité qui donne des sueurs froides.
    La vérité éclatera au grand jour et la mafia au sein des Aéroports du Mali laissera tomber les masques.
    Le cabinet du ministre des Transports “Gano Baber” a failli à sa mission de sauvegarde des biens de l’état et freine le développement des aéroports du Mali.
    Ouvrez urgemment une enquête correcte et vous découvrirez la vérité des choses qui sont dans l’article.
    Pure vérité. Mais le pouvoir de l’argent est assez fort au Mali d’aujourd’hui.
    “Tout un Camp Damien Boiteux qui a permis de libérer le nord du Mali en 2013 vendu par des cadres véreux. Quelle honte pour mon pays!!!
    Malgré tous les efforts de notre Président de la République IBK pour équiper notre armée, d’autres maliens vendent un camp autant symbolique et témoignant l’amitié entre deux peuples (Malien et Français).
    Nous avons les cœurs meurtris par cette révélation.
    Wait and see.

  5. Monsieur le journaliste, vous avez dit la vérité qui donne des sueurs froides.
    La vérité éclatera au grand jour et la mafia au sein des Aéroports du Mali laissera tomber les masques.
    Le cabinet du ministre des Transports “Gano Baber” a failli à sa mission de sauvegarde des biens de l’état et freine le développement des aéroports du Mali.
    Ouvrez urgemment une enquête correcte et vous découvrirez la vérité des choses qui sont dans l’article.
    Pure vérité. Mais le pouvoir de l’argent est assez fort au Mali d’aujourd’hui.
    “Tout un Camp Damien Boiteux qui a permis de libérer le nord du Mali en 2013 vendu par des cadres véreux. Quelle honte pour mon pays!!!
    Malgré tous les efforts de notre Président de la République IBK pour équiper notre armée, d’autres maliens vendent un camp autant symbolique et témoignant l’amitié entre deux peuples (Malien et Français).
    Nous avons les cœurs meurtris par cette révélation.
    Wait and see.

Comments are closed.