Affaire BETRAM S.A : CFAO Motors file du mauvais coton !

0

Le dossier de la BETTRAM s.a  (Base pour l’Equipment des Transports Routiers du Mali) qui  dort dans les tiroirs de la justice malienne, sera très prochainement reouvert. Du moins, c’est ce que les membres du GIE des travailleurs  de ladite société ont fait savoir samedi  dernier à la faveur d’une assemblée régénérable extraordinaire  organisée pour la cause.

Au cours de cette assemblée extraordinaire présidée M. Amidou Bah, secrétaire administratif  du GIE des ex-travailleurs de la BETRAM sa, il a été rappelé qu’aucune des doléances n’a été satisfaite depuis  la privatisation de la société en 1992.

A titre de rappel, la BETRAM a été liquidée à travers la loi N°92-004 DU 27 Aout 1992 suite à une faillite consommée par l’entreprise. L’objectif visé par les autorités d’alors, à travers cette privatisation, était de donner une  chance à la BETRAM de se relancer.

Ainsi, à la suite de l’appel d’offres lancé deux sociétés que sont  le Groupe SIMAGA et EX-travailleurs de BETRAM bénéficièrent de la privatisation de la BETRAM. BETRAM devint alors BETRAM. Sa.

Et c’est entre ces deux partenaires d’hier que le torchon brûle. L’affaire a fait l’objet  de plusieurs procès à l’issue desquels la gestion du groupe SIMAGA a été mise en cause. Et, malgré ces procès par eux gagnés, les ex-travailleurs de la BETRAM attendent d’être remis dans leurs droits.

A la date d’aujourd’hui, nous indique-t-on, les locaux de la BETRAM s.a sont occupés par d’autres entreprises. Il s’agit notamment du Groupe CFAO Motors qui y est implantée depuis janvier 2014. Avant CFAO Motors, SERA-Mali, une autre entreprise,  avait tenté d’occuper les lieux ;  mais celle-ci, dit-on, a renoncé à cette idée après s’être rendue  compte de tout le flou qui entoure la situation. Cependant l’on s’interroge à savoir pourquoi CFAO MOTORS  a-t-elle accepté de s’installer sur un site litigieux et dont le dossier  est encore pendant devant la justice ? Nous y reviendrons !

Djibi Karim

PARTAGER