Affaire des 49 militaires ivoiriens : Les premières retrouvailles tournent court au Togo

2

Pour trouver une solution à l’amiable dans l’affaire des 49 militaires Ivoiriens arrêtés il y a moins d’un mois, le Président Togolais, médiateur, a reçu une délégation ivoirienne et malienne pour une première prise de contact. Visiblement le statu quo demeure.

Après l’interpellation des 49 militaires Ivoiriens, la tension diplomatique est montée entre Bamako et Abidjan. Afin d’amorcer cette tension, Maliens et Ivoiriens, se sont retrouvés la semaine dernière à Lomé, au Togo pour une première prise de contact avec Faure, le médiateur désigné par les deux parties dans cette affaire.

Selon des sources concordantes, pour la libération des 49 militaires, Bamako a posé des conditions. « Il faut que la Côte d’Ivoire exprime officiellement des regrets dans cette affaire mais aussi que les autorités ivoiriennes mettent à la disposition du Mali tous les ressortissants maliens qui vivent en Côte d’Ivoire recherchés par la justice malienne. Pour l’instant, la Côte d’Ivoire a dit non aux doléances exprimées par le Mali protestant que le pouvoir exécutif ne doit pas se mêler dans le judiciaire », expliquent nos sources. Pour l’heure, le statu quo demeure entre les deux pays. Faure s’est dit prêt à user de tous les moyens pour trouver une issue favorable.

Ousmane Mahamane 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. 1) Excuses publiques de Allassane Dramane Ouattara et 2) envoyer par SAS a Bamako tous les enfants du Mali caches en Cote d’Ivoire et qui sont recherches par la justice de leur pays! Ainsi Ouattara va recevoir ces 49 mercenaires qui heureusement n’ont pas eu le temps d’operer au Mali

  2. C’est bien ce que le président Togolais fait pour ses pays frères Africains en cherchant des solutions pour les réconcilier.
    Nous saluons son intervention son courage entre notre (Mali) et la CEDEAO qui a permit aux deux parties de trouver une solution pour s’entendre.

    Mais ce que nous ne comprenons pas, c’est que le Président TOGOLAIS ne cesse d’être le défenseur aux différents crise politiques en Afrique en tentant de trouver une solution par tout le moyen politiquement ALORS QUE M FAURE (le président Togolais) LUI-MÊME DÉTIENT L’UN DE SES OPPOSANTS EN PRISON AU TOGO DEPUIS près de 6 MOIS qui s’appelle Jean-Paul Oumoulou.
    M. OUMOULOU a laissé sa femme et son enfant en SUISSE pour se rendre au Togo (dans son pays d’origine) où il voulait passé ses vacances, voila que le président togolais M FAURE l’accueil dans un prison au TOGO où il s y trouve actuellement laissant sa femme et son enfant en Suisse, pourtant c’est le même Président Togolais M FAURE celui qui a aidé notre Paye pour trouver une solution aux problèmes CEDEAO-Maliens et qui tente encore de trouver une solution au problème de l’Ivoiro-malien concernant au problème militaire Ivoirien détenus à Bamako.
    Est-ce que l’on peut être un véritable médiateur alors qu’on détient en prison l’un de son citoyen qui n’est d’autre qu’un opposant politique en parole dans son pays ?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here