Affaire du projet d’aménagement du terrain de football de Baco-djikoroni : 38 élus communaux de la mairie de la Commune V nient leur implication

0

Suite à la sortie médiatique du maire de la Commune V du district de Bamako, Amadou Ouattara, au début de la semaine par rapport à l’affaire du projet d’aménagement du terrain de football de Baco-Djikoroni, 38 conseillers communaux sur 45 de ladite mairie ont fait une annonce, le mercredi 6 mars dernier, pour nier leur implication dans l’adoption déclarée dudit projet.

Une semaine après la marche pacifique des jeunes et les femmes de la Commune V du district de Bamako contre le maire, Amadou Ouattara, par rapport au projet d’aménagement du terrain de football de Baco-Djikoroni, c’est au tour des certains élus communaux de dévoiler leur non-implication dans l’adoption dudit projet.  A l’issue d’une session extraordinaire du Conseil communal de la mairie de la Commune V du district de Bamako, tenu le mercredi 6 mars dernier, 38 élus communaux sur 45 ont fait une annonce à la presse, en niant leur implication dans l’adoption du projet d’aménagement du terrain de football de Baco-Djikoroni.

Selon Moussa Z. Doumbia, porte-parole des 38 conseillers communaux, lors de la première session ordinaire du Conseil communal de mars 2018, les 45 conseillers communaux de la mairie de la Commune V ont examiné et adopté la construction de magasins en matériaux démontables le long de la clôture du terrain de football de Baco-Djikoroni et non le projet d’aménagement du terrain de football.

“Par rapport à ce sujet, au début de la semaine, le maire, Amadou Ouattara, a affirmé devant la presse que les membres du Conseil communal ont délibéré sur l’aménagement du terrain de football de Baco-Djikoroni. Je pense que là il y a deux projets à distinguer, l’aménagement du terrain de Baco-Djikoroni est différent de la construction de magasins en matériaux démontables le long de la clôture du terrain de football de Baco-Djikoroni. Donc, c’est pour édifier la population de la Commune V que nous avons décidé de faire cette communication. Nous voulons dire à la population de la Commune V de nous faire confiance comme ils l’ont toujours fait.

Nous sommes leurs représentants ici à la mairie et nous allons exécuter seulement les projets venant d’eux. Les bons projets sont toujours partagés par la population et les élus et nous sommes dans cette dynamique. Ils peuvent avoir confiance à nous et nous n’allons jamais trahir leur confiance”, a-t-il précisé, avant d’ajouter qu’ils n’ont jamais demandé le départ du maire, mais ils veulent seulement que les choses soient claires à-propos de cette affaire.

                                                                                   Mahamadou TRAORE

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here