Approvisionnement des populations en eau potable : Le ministre Lamine Seydou Traoré sur le chantier de la nouvelle station compacte de Djicoroni-Para de la SOMAGEP SA

0

Le ministre de l’Eau, de l’Energie et des Mines, Lamine Seydou Traoré, a effectué, le vendredi 21 janvier 2022, une visite sur le chantier de la nouvelle station compacte de production et de distribution d’eau de la SOMAGEP S.A.  à Djicoroni-Para. Selon lui, les travaux sont satisfaisants, mais l’initiative est encore encourageante, car cette situation de transfert consiste à prendre les équipements d’une station abandonnée en rive droite pour pouvoir améliorer la qualité de la désserte avec une capacité de production de 6000 m3 / jour au niveau de la rive gauche.   

Il faut noter que la nouvelle station compacte, transférée à partir de Bacodjicoroni, a une capacité de production journalière de 6000 m3, soit 6 millions de litre par jour. Elle permet d’améliorer significativement la desserte en eau sur la rive gauche de Bamako, à partir de la Djicoroni-Para. La station non classique est composée de trois files de traitement identiques de capacité 2000 m3 / jour chacune. Chaque file est constituée d’un décanteur (conteneur de 40 pieds) pour la floculation et la clarification de l’eau, de deux filtres à sable horizontaux pour l’élimination des impuretés, des bacs de sulfate d’aluminium, de chaux et de chlore pour le traitement des eaux. L’ensemble des ouvrages et équipements de cette unité compacte de potabilisation est installé sur une plateforme de 400 m2.

La gouvernance de rupture déclinée au niveau de la SOMAGEP-SA

Selon le ministre de l’Eau, de l’Energie et des Mines, Lamine Seydou Traoré, ces ouvrages de transfert de la station compacte de Bacodjicoroni de la rive droite vers Djicoroni-Para consiste à améliorer sensiblement la qualité de la désserte au niveau de la rive gauche. Pour lui, la présente visite s’inscrit dans le cadre des dispositions qui sont en cours pour rendre plus agréable la période chaude qui commencera bientôt aux mois de mars et avril, et qui coïncide cette année avec le mois de Ramadan. « Nous sommes rassurés de ce transfert qui est en train d’être réalisé par la SOMAGEP SA sur fonds propre en collaboration avec une entreprise malienne. L’entreprise en question s’est engagée au respect des délais et normalement d’ici un mois au maximum l’on doit disposer de cette station avec une capacité de production 6000 m3 / jour. Les travaux sont satisfaisants, mais l’initiative est encore encourageante, car cette situation de transfert consiste à prendre les équipements d’une station abandonnée au profit de la construction de Kabala. A d’autres époques, les dirigeants de la SOMAGEP-SA auraient simplement fait un nouveau programme pour venir installer cette station 6000 m3 qui aurait coûté à l’Etat environ 3 milliards de francs cfa. Donc, avec cette initiative, la  SOMAGEP-SA vient d’amorcer cette gouvernance de rupture tant souhaitée par les autorités de la transition », a-t-il indiqué.

Moussa Dagnoko

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here