Boubacar Kane, Directeur général de la SOMAGEP – SA : «Nous allons réaliser 36 milliards de chiffre d’affaires d’ici la fin de l’année 2019 »

0

Il y a juste un mois, le département de l’Energie et de l’Eau à travers la Société malienne de gestion de l’eau potable (SOMAGEP-SA) et la Société malienne du patrimoine de l’eau potable (SOMAPEP-SA) lançait le projet de 100 000 branchements sociaux de Kabala. A l’occasion d’une interview accordée à la presse à la 21ème session du conseil d’administration de la SOMAGEP-SA, le jeudi 27 décembre 2018, son directeur général, Boubacar Kane annonçait la fin des travaux du grand projet d’adduction d’eau potable dénommé le projet de Kabala qui dépasse les 200 milliards de F cfa. « Avec l’apport de ce projet notre chiffre d’affaires va augmenter de plus de 18%. Nous avons réalisé 27 milliards de chiffre d’affaires en 2018 et nous allons réaliser 36 milliards de chiffre d’affaires d’ici la fin de l’année 2019. » a-t-il dit.  

Selon le directeur général de la SOMAGEP-SA, Boubacar Kane, le projet de Kabala permettra à la SOMAGEP-SA d’accroitre sa capacité de production et de réduire les déficits si non terminer complètement avec les déficits d’eau dans le district de Bamako. « Cette station va produire 144 millions de m3 d’eau par jour qui s’ajoutera à la production actuelle de la SOMAGEP de 200 millions de m3 par jour. Cela va permettre de faire face complètement à la demande en période de pointe c’est-à-dire durant la période de forte chaleur. Après la mise en service de la station de Kabala, il y aura plus de déficit, il y aura plus de coupure d’eau due, en tout cas, au problème de production. Avec l’apport de ce projet notre chiffre d’affaires va augmenter de plus de 18%. Nous avons réalisé 27 milliards de chiffre d’affaires en 2018 et nous allons réaliser 36 milliards de chiffre d’affaires d’ici la fin de l’année 2019. » a-t- il indiqué. Avant de préciser que le projet Kabala n’est pas seulement un projet d’infrastructure structurante mais c’est aussi un projet qui va accroitre l’accès aux populations maliennes à l’eau. Grâce à ce projet, dira-t-il, la SOMAGEP-SA entend procéder, en 2019, à la réalisation de 34702 branchements sociaux dans la capitale et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays c’est-à-dire 34702 foyers à Bamako et aux alentours vont bénéficier de l’eau potable dans leurs domiciles à un coût très moindre. «Au lieu que le branchement coûte 120 000 F cfa, nous allons vendre le branchement domiciliaire à moins de 30 000 F cfa. » a-t-il soutenu.

Projets structurants

Parlant des difficultés, le directeur général de la SOMAGEP-SA, Boubacar Kane a relevé que la SOMAGEP-SA avait des difficultés de production : «Nous avons des capacités qui sont dépassées, aujourd’hui, par rapport à la demande. Avec l’augmentation de la population, avec le taux d’accroissement de la population, les installations anciennes étaient saturées et elles n’arrivaient plus à faire face à la demande c’est pourquoi il y a eu des projets structurants. Ces projets structurants n’ont pas été réalisés seulement à Bamako mais aussi dans quatre grandes villes notamment Sikasso, Kayes, Koutiala et Kati où il y a eu de vastes projets qui ont doublé les capacités de production de ces villes dans le cadre du projet PADS (Projet d’appui Dano-Suédois). D’autres villes seront couvertes par le projet comme par exemple : Ségou, Mopti, Nioro, Kita, Kidal, Gao, Tombouctou et Ménaka. », a-t-il souligné.

Moussa Dagnoko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here