CNPM : Qui bloque l’exécution d’une décision de justice ?

0

Les avocats de Mamadou Sinsy Coulibaly, candidat à sa réélection au poste de président du Conseil national du Patronat du Mali (CNPM) étaient devant la presse, ce mardi 26 janvier.  Devant les journalistes, les avocats haussent le ton contre ce qu’ils présentent comme des « manœuvres » pour empêcher l’exécution d’une décision de justice.

 « Que les plus hautes autorités sachent que la décision qui a installé Amadou Diadié Sankaré (actuel occupant des locaux du CNPM) n’est plus valable », a indiqué Me Sékou Oumar Barry, un des intervenants à la conférence de presse. « C’est par le respect des décisions de justice que le Malikura se fera. Que tout le monde sache et s’assume », a ajouté l’avocat, le coude posé sur la table et le doigt pointé vers le ciel.

Depuis le 23 décembre 2021, Amadou Diadié Sankaré occupe « illégalement », les locaux du CNPM. En effet, un Arrêt de la Cour suprême, en date du 23 décembre, dont copie a été remise à chaque journaliste dans la salle, « casse et annule l’arrêté de référé ». C’est dire, selon les avocats que l’ordonnance du tribunal de la Commune IV qui avait autorisé Amadou Diadié Sankaré à occuper le CNPM n’existe plus.

« Quand la décision qui vous installe est annulée, vous devez partir de vous-même », replique Me Boubacar Soumaré un des conférenciers. Quand on est républicain et qu’on veut le bonheur de son secteur, on n’a pas besoin de tiraillements. « Il faut que Amadou Diadié Sankaré quitte le CNPM et qu’une élection transparente soit organisée.

Une nouvelle élection en live…

 « La situation de crise actuelle au CNPM fragilise le secteur privé malien », a indiqué Me Boubacar Soumaré. Ce que nous avons demandé à la justice, c’est l’organisation d’une nouvelle élection. « Cette élection sera faite en direct devant les caméras puisque nous sommes à l’heure du direct », a expliqué Me Soumaré confiant de la transparence de cette procédure. Le perdant sera connu par tous, tout comme le gagnant. « Quand on a confiance en sa capacité de mobilisation, pourquoi refuser d’aller à l’élection ? », s’interroge Me Soumaré.

Mamadou TOGOLA/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here