Concertation des Maliens des Etats Unis : Sur proposition du CDR, une grande coalition démocratique en gestation pour l’alternance en 2018

1

Le week-end dernier, le Collectif pour la Défense de la République (CDR) des Etats Unis a organisé une grande concertation. Pour l’occasion, le mouvement avait rassemblé des forces, partis politiques et organisations de la société civile, autour du concept ‘’Alternance 2018’’.

La rencontre a eu lieu à New York et la mobilisation était de taille. Partis politiques et organisations de la société civile qui aspirent au changement se sont retrouvés dans le but d’instaurer un espace démocratique, d’échange et un climat de confiance entre les partis politiques et la société civile. « Nous nous sommes retrouvés afin d’unifier les forces vives, partis politiques et sociétés civiles qui aspirent au changement et qui s’inscrivent dans la dynamique de l’alternance en 2018 », nous confie Souleymane Koma, membre du CDR.

« Je vous informe que les partis et organisations de la société: URD, Yelema, RPDM, SADI, AMANY, l’association des Étudiants Maliens aux USA et le Haut conseil des Maliens des USA ont pris part à la rencontre. Au menu, les échanges ont porté sur comment sauver le Mali de cette crise politique? Après un débat démocratique et surtout très ouvert, est née l’idée de mettre une coalition démocratique pour le changement en 2018 qui rassemblera les partis et les organisations de la société civile qui s’inscrivent dans cette dynamique pour faire bloc au pouvoir actuel, dirigé par le président Ibrahim Boubacar Keita. », a ajouté monsieur Koma.

Ce week-end, une rencontre est prévue entre les membres des regroupements prêts à mettre cette nouvelle coalition sur pied. Ils définiront les jalons de la nouvelle aventure. « Le principe est validé par tous. Le week-end prochain, nous entrerons dans la phase active afin de réaliser notre mission à hauteur de souhait », conclut Monsieur Koma.

Kèlètigui Danioko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Les dirigeants de l’opposition sont bien,c’est le President IBK qui est mauvais. Il ne peut ni defendre ni securiser le Mali. C’est lui qui a cree’ la crise dans laquelle notre faso se trouve. Le Mali se portait tres bien du 22 septembre 1960 au 3 septembre 2013. C’etait la paix totale, le taux de chomage etait de 0% et le Bonheur etait visible sur tous les visages. Les annee’s de plomb, la repression, la gabegie et la mauvaise gouvernance sont ne’es le jour ou’ Ladji Bourama a pris le pouvoir.
    Le discours mensonger comme celui souligne’ plus haut contre IBK est recycle’. On exagere dans le discours et on fait une stigmatisation du president pour faire occulter la verite’. ” BOUA KA BLA” entre dans le cadre de cette tentative de disqualification et de la diabolisation du president. Les opposants milliardaires, anciens PM, anciens ministers et anciens hauts dignitaires de l’etat ont retrouve’ une virginite’ qui est tombe’e du ciel. Tout d’un coup, ils sont devenus propres. Ils sont desormais les amis et les proches du peuple. Une partie de La societe’ civile emboite le pas. La mauvaise farce est en ce moment le KOTEBA du CDR. Leur chef est devenu le guide eclaire’ et eclaireur. Les membres du CDR sont les disciples modernes. On refuse le referendum sur la constitution parce que les conditions n’existaient pas pour tenir des elections. Tout le monde sait que les conditions d’hier ne sont pas meilleures que celles d’aujourd’hui mais tout le monde veut aller aux elections. Nous savons que les prochaines elections prevues en juillet ne seront pas serieuses. Elles seront bacle’es. Si pour les uns elles serviront a’ assurer leur survie, pour les autres, le but des elections est d’avoir sa part du butin, mesurer sa propre popularite’, satisfaire ses ambitions, dire aux etrangers que le Mali est credible et partager la responsabilite’ au cas ou’ les choses eclatent.
    Ils ont loue’ une grande sale pour se retrouver entre amis. Les membres du groupe sont relie’s entre eux par leur haine contre IBK. Ils peuvent bien mobiliser pour disposer de relais pour acheminer leurs doleances.
    Mes amis, il suffit de comprendre les capitaux partisans collectifs et les capitaux sociaux individuels pour savoir qu’IBK aura son deuxieme mandat!!!
    Avec des ignorants comme kinguiranke’, les choses seront difficiles pour notre faso!!!
    ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!!

Comments are closed.