CRI-2002 : D’organisation think tank à machin associatif think down de par la faute du 2ème président Sall

0

Selon l’expression coranique « ALLAH est le meilleur pourvoyeur ». Eh bien ALLAH nous a gratifié d’un bel instrument de consolidation de notre gouvernance à travers Cri-2002. Mais, hélas, Sall, de par son égo surdimensionné, voire son égocentrisme a liquidé tout espoir de promotion des principes et valeurs démocratiques. Voilà quelqu’un qui se permet de vanter les mérites du défunt régime dictatorial en affirmant que ledit régime ne devait pas chuter. Démocratie à Cri-2002, vous dites ?

  1. La liberté de dire non pour sauvegarder sa dignité

Telle notre  célèbre cantatrice nationale Sira Mory DIABATE qui a fait ses débuts à l’époque glorieuse de notre indépendance « ban yé horonya diya ». Traduction « savoir dire non consolide la dignité ».

Je suis un digne fils de Cri-2002 agissant en conformité avec les principes et valeurs fondateurs de Cri-2002 depuis la présidence de notre DEVOUE  et 1er Président Me SOW. L’on ne peut en dire autant de Sall qui a le don de s’accaparer des fruits de l’effort collectif tel un malade mental déconscientisé.

A contrario, le trio laudateur et suiviste de Sall (Modibo Koly l’exécuteur de basses besognes en tête, suivi de Assétou Coulibaly l’obscure trésorière et de Moussa Traoré l’arriviste très porté sur l’argent tout comme Sall lui-même) sait pertinemment que Sall  a un petit mot amer et négatif sur chacun d’eux qu’il distille à petite dose à ses visiteurs tant l’homme est loin d’être sincère dans ses relations. C’est la rançon de l’hypocrisie et des calculs ignobles. Chacun est payé à sa juste valeur.

Sous d’autres cieux, on dira « un sociétaire, ça ferme la gueule ou ça démissionne ».  C’est exactement le cas du trio sus cité qui est dans l’obligation de fermer les yeux sur la VERITE et de défendre Sall avec becs et ongles  pour la simple raison que c’est Sall qui les a amenés à Cri-2002 et que Sall leur fait croire qu’ils sont payés par ce que lui le veut.

Bref, tout cela me fait dire que Cri-2002 est devenu une véritable POURRITURE ASSOCIATIVE tant le népotisme et la corruption y règnent à ciel ouvert  faisant que les derniers sont devenus les premiers et vice versa.

Sall, en homme normal, doit avoir honte de sa présidence qui se résume au chaos, à l’exclusion des plus méritants et premiers acteurs pour faire place à ses amis, à sa famille et à ses proches. Ce ne sont pas là de vains mots, les preuves s’accumulent. Tenez bien ! Le premier chèque du plan triennal 2010-2012 a été fait au nom de qui ? C’est tout sauf un membre de Cri-2002, encore moins un acteur de premier plan. Sall, Mme Bouaré savent de quoi je parle. Ce n’est là qu’une illustration de tout ce que je reproche à ce monsieur atypique et manipulateur au vrai sens du terme. Je n’ai jamais eu confiance en ce monsieur, d’où ma posture de méfiance et de prise de dispositions tout au long de notre collaboration. L’on ne peut mériter le titre d’ETERNEL PREMIER des classes et se comporter en zéro dans la vie ou comme le commun des mortels. Non et Non !

  1. Sall, agissant aux antipodes des principes et valeurs démocratiques

L’homme doit avoir réellement un problème de personnalité tant la sienne est mouvante aux grés de ses intérêts. Il fait un effort surhumain d’adaptation aux principes et valeurs démocratiques, mais hélas, chassez l’habitude, elle revient au galop, dit-on.

Sinon, comment comprendre son entêtement voire sa peur bleue de convoquer tous les anciens qu’il exclue progressivement à nos réunions et Assemblées générales si ce n’est son désir ardent de se soustraire aux règles de fonctionnement (transparence et redevabilité en tête) de toute organisation œuvrant sur le terrain de la gouvernance comme Cri-2002.

Sall a cette tendance pathologique à trouver anguille sous toutes les roches se faisant éternellement passer pour une victime publique alors qu’il est l’unique bourreau de son destin  marqué au fer rouge à force de dénigrement, de manigance, de manipulation à l’encontre de l’autre avec le seul but de se faire valoir dans le cercle où il ne sait que dresser les uns contre les autres au lieu de rassembler, d’où mon qualificatif de leadership inique.

Tous ceux et toutes celles qui ont eu à collaborer avec Sall savent son penchant féodal. Il est un collaborateur terriblement repoussant et dominateur sur du faux.  Tenez, au soir de la fameuse AG, il s’est précipité à faire diffuser un communiqué lamentable et honteux sur les antennes de la télévision nationale pour dire qu’il a été reconduit. Or, tous ceux qui étaient dans la salle (ses affidés et amis invités par ses soins) savent qu’il n’y a pas eu d’Assemblée Générale  ce jour-là. Sall seul a parlé, aidé par le zélé Modibo Koly  dont le penchant est connu par tous. Et depuis ce 12 janvier 2019, 10 des 14 membres du bureau fantoche et frauduleux n’ont plus mis pied au bureau de Cri-2002 car ils ont été désagréablement surpris du sérieux de la contestation de Sall. Et sur place ils ont appris ! Appris sur sa gestion dénoncée, son leadership inique, son forcing à rester à la tête contre vents et marées. L’homme a été humilié et avec lui ses affidés. Cri-2002 se meurt, c’est le moins que l’on puisse dire.

  1. Des exemples édifiants du comportement déviant de Sall à la tête de Cri-2002 depuis 16 ans

 

Etranger à l’initiation de Cri-2002 en janvier 2002, Sall tait sciemment les noms du trio initiateur formé d’un célèbre avocat et de deux notaires notoirement connus, notamment le nom de notre 1er Président, DEVOUE et DEMOCRATE feu Me SOW, ancien premier Ministre.

Sall n’écoute personne, n’a d’égard pour personne, d’où mon qualificatif de personnage négativement singulier ; toutes choses qui ont amené certains de nos collaborateurs à lui attribuer le sobriquet de « monsieur je connais tout ». Jugez-en vous-mêmes à propos des actes ci-après :

  • De la concentration de toutes les conventions de financement de Cri-2002 entre ses mains
  • De la monopolisation des deux véhicules de Cri-2002 sous prétexte que le premier véhicule acheté sur fonds coopération suisse  lui est offert
  • Le recrutement abusif des proches et autres à Cri-2002 sans consultation des autres membres sociétaires, notamment les premiers dont je fais partie
  • La gestion en singleton des fonds Cri-2002
  • Sa pratique d’exclusion des membres fondateurs pendant qu’il fait place à ses enfants. Tenez, outre son fils benjamin qui fait stage payé à Cri-2002, son autre fils occupe la salle de conférence Cri-2002 après avoir exécuté des marchés de kits, pictogrammes, casquettes et t-shirts.
  • Bien d’autres choses difficiles à dévoiler à ce stade tant tout cela dépasse l’entendement, d’autant que sall évoque les principes et valeurs de Cri-2002 pour exclure le Permanent alors que lui-même foule au pied l’éthique et la morale à presque 72 ans de vie.

Mais que Sall se le tienne pour dit. La contestation de sa présidence et de sa gestion sera autant médiatique que judiciaire (devant les cours et tribunaux) pour stopper sa visée impérialiste sur notre patrimoine commun qu’est Cri-2002 qui n’est la propriété d’aucun de nous seul.

  1. L’opportunisme et le goût du gain facile ont dénaturé Cri-2002

Sall exaspère tous depuis belle lurette. L’on a accumulé patiemment avec l’espoir que l’homme changera avec l’âge. Mais on, ses mauvais penchants s’empirent.  Il sied d’agir pour mettre un holà à ses désidérata mortels pour Cri-2002 tant cela découle de la malveillance et de l’égocentrisme.

Nul doute que la VERITE triomphe toujours  quelque répulsion qu’en aient les menteurs invétérés.

Tout l’acharnement de Sall à exclure (il a exclu plus de 3 membres de façon arbitraire), à éviter d’associer les anciens membres de Cri-2002 aux activités s’explique par son désir de faire le vide décisionnel  en s’entourant des béni oui oui et faire valoir.

Les enjeux auxquels cri-2002 fait face sont majeurs depuis la présidence du 1er Président feu Me SOW ; enjeux qui, contrairement à l’apparence, se rapetissent sous Sall de par son gout prononcé pour sa petite personne et non pour  l’intérêt collectif.

  1. Pour Sall, la collaboration est synonyme de confinement sous ses ordres bidons, voire d’assujettissement

Cri-2002 tel un parti politique communiste où toute voix discordante est admonestée,  ceux qui acceptent ses ordres sont à la recherche de leur pitance par ses soins et rien d’autre. La conviction qui a sous tendu la création de cri-2002 en janvier 2000 a pris la tangente car ne s’accordant pas avec les vicissitudes de Sall.

  1. Sall se croit indispensable à Cri-2002 alors qu’il en est le goulot d’étranglement

Sall n’a aucun trait de leadership  avéré contrairement à feu Me SOW, démocrate dans l’âme et par esprit.

Eternel combinard, il considère tout le monde comme tel.

Conclusion :

Cette chanson de notre talentueux feu Kassé Mady DIABATE intitulée « Ko labanto tigna lèma » en dit long sur la crise qui secoue Cri-2002. Et assurément, cette chanson apporte une réelle dose véridique en ce sens que tôt ou tard Sall se rendra compte de ses errements, des conséquences néfastes de son incapacité à écouter, à être juste…

Et comme me le disait mon cher grand-père maternel « il ne sert à rien de courir si au finish l’on peut être rattrapé par celui qui marche paisiblement ». A bon entendeur, salut.

Bamako, le 10  avril 2020. 

 Secrétaire à l’Organisation depuis août 2000

Secrétaire Permanent     depuis février 2010

Mamadou F. Kéïta

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here