Crise au Mali : La nécessité de repenser le système humanitaire

0

Le Centre international de conférences de Bamako (CICB) a abrité, le jeudi 29 septembre 2022, la cérémonie d’ouverture de la 1ère édition du Forum national de la plateforme des ONG nationales actives dans l’humanitaire au Mali (FONA-LAHDM) placée sous le thème «Ensemble avec les ONG nationales et locales pour mieux renforcer la protection, la résilience et le relèvement des communautés au Mali ». Ce forum de deux jours organisé par la Plateforme des ONG nationales actives dans l’humanitaire au Mali a pour objectif de donner une plus grande visibilité aux efforts et contributions importantes des acteurs nationaux et locaux dans la mise en œuvre des actions humanitaires et de développement au Mali. Au cours de la cérémonie d’ouverture, le Président de cette Plateforme, Elmehdi Ag WAKINA a indiqué la nécessité de repenser le système humanitaire pour la prise en charge des personnes touchées par la crise au Mali.

La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le ministre délégué auprès du ministre de la Santé et du Développement social, chargé de l’Action humanitaire, de la Solidarité, des Réfugiés et des Déplacés, Oumarou DIARRA, en présence du président de la plateforme des ONG nationales actives dans l’humanitaire au Mali, Elmehdi Ag WAKINA ; du président de la commission d’organisation de l’événement, Moussa Abba DIALLO ; du Coordinateur Résident Adjoint du Système des Nations Unies, Abdou DIENG  et d’autres personnalités.

Après les mots de bienvenue du représentant du maire de la commune III du district de Bamako,  Hamidou Samba Coulibaly, le président de la commission d’organisation de l’événement, Moussa Abba DIALLO, a fait savoir que le Forum National sur la Localisation de l’Aide Humanitaire et de Développement se veut une véritable aubaine de renforcement des capacités des organisations nationales et locales et leur responsabilisation accrue dans les interventions. « Il se veut également un rendez-vous qui permet d’amplifier la voie des organisations locales », a-t-il dit.

A sa suite, le président de la Plateforme Des ONG Nationales Actives Dans L’humanitaire Au Mali, Elmehdi Ag WAKINA, a fait savoir qu’au cours de la dernière décennie, prenant conscience du rôle des acteurs humanitaires locaux dans les interventions, les ONG nationales et internationales ont compris la nécessité de repenser le système humanitaire. « Depuis, les arguments militant en faveur d’une approche locale du leadership humanitaire tranchent par leur clarté, en raison de l’ancrage certain les acteurs locaux que nous sommes dans les zones affectées. Côtoyant au quotidien les communautés en détresse, nous avons la meilleure approche pour la prise en charge de leurs préoccupations. La gestion de la crise du COVID-19 en est une éloquente illustration », a-t-il dit.

Selon lui, pour cheminer vers la localisation de l’Aide, le système humanitaire doit être plus collaboratif, ouvert, souple et diversifié, qu’il ne l’a été jusqu’à présent. «En invitant à l’action, force est de reconnaitre que le système humanitaire, actuellement dominé par les acteurs internationaux doit nécessairement changer pour évoluer vers prégnance acteurs locaux et nationaux qui travaillent à promouvoir et à partager la force, la voix et l’espace. Ceci est d’autant évident qu’ils placent au centre de la réponse humanitaire, les personnes touchées par les crises.

Dès lors, s’impose, l’impérieuse nécessité de corriger, de toute urgence un système humanitaire aux allures purement ascendantes. L’action humanitaire doit être aussi locale que possible ; aussi internationale que nécessaire, afin que les personnes touchées par les crises puissent recevoir une assistance appropriée, à travers un leadership local appuyant des actions humanitaires évidentes, voire urgentes que jamais, au regard des enjeux et défis humanitaires du moment », a conclu Elmehdi Ag WAKINA.

Le Coordinateur Résident Adjoint du Système des Nations Unies, Abdou DIENG,  aussi bien que le ministre Oumarou Diarra, ont tous félicité la Plateforme d’avoir pris cette initiative. Selon le ministre Diarra, plus de 1 900 000 personnes sont dans le besoin humanitaire. Au cours de la cérémonie d’ouverture, il y a eu la prestation en slam.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here