Depuis Paris, Souleymane Cissé crache ses quatre vérités : – « Bamako subit l’emprise d’une mafia » – « Aujourd’hui, chaque famille compte un terroriste dormant » – « Il faudra un jour restituer les propriétés spoliées »

12
«O Ka», Souleymane Cissé raconte le destin de sa famille et du Mali
Le cinéaste malien Souleymane Cissé au Festival de Cannes 2015. Son nouveau film « O Ka » a été présenté hors compétition, en séance spéciale de la sélection officielle. Siegfried Forster / RFI

Présent à Paris pour des raisons professionnelles, le célèbre cinéaste malien ne manque pas d’occasion pour mettre le doigt sur les plaies de notre pays. Dans une interview accordée à nos confrères de Paris Match, Souleymane Cissé dénonce les « magouilles de promoteurs corrompus et fonctionnaires véreux » à l’origine de l’installation d’un climat de tension sociale propice à la radicalisation et à la guerre civile au Mali. Morceaux choisis.

Dans une interview accordée à nos confrères de Paris Match, Souleymane Cissé dénonce les « magouilles de promoteurs corrompus et fonctionnaires véreux » à l’origine de l’installation d’un climat de tension sociale propice à la radicalisation et à la guerre civile au Mali.  Pour le cinéaste malien, même si vu de France, disons de l’extérieur, on pense que le principal problème du Mali c’est le terrorisme, « pour nous, le terrorisme est un problème, mais ce n’est pas le principal. Ce qui inquiète le plus les Maliens, c’est la question du foncier. Tout propriétaire peut se retrouver à la rue du jour au lendemain. Cela dure depuis plus de vingt ans et cela touche des milliers de personnes. Le phénomène a pris tellement racine qu’on ne sait plus par quel bout le prendre ! Bamako subit l’emprise d’une mafia ».

Evoquant le thème de son nouveau film « O Ka » (Notre Maison) qui raconte comment vos sœurs ont été expulsées de leur concession paternelle,  Souleymane Cissé explique que « c’est un film nécessaire et indispensable pour mes sœurs. J’aurais pu prendre des comédiens, mais j’ai préféré qu’elles jouent leur propre rôle pour mieux exprimer leur humiliation. Mes quatre sœurs vivaient dans cette maison de famille, où j’ai grandi et où les Cissé vivent depuis plus d’un siècle. Elle se trouve à Bozola, le plus vieux quartier de Bamako. Un jour en 2008, nos voisins les Diakité ont présenté un acte de propriété plus récent que le notre et prétendu que cette maison était la leur. Alors que tout le monde dans le quartier savait qu’elle avait toujours appartenu à notre famille ».

Il dénonce aussi que « Le tribunal n’a pas tranché, il a décidé qu’il n’était pas compétent pour juger. Puis les magouilles ont commencé et quelques pots-de-vin plus tard un acte d’expulsion a été émis contre mes quatre sœurs dont la plus âgée avait plus de 84 ans. Oui et mes sœurs ont décidé de rester dehors où elles ont vécu pendant trois mois. Quelle humiliation à l’âge de 74 à 84 ans ! La plus âgée est morte depuis. Beaucoup de personnes âgées qui subissent ces humiliations n’y survivent pas ».

Heureusement, pour Souleymane Cissé, dans un jugement en octobre dernier, la maison a été restituée. « Il a fallu attendre cinq ans ! Mais nous ne sommes pas les seuls et de nombreuses propriétés saisies sont détruites chaque jour puis transformées en magasins ou en complexes immobiliers. Tout cela profite en silence à des promoteurs corrompus et des fonctionnaires véreux. Il y a deux mois, la moitié d’un quartier entier à Bamako a été démoli ! C’est très grave. Si on ne trouve pas de solution, cela peut dégénérer et provoquer une guerre civile », prévient-il sans oublier de souligner que  “chaque famille compte un terroriste ‘dormant’ potentiel en son sein”

En tant figure connue du monde culturel malien,  il a dit avoir toujours tiré la sonnette d’alarme. « Je le fais en permanence, je le fais avec ce film. J’en ai parlé au chef de l’Etat de l’époque Amadou Toumani Touré. Il m’a dit: « On va voir ». Il ne voulait pas se mêler des problèmes de concession » se souvient-il  même s’il semble couvrir  le président actuel Ibrahïm Boubacar Keïta  qui a aidé la réalisation du film. « Il est conscient de ce problème, mais il est assailli de toute part. Quand cela nous arrive, on ne sait pas à qui s’adresser ». Heureusement, se réjouit M Cissé, « parfois il y a de bonnes surprises comme ce président de tribunal qui a manifesté. Puis des journalistes connus au Mali comme Adama Dramé du journal « Le Sphinx », Assane Kone du journal « Republicain » et Kassim Traore « Kledu » ont dénoncé le problème. Mais les coupables sont toujours couverts ».

Evoquant le phénomène qui vient de frapper notre pays avec l’attaque meurtrière contre l’hôtel Radisson à Bamako, Souleymane Cissé explique  que «  personne bien sûr ne savait quand, ni où, il allait frapper, mais on sentait que cela allait se produire. Quel intellectuel au Mali peut-il dire qu’il ne l’a pas vu venir ? ». Mais, il regrette qu’Aujourd’hui, chaque famille compte un terroriste « dormant » potentiel en son sein », « la conséquence malheureuse de toutes ces injustices. Le sentiment d’injustice crée la frustration ».  Donc pour lui, « face à la violence, il faut lutter contre l’injustice. Il faudra un jour restituer les propriétés spoliées ». « J’ai bon espoir que la jeunesse montre l’exemple », espère-t-il.

Maliki

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. C’est tout à fait vrai que chaque famille a en son sein un potentiel terroriste dormant qui va se réveiller tôt ou tard face à l’injustice. Surtout à l’égard des policiers. Ils sont maudits, les policiers au mali au point de se faire ridiculiser par des apprentis Sotrama de 14-15 ans. Quelle honte! quand un policier jure au nom de sa mère à un motocycliste qu’il ne lui laissera pas partir à moins de 1000 F, mais qui prend 200 F après. Quelle honte…

    • Et l’histoire du commissaire de police qui voulais faire un exemple!
      Ayant pris un délinquant en flagrant délit, le brave commissaire décide de résister à toutes pressions et de faire pour une fois un exemple.
      Il conduit la procédure jusqu’à son terme et remet le dossier à qui de droit. Un jour, il reçoit la visite de la maman du délinquant qui s’exprime en ces termes: ” Chef, je suis venu vous remercier. Dieu nous a aidé et le juge l’a libéré “.
      Fulminant sa rage, le commissaire cherche à en savoir d’avantage. Il découvre que le brave juge a classé l’affaire moyennant le tiers d’une somme qu’il avait lui refusée. 😆 😆 😆 😆

  2. “« personne bien sûr ne savait quand, ni où, il allait frapper, mais on sentait que cela allait se produire. Quel intellectuel au Mali peut-il dire qu’il ne l’a pas vu venir ? »

    Merci de rappeler cette EVIDENCE! 8) 8) 8) 8) 8)

    Ce qui s’est passé au Radisson est une lamentable DEMONSTRATION de l’irresponsabilité et du laxisme qui prévaut au sein de l’état! 😳 😳 😳 😳 😳 😳

    Pendant PLUS DE QUINZE JOURS (!!! 🙄 ), nos médias parlent tous d’un “RISQUE IMMINENT” d’attentat sur Bamako;

    Les occidentaux, cibles favorites des terroristes, ont déja été frappés A 2 REPRISES EN MOINS D’1 AN ( 🙄 !) à la Terrasse et au Byblos;

    Or, malgré ça, ON DECOUVRE AVEC STUPEUR QUE LES SERVICES DITS “DE SECURITE” N’AVAIENT PLACES AUCUN DISPOSITIF SECURITAIRE AUTOUR DE L’HOTEL LE PLUS OCCIDENTALISE DE BAMAKO! 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    Bref, et en résumé:
    – On SAIT 😳 qu’il y a un risque imminent… 8)
    – On SAIT 😳 quelles sont leurs cibles favorites… 8)
    – et à ce titre, on SAIT 😳 donc où le drame risque de se produire… 8)

    Et………………………………….RIEN!!! 😯 😯 😯
    On ATTEND QUE LE DRAME SE PRODUISE! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    Avec des autorités aussi nulles et irresponsables 😳 , on comprend que la France et la Minusma aient préféré dépêcher LEURS PROPRES experts pour mener l’enquête! 😥 😥 😥

    On comprend que le 1 décembre, les USA aient préférer rapatrier du Mali tout leur personnel “non essentiel” 😥 😥 😥

    Et on comprend que les mêmes USA décident s’impliquer EUX-MEMES dans la lutte anti-terroriste au Mali! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 😥 😥 😥 😥 😥

  3. Vraiment il faut ke le government Malien cherche solution pour sa ,avant kune grande revolution leurs arrivent , on doit faciliter le titre foncier au Maliens, chaque personne a droit a une maison . Les pauvres en sortent toujours victims. Mon frere a une fois ete victime .

  4. Souleymane Cissé est un vendu… 😆 😆 😆 Il a été acheté par Bazoumana Fofana qui se dit roulé et spolié par des avocats corrupteurs et corrompus.. 😆 😆 😆 😆

  5. Cisse’ ke’ ANKABOLI?
    Avec tous ces faux marabouts CISSE’ et TOURE’, il va sans dire que nous avons des idiots parmi nous qui ne savent rien de l’islam mais qui continuent a’ nous casser les oreilles!!!!!!
    SOLO, comme vous le savez, dans votre domaine, il n’y a pas de mauvais sujet!!! Le titre de ton prochain film peut etre: QUAND LES CISSE’ DJAHANABA MOGOW REFUSENT L’ENFET ET SE JETTENT A’ LA CONQUETE DU PARADIS…. LE RESULTAT NE PEUT QU’ETRE CATASTROPHIQUE!!!!!!
    RIRE!!!!

  6. En effet l’injustice est à la base toute révolte de masse .
    L’injustice est la source de tout soulèvement de la population
    L’injustice est la mère de toutes les révolutions
    L’injustice flagrante et à grande échelle dans tous les domaines est une bombe à retardement pour n’importe quel pays .

  7. Si il y a un problème au Mali aujourd’hui qui est plus que le terrorisme c’est le foncier Une maison que tes grands parents ont habités pendant plus de 100 ans un beau jour un richard vient te chasser de cette maison avec un permis de titre foncier que votre maison est pour lui alors qu’en ces moment les terrain s’obtenait avec 10 collas seulement pas même avec de l’argent c’est vraiment inquiétant les pauvres n(ont plus de maison à Bamako.

  8. Voilà expliquer terre à terre comme on dit comment agissent les SPÉCULATEURS FONCIERS les MAFIA FOSSOYEURS… les SANS CŒURS (au passage se disant musulmans construisant des lieux de cultes envoyant des gens à la Mecque etc…) ça se passe ainsi, mais il faut y ajouter le VOLET ou VOLEUR de la JUSTICE qui fait de ta vérité ton tort ( Cette justice QUI TE LAVE QUI TE COUVRE si tu donnes plus d’argent que l’autre partie, Cette JUSTICE prête à vendre sa mère son père pour l’Argent à l’image de presque tous les services d’État…C’est sûr que tôt ou tard CA RISQUE DE PETER. MONSIEUR LE MINISTRE BATHILY a essayé mais dans l’ombre ON VA LE FAIRE TOMBER car la MAFIA MALIENNE est trop puissante MAIS UN JOUR ON N ÉCHAPPERA PAS à une guerre civile ou des bombes humaines pour se venger SOIS MÊME ne pouvant pas compter sur le machin qu’on appelle JUSTICE MALIENNE ( Il y’a des exceptions des juges courageux c’est SUR et j’en CONNAIS ). VIVEMENT LE FILM A BAMAKO AU MALI

  9. Ba SOLO.Tous ces problèmes fonciers sont nés de l’avènement de la démocratie de “façades” datant de mars 91′!En effets nos maires “démocrates”d’alors ont vite compris qu’avec la vente de terres (pourtant propriétés de nos aïeux à tous), ils peuvent d’enrichir à la vitesse V.L’homme politique lambda avec l’ingéniosité des autorités politiques aidant a créé l’ACI (Agence de session Immobilière) pour déforester la zone aéroportuaire de l’ex-base aérienne (où plus de 25 pieds de kaïcédra ont été déracinés pour faire place à ce que nous voyons aujourd’hui.Sinon nos père avant les indépendances ont obtenu à Bamako et environ des lots en échange des traditionnelles 10 noix de colas.Jamais il n’y a eu autant de spéculations autour de la pièce maîtresse d’un droit aussi fondamental que celui de l’accès au logement.Donc allez trouver l’origine de ces spéculations dans l’avènement de la “démocratie”. 😉

  10. Ce phénomène social n’aurait de solution que si la jeunesse se manifeste et en s’assumant. Ce sont toujours la basse classe: les pauvres qui en souffre. Pire que cela c’est aussi parmi elle qu’il existe le plus grand nombre de chômeurs au motif: l’inexpérience et l’incompétence. Or, les enfants des ”fama” ou décideurs ne s’inquiètent guerre, car ils ont toujours leurs emploi quelque soit leur niveau.
    Sans oublier que pour les chefs militaires c’est ”L’ESO et L’EMIA et autres c’est les collectivités…
    Un constat l’université du Mali aura en 2016 20 ans de création combien de diplômés y sont sortis et combien ont eu un emploi?
    Et, si rien n’est fait il faut s’attendre à tout voire pire que le terrorisme. Dans la mesure où les jeunes ont faim et soif.

  11. Ce phénomène ne pouvait être mieux cerné, plus que le dit le doyen CISSE. C'est une BOMBE à retardement pour nos vieux quartiers. C'est pire que tout ce que nous pouvons imaginer. Peut-être, que la justice peut se faire aider par les pouvoir traditionnels des quratiers, qui normalement doivent être au courant de l'installation de nouvelle famille dans leur contrée. Une réflexion bien approfondie doit avoir lieu, pour une bonne gestion de cette crise latente.

Comments are closed.