Energies domestiques : Cher charbon de bois…

0

Avec la hausse du prix du gaz butane, beaucoup  de foyers se sont tournés vers l’utilisation du charbon  de bois.  Mais depuis quelques semaines, le prix de ce dernier aussi a pris l’ascenseur.

 

Vendu il y a seulement quelques mois Ă  3500 F CFA le sac, le charbon de bois se trouve Ă  5000 F CFA le sac de 100 kg, une chertĂ© qui surprend plus d’un. Les vendeurs et acheteurs crient au scandale. “Un sac ne fait plus trois Ă  quatre jours dans une famille”, confie DjĂ©nĂ©bou Diarra, une mĂ©nagère habitant Yirimadio. “Les prix montent, mais le charbon n’est pas de bonne qualitĂ©”, dĂ©plore-t-elle.

  1. Sidibé est un vendeur de charbon installé au marché de Yirimadio. Il avoue que cela fait des jours qu’il ne pas vend pas du charbon à cause de la flambée du prix. De 3500 à 4000 F CFA, selon le lieu, un sac de charbon coûte aujourd’hui 5000 à 6000 F CFA, dit-il.

Fousseyni Coulibaly, un transporteur de charbon de bois, confirme que cette année le prix du charbon est monté de manière galopante. Selon notre interlocuteur, plusieurs raisons expliquent cette hausse : l’état des routes, l’intervention des agents des eaux-forêts, les tracasseries routières.

Il ajoute qu’il y a neuf mois,  il s’approvisionnait en charbon dans la Commune de Mountougoula près de Dialakorobogou, mais aujourd’hui il le ramène de Djanikoro dans la zone de SĂ©gou. Ainsi, le coĂ»t du transport s’ajoute Ă  la raretĂ©. “Le prix dĂ©pend de la pĂ©riode, il y a des moments oĂą le prix monte, souvent ça descend”, assure Fousseyni Coulibaly.

Amadou Diallo est blanchisseur Ă  Missabougou. “Pour blanchir les habits de mes clients, il me faut du charbon. Et aujourd’hui il est devenu cher et très rare.
Avec la montĂ©e de prix, je commence Ă  enregistrer des pertes, car le prix du sac a augmentĂ© mais celui du blanchissage reste le mĂŞme, c’est-Ă -dire 150 F CFA le complet”, explique-t-il.

En tout cas, la montée du prix est réelle, les consommateurs souhaitent une réduction et surtout l’intervention des autorités à travers la réglementation le secteur.

YĂ©hia M. Baby

Stagiaire

PARTAGER