Enlèvement de Soumaïla Cissé : Moctar Sy interpelle le gouvernement du Mali

1

A la suite de l’enlèvement du Chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaïla Cissé en mars dernier en pleine campagne électorale à Nianfunké, un Collectif de jeunes a été mis en place pour diligenter sa libération. Moctar Sy non moins, fils des anciens ministres Mme Sy Kadiatou Sow et Ousmane Sy a été désigné porte-parole dudit Collectif. Ils ont ténu une conférence de presse le week-end passé. Moctar a, une fois de plus, interpelé le gouvernement en tant que premier responsable.

Ils étaient plusieurs personnes face à la presse ce week-end pour exiger à ce que le gouvernement retrouve Soumaïla Cissé et le ramène sain et sauf des mains de ses ravisseurs. Il s’agit de Moctar Sy porte-parole du collectif des jeunes pour la libération de l’honorable Soumaïla Cissé, Paul Ismaël Boro du (FSD) et Mme Adiawiakoye Ramatou Koné présidente des femmes de l’URD.

Que de questionnements sur l’enlèvement de l’honorable Soumaïla, les conditions, ses ravisseurs et le sort du chef de file de l’opposition qui a disparu des radars depuis le 25 mars dernier. Moctar estime que l’Etat est le premier responsable et doit tout mettre en œuvre pour ramener Soumaïla Cissé parmi les siens. A l’en croire, c’est l’Etat à travers le Département de l’Administration territoriale qui a certifié la possibilité de campagne en toute sécurité au Mali. A cet effet, Pour M. Sy, l’enlèvement de Soumaïla Cissé ne peut être amputé qu’à l’Etat et c’est à l’Etat de ramener Soumaïla Cissé.

Les mêmes questionnements ont été repris par le représentant du FSD, Paul I. Boro  président du parti (Rama) et la présidente des femmes de l’URD, Mme Adiawiayakoye. “En tant que président de la République et premier responsable du pays, IBK doit tout mettre en œuvre pour le retour de Soumaïla Cissé. Il est le premier responsable. Il doit l’assumer et nous allons tout faire pour qu’il s’assume”, a laissé entendre Mme Adiawiakoye, présidente des femmes de l’URD.

Moctar Sy ne s’est pas limité au gouvernement du Mali et au président IBK, il a aussi interpelé  la communauté interactionnelle et toutes les personnes de bonnes volontés qui peuvent faire quelque chose pour que Soumaïla puisse être retrouvé, de s’impliquer. Après ses interventions, le porte-parole du collectif a lu une déclaration qui exige aux autorités de ne ménager aucun effort pour la libération de Soumaïla qui n’a que trop duré.

Koureichy Cissé

 

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Malheureusement que Boua le ventru IBK n’est meme pas responsible de son pantalon comment peut-il etre responsible du retour de Soumi? Le Mali est tombe tres bas avec Boua le ventru IBK un ecervele, et cirrhotique, il est incapable, il faut qu’il degage!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here