Enlèvement d’enfants : Une vendeuse de banane condamnée à 3 ans de prison

0

Une vendeuse de bananes et d’œufs au poste de Niamana, âgée de 18 ans, accusée d’enlèvement d’enfants, a été condamnée à 3 ans de prison par la Cour d’assises.

 

Les faits:

Le lundi 18 novembre 2019 à Tiekèna, village de la commune rurale de Baguineda-Camp, l’accusée a enlevé une fillette de trois ans du domicile de ses parents pour se retrouver à Niamana. Le  mode opératoire: Elle a distrait le grand frère de sa victime en le commissionnant pour pouvoir disparaître avec elle. Dénoncée par une de ses copines, elle sera arrêtée puis inculpée pour enlèvement d’enfants.

Accusée à la barre : «Je reconnais les faits. C’est la fillette de la famille voisine, nos maisons font face à Tiekèna. J’étais partie puiser de l’eau chez elle et elle m’a poursuivie. J’avais beaucoup d’amour pour elle, je l’aimais, je n’avais pas de mauvaise intention…».

Selon le ministère public, l’accusée a fraudé (article 241 de notre Code pénal) en enlevant la fillette. Elle a violé la loi parce que ses parents étaient inquiets. Donc, il requiert qu’elle mérite condamnation.

Et le conseil de la défense a plaidé en faveur de sa cliente en disant  que les faits sont constants et qu’elle a pris soin de l’enfant. « L’enfant était très propre et portait de nouveaux habits au moment où il a été retrouvé. Ce qui prouve que ma cliente était de bonne foi», a-t-il plaidé.

Décision de la Cour: 3 ans d’emprisonnement pour l’accusée.

Moussa Sékou Diaby

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here