Gaz domestique : Reprise de fourniture

0

En cessation d’activités depuis le 30 novembre 2019, le groupement des professionnels du gaz domestique a repris le travail depuis quelques jours. Au cours d’un point de presse hier, leur président a expliqué les raisons de cette reprise et jusqu’à quand elle pourra durer.

Les utilisateurs de gaz butane peuvent momentanément pousser un ouf de soulagement. Fini le manque de bonbonne de gaz et la forte spéculation des prix. Après plus de deux mois de pénurie consécutive à l’arrêt des activités du groupement professionnel du gaz domestique, le marché du gaz est de nouveau approvisionné depuis le début de cette semaine. Un arrêt de travail qui n’était ni de la grève encore moins une rétention délibérée du gaz. Les différentes sociétés qui opèrent dans le gaz étaient juste confrontées à un problème de trésorerie dû à des arriérés de différentiels de prix imputés à l’Etat.

Face à la presse, Oudiary Diawara, le président du groupement, a expliqué que cette reprise est consécutive aux accords intervenus avec les pouvoirs publics, à l’issue des négociations. Le gouvernement s’est engagé à régler une bonne partie des factures impayées de 2019 avec la ligne budgétaire de 2020″, a-t-il dit. L’Etat leur doit au compte de l’exercice 2019, la facture d’environ 7 milliards de F CFA.

L’ouverture des lignes de crédits et des mandats de paiement au niveau du trésor public ont servi de garanties pour des opérateurs de gaz domestique de convaincre leurs partenaires que sont les banques et les fournisseurs, pour reprendre leurs activités.

Cet accord laisse néanmoins sceptique le groupement. Celui-ci déplore l’absence de pistes de financement de la subvention pour 2020 dont l’enveloppe prévue est de 5 milliards de F CFA. Eu égard à cette situation, les opérateurs de gaz disent qu’ils se réservent le droit de vendre le gaz au prix réel du marché si le mécanisme reste en l’état. Cela sous-entend que les consommateurs ne sont pas totalement éloignés des conséquences d’une autre crise.

Pour l’approvisionnement correct du marché en gaz et pour faire face au mois de ramadan qui profile, le président Oudiary Diawara dit soutenir le gouvernement dans la recherche de mécanismes plus efficaces de financement du gaz. Il l’invite en même temps à accélérer le paiement des factures en instance pour leur permettre de bien fournir le marché pour le mois de ramadan.

S’agissant de la spéculation faite par certains opérateurs du secteur informel sur le prix du gaz, M. Diawara au nom de son groupement, a déploré la passivité de l’Etat, des associations de défense des droits des consommateurs et même des populations qui se laissent abusées. Il a appelé les autorités à sévir contre l’importation frauduleuse et l’emplissage de vieilles bouteilles de gaz ainsi que leur transvasement, qui selon lui, constitue un danger pour la population. 

Abdrahamane Dicko

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here