Hommage aux Martyrs de Mars 1991: « Nous devons être à la hauteur du sacrifice de nos fils, de nos filles qui sont partis » dixit IBK

2

Ce 26 Mars 2019 le Chef de l’Etat SEM Ibrahim Boubacar Keïta, a déposé une gerbe de fleurs sur le Monument des Martyrs.

Un devoir de mémoire dans le cadre de la commémoration du 28è anniversaire de l’avènement de la démocratie dans notre pays, le 26 mars 1991.

Après le dépôt de gerbe de fleurs, le Président IBK est revenu sur la symbolique de la célébration: « …Nous avons vu des jeunes maliens, nombreux, pleins de vie, d’espérance, se lancer pour souhaiter, que leur pays soit parmi ces Nations debout. Il nous est un devoir brillant, régalien, et simplement patriotique que chaque fois l’an révolu, nous venions ici, entourés de tous…. pour la perpétuation des souvenirs des martyrs, pour qu’aucun d’entre nous, n’oublie jamais, que ce jour est parce qu’ils furent. Et, aujourd’hui, nous sommes dans la peine, dans la très grande peine. Venant d’Ogossagou, j’ai été au bout de l’horreur, ce fut pour moi un voyage au bout de l’horreur, l’horreur dans toute son acception. Et, sûrement, ces martyrs que nous célébrerons, en disant cela sans aucune démagogie, je vois ma fille, fille de lumière la Belle Ramatoulaye Dembélé, elle n’était que vie, et elle ne pensait que vie, elle ne pensait que pays, elle n’aurait jamais imaginé un Mali dans lequel l’on pouvait se lever et aller brûler la case de son voisin, pas seulement , le brûler dans sa maison, pas seulement des citoyens apeurés, réfugiés autour du savoir qui fut respecté dans le Mali d’hier, dont nous espérons que le Mali d’aujourd’hui s’en inspire bien. Citoyens apeurés, cherchant refuge auprès d’un homme de savoir, et croyant encore en cette solide valeur du respect du savoir, de la connaissance et de la sagesse, ont cru que cela serait un havre de paix pour eux et de salut, que non, ils y connurent le sort le plus ignoble. Je reviens d’Ogossagou mais je voudrais et je n’ai même pas le choix, garder la tête froide, froide, comme un iceberg, mais le cœur volcanique, plus chaud que les volcans. Pour le repos de la mémoire des martyrs, pour la reconnaissance de leur sacrifice, nous avons devoir de méditer tous, chacun en nous, chacun en soi, le sens profond de leur sacrifice. Le sens, la signification, la raison d’être de ce qu’ils furent, pour redevenir un peuple fraternel, pour reconquérir notre humanité. Ça fait toujours trop mal quand c’est dans le pays de Hampaté Ba, ce disciple merveilleux de Thierno Bocar. Mais comment s’étonner désormais que Koulogon la martyre a connu le sort qu’elle a connu, ce Koulogon qui lui était si cher, où habitait son ami Aly Koulogon. Et cette autre ville à côté, le savoir également, Ogossagou peul, où un homme de savoir aussi Sekou Issa, faisait l’unanimité par sa sagesse reconnue, courue. On trouvait toujours auprès de lui le conseil souhaité, l’apaisement qui vous rendait à la vie, fauché injustement en cette triste matinée, en un temps où nous espérions, après Koulogon, que notre appel à nous retrouver, à faire que tous ceux qui sont d’influence certaine se retrouvent au chevet d’une zone, dont l’embrasement devenait plus que plausible. Un fait, et c’est curieux, que ce soit au lendemain de l’ouverture du forum qui y préparait, que l’on aille droit à cette catastrophe.

L’heure est grave, l’heure est à être à l’interrogation sur la survie du Mali, en avons-nous volonté ? On nous a légué un pays, nous sommes fiers de dire qu’il vient de loin. Il y’a seulement quelques jours , je voyais la merveilleuse émission de mon frère Daouda Tékété qui nous faisait revivre un pan de la vie de celui qui ne serait jamais égalé, notre premier Président Modibo Keita, le fils de Daba. Ô que je pensais à lui ce jour-ci, comme il doit être triste de voir sa Patrie aujourd’hui, et ce serait ignominieux de penser que ceux qui, ont la lourde responsabilité aujourd’hui de gérer le pays, sont les seuls à porter ce fardeau-là. Nous avons tâche, nous le tâchons quotidiennement , nous nous essayons de faire tout ce que nous devons faire, tout ce que nous pouvons faire pour qu’au-dedans, comme au dehors, notre pays soit respecté. Comment qualifier un pays, comment faire respecter un pays au-dedans duquel ce qui s’est passé-là peut se produire, comment y intéresser le reste du monde. Or notre intérêt n’est pas de vivre en autarcie mais bel et bien d’être ouverts au souffle poreux et fécondant du reste du monde dont l’amitié, la coopération, nous ont valu jusqu’ici d’avoir la tête hors de l’eau. C’est ce moment précisément, où cela se conforte, où des espoirs de développement, de qualification dans l’espace économique où nous nous trouvons, au moment où toute l’Afrique a estimé que le passé de ce pays le qualifie pour être le champion africain de la culture, des arts et du patrimoine. Ô quel redoutable honneur ! Comment voudriez-vous que désormais, je fisse un visage avenant face à mes collègues, au nom de mon pays , en lequel, une telle atrocité a été possible. Je voudrais jusqu’à preuve du contraire être certain de la qualité, de la provenance réelle de ceux qui se sont livrés à cet acte odieux. Je voudrais être convaincu de leur maliannité. Je ne voulais jamais tenir un discours aussi grave, qui me coûte, mais j’ai devoir de le faire.

L’hommage aux martyrs, le souvenir autour duquel chaque année nous nous retrouvons ne doit pas être une vaine cérémonie, ne doit pas être une balade. Il doit être un instant de gravité, de réflexion, de plonger en nous-mêmes, pour nous interroger. Qu’ai je fait, pour que mon pays soit à l’honneur dans le concert des Nations. C’est ainsi, en cela seulement, que nous pourrons souhaiter être à la hauteur du sacrifice de nos fils , de nos filles qui sont partis dans cette grande belle quête de générosité. Que tous ceux qui ont quitté cette terre malienne dans les conditions de violences inouïes, sans que cela fut la volonté du créateur, que tous soient convaincus, que nous n’aurons de cesse, d’extraire ce fléau, ce cancer du Mali, inshallah! Merci ! ».

La cérémonie s’est déroulée dans un profond recueillement et de prière en mémoire à ces vaillants et braves fils du Mali.

La Cellule de Communication et des Relations Publiques de la Présidence de la République du Mali

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. IBK doit être le premier à être à la hauteur du sacrifice du sang veré par nos compatriotes…………… Il a été de ceux qui ont exercé le pouvoir depuis les premières heures de la démocratie………………….. Malheureusement force est de constater que le pays a sombré au fil des années, en commençant par l’éducation nationale qui a tiré avec elle tous les autres secteurs vers le bas………………………. IBK ne peut en aucun cas se dissocier de cet échec…………………. Ils ont joué avec le feu et c’est le pays tout entier qui brûle aujourd’hui. Le Mali, parmi les dix pâys les plus pauvres au monde a touché le fond depuis belle lurette et nous sommes en train de le creuser…………………………….. Le pays est foutu!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. Nous disons et rappelons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met hors d’eux mais apaise et ou rend heureux les honnêtes

    1)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honntes ayant un amour profond pour leur Mali

    «LA RÉVOLUTION DÉMOCRATIQUE FUT GALVAUDÉE»

    « PAUVRE 26 MARS RÉDUIT EN UNE PEAU DE CHAGRIN »

    « IL NE RESTE QU’UN MONUMENT DES MARTYRS AVEC DÉPÔT DE FLEURS AU BAS DU MONUMENT ET UNE JOURNÉE AU COURS DE LAQUELLE LES GENS PARLENT ET SE SOUVIENNENT»

    2)Nous disons et rappelons tout le monde sait avec un brin d’honnêteté même les tarés idiots de naissance et ceux et celles qui refusent de connaitre la vérité d’une chose d’une situation pour des raisons primaires primitives égoïstes partisanes

    *après la chute du dictateur Moussa Traoré les lettrés mutants politiques maliens des différents exécutifs des députés maires partis politiques sociétés civiles Hommes en armes et religieux depuis Alpha à IBK en passant par ATT et Dioncounda « ENFANTS INGRATS ÉGOÏSTES IMPÉNITENTS DE LA RÉVOLUTION DÉMOCRATIQUE MALIENNE» avec leurs fidèles klébars et doungourous supporteurs et supportrices mutés se sont encouragés s’encouragent aveuglement bêtement cupidement hypocritement idiotement malhonnêtement sourdement sournoisement

    *dans la gestion primaire primitive du pouvoir héritage familiale clanique de la Bouffe des Deniers Publics et Dons dans une démocratie bananière des tropiques de l’impunité de l’injustice de l’iniquité des 2poids 2mesures reines de la gangrène de la pourriture de la corruption et de la cupidité dans tous les secteurs

    *ILS SONT DEVENUS LES ESCLAVES LES SOUMIS LES SANS ENTS de leurs soit-disant amis ennemis les Autres sous régionaux les Autres d’Arabie les Autres Anciens Colonisateurs les Autres d’Europe les Autres des Amériques les Autres d’Asie les Autres Organisations QUI LEUR IMPOSENT LEURS DICTAS

    AVEC LES ACCORDS BIDONS DE FOUTAISE Á RÉPÉTITION TOUJOURS CONSIDÉRÉS COMME LES MEILLEURS DU MOMENT MAIS TOUJOURS PIRES POUR LEUR MALI POUR DES RÉCONCILIATIONS BIDONNES ET DE FOUTAISES ANTI-DÉMOCRATIQUES

    DANS LES VRAIES DÉMOCRATIES LES CRIMINELS SONT POURSUIVIS PARTOUT ILS SONT ET MIS HORS D’ÉTAT DE NUIRE PERSONNE N’EST AU DESSUS DE LA LOI ET IL N’Y A PAS DE COMPROMISSION AVEC L’IMPUNITÉ MÊMES FUSSENT-ILS DES COMPATRIOTES

    *ILS SONT RESPONSABLES DE L’AWAZADISATION DE LA KIDALISATION DE LA BASSIN-SÉDIMENT-TAOUDÉNISATION DES CONFLITS INTER-TRIBAUX DE LA CHAOTISATION ET DE LA DÉLIQUESCENCE DE LEUR MALI

    PAR L’AFFAIBLISSEMENT DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DE LEUR MALI

    EN GARDANT PAR DEVERS SUR EUX L’ARGENT DESTINÉ Á L’ÉQUIPEMENT DE LEURS FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ

    PAR INCORPORATION DES PARENTS DES MEMBRES DU CLAN POLITIQUE COMME SOLDATS OFFICIERS VENUS TOUT JUSTE POUR BOUFFER LEUR PART DE GÃTEAU-MALI SUCCULENT SAVOUREUX QUI DONNE DE L’EMBONPOINT ET QUI DETALENT TELS DES LAPINS DÈS LE PREMIER COUP DE AK47 OU QUI SE FONT TUER PENDANT LEUR SOMMEIL OU PENDANT QU’ILS BOIVENT DU THÉ

    PAR L’INTRODUCTION DANS LEURS FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DES SOLDATS ET OFFICIERS REBELLES «CHEVAL DE TROIE » QUI REJOIGNENT LES ENNEMIS DE LEUR MALI AVEC ARMES ET BAGAGES DÈS LE 1er COUP DE KALA OU QUI RESTE DANS L’ARMÉE POUR INFORMER LES ENNEMIS OU QUI FONT DES RÉPLIS STRATÉGIQUES BIDONS ET DE FOUTAISE PERMETTANT AUX ENNEMIS DE LEUR MALI D’OCCUPER TOUT LE NORD DE LEUR MALI

    *ILS SONT AUX ANGES AU 7ème CIEL EN PLEIN BONHEUR EN PLEINE BÉATITUDE EN PLEINE FÉLICITÉ EN PLEIN NIRVANA

    EN LAISSANT RÉGLER TOUS LES PROBLÈMES DE LEUR MALI PAR LEURS SOIT-DISANT AMIS-ENNEMIS LES AUTRES ET ORGANISATIONS

    MÊME POUR CONSTRUIRE DES CHIOTTES DANS LES VILLAGES DE LEURS PÈRES ET MÈRES ET DANS LES ÉCOLES DES ENFANTS

    MÊME QUEL TYPE DE RELATION SEXUELLE ILS DOIVENT AVOIR MÊME QUEL NOMBRE D’ENFANTS ILS DOIVENT AVOIR MÊME Á QUEL ÂGE ILS DOIVENT SE MARIER

    MÊME POUR DÉFENDRE LEUR MALI CONTRE LES ENNEMIS

    MÊME POUR etc

    3)Nous leur disons et rappelons

    *il a été dit par UN ACTEUR DE LA FAMEUSE RÉVOLUTION DÉMOCRATIQUE « BêBi Ba Bolo »

    *il été dit LORS DE L’INVESTITURE D’UN AUTRE ACTEUR DE LA FAMEUSE RÉVOLUTION DÉMOCRATIQUE « Moussa Traoré est un Grand Républicain » et IL N’A PAS HÉSITÉ Á REMPLACER LE MALI D’ABORD PAR LA FAMILLE D’ABORD

    4)Nous leur disons et rappelons

    *SI CERTAINS ACTEURS DE LA FAMEUSE RÉVOLUTION DÉMOCRATIQUE RECONNAISSENT AVOIR PRIS ET GARDÉ PAR DEVERS SUR EUX L’ARGENT DE LEUR MALI

    L’HONNÊTETÉ VOUDRAIT ALORS QU’ILS RESTITUENT LES DITS MONTANTS CAR

    *IL EST DIT DANS LE SAINT CORAN

    « ô les croyants ! Que les uns d’entre vous ne mangent pas les biens des autres illégalement. Et quiconque commet cela, par excès et par iniquité, Nous le jetterons au Feu, voilà qui est facile pour ALLAH »

    « Et redoutez le jour où nulle âme ne bénéficiera à une autre, où l’on n’acceptera d’elle aucune compensation, et où aucune intercession ne lui sera utile. Et ils ne seront point secourus »

    *IL EST DIT DANS LA SAINTE BIBLE

    «ils sont plongés dans la corruption comme au jour de Guibéa ; l’Eternel se souviendra de leurs iniquités, il punira leurs péchés “.»

    5Nous leur disons et rappelons

    *UNE RÉVOLUTION NE PROFITE Á UN PEUPLE SEULEMENT ET SEULEMENT SI ELLE EST SUIVIE IMMÉDIATEMENT D’UNE CONVENTION AVEC LA PRÉSENCE DE TOUS LES ACTEURS ET ACTRICES

    POUR LA MISE EN PLACE D’UNE CHARTE DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN ET UNE NOUVELLE CONSTITUTION QUE TOUS LES ACTEURS JURERONT DE RESPECTER ET DE FAIRE RESPECTER QUOI QU’IL ARRIVE

    *ce qui n’a pas été le cas avec les acteurs DE LA RÉVOLUTION DÉMOCRATIQUE MALIENNE

    *tel fut le cas en 1222 et 1336 à Kurukan Fuga de la « CHARTE DU MANDÉ ou MANDEN KALIKAN» qui permis aux populations du Mandé de vivre heureux « Une vie n’est pas plus ancienne ni plus respectable qu’une autre vie, de même qu’une autre vie n’est pas supérieure à une autre vie Que nul ne s’en prenne gratuitement à son voisin, que nul ne cause du tort à son prochain, que nul ne martyrise son semblable Le tort demande réparation Pratique l’entraide Veille sur la patrie La faim n’est pas une bonne chose, l’esclavage n’est pas non plus une bonne chose  La guerre ne détruira plus jamais de village pour y prélever des esclaves; c’est dire que nul ne placera désormais le mors dans la bouche de son semblable pour aller le vendre; personne ne sera non plus battu au Mandé, a fortiori mis à mort, parce qu’il est fils d’esclave Chacun est libre de ses actes, dans le respect des interdits des lois de sa patrie etc ».

    *tel fut le cas le 26 Aout 1789 en France avec l’élaboration d’une nouvelle constitution et la déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui proclame le droit à la liberté, à la sécurité, à l’égalité de tous devant la loi etc

    *tel fut le cas aux USA le 17 Septembre 1787 avec l’élaboration d’une constitution et « The Bill of Rights » et « Rule of Law qui dit Everyone must follow the law Leaders must obey the law Government must obey the law No one is above the law» etc

    6)Nous disons et rappelons AINSI VA LE PAUVRE MALI MUTÉ HUMILIÉ CLOCHARDISÉ ESCLAVE SANS DENTS SOUMIS AWAZADISÉ KIDALISÉ BASSIN-SÉDIMENT-TAOUDÉNISÉ CONFLITS-INTERTRIBALISÉS ET CHAOTISÉ

    AVEC SA RÉVOLUTION DÉMOCRATIQUE EN PEAU DE CHAGRIN GALVAUDÉE PAR SES INITIATEURS ET INITIATRICES

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here