Programme de réinsertion des migrants : Cent femmes rapatriées de Centrafrique formées et équipées

0

Pour faciliter leur réinsertion dans la vie socio-économique, le ministre des Maliens de l’Extérieur, Dr. Abdrahamane Sylla a procédé, le vendredi 22 janvier 2016, à la remise officielle des certificats et des kits de produits agro-alimentaires à une centaine de femmes formées après leur rapatriement de la République Centrafricaine. La présente cérémonie de remise des matériels qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale de migration au Mali s’est déroulée au CIGEM (Centre d’information et gestion des migrations) en présence de son directeur, Abdoulaye Konaté et des invités.

La volonté affichée des plus hautes autorités de faire de la migration, un véritable facteur de croissance économique et de promotion sociale en vue de réduire la pauvreté n’est pas un vain mot. Elle s’est concrétisée par l’adoption de la Politique nationale de migration en conseil des ministres le 3 septembre 2014 dont cents femmes rapatriées viennent de bénéficier d’une formation et l’équipement nécessaire pour un coût estimable à plus de 30 millions de FCFA. Ces matériels de produits agro-alimentaires étaient composés notamment des séchoirs, des moulins, des concoctes, des thermos, etc. Dans son discours, le ministre des Maliens de l’Extérieur, Dr. Abdrahamane Sylla  a expliqué que notre pays est, depuis quelques décennies, au cœur de la problématique migratoire. Pays d’émigration dans un premier temps, dira-t-il, il est aujourd’hui un pays de transit et même de destination pour certains. Beaucoup d’étrangers vivent au Mali et cela est lié à notre culture d’hospitalité légendaire d’une part et à l’exploitation minière d’autre part. « Depuis le début des années 2000, à la suite des crises économiques, politiques et sécuritaires majeures dans les destinations traditionnelles des maliens, nous assistons à des retours importants de nos compatriotes. Ces retours s’opèrent dans des conditions souvent difficiles»,  a indiqué le premier responsable département des Maliens de l’Extérieur, Abdrahamane Sylla. Avant de noter que la remise de ces kits est encore l’une des meilleures illustrations de l’engagement de l’Etat en faveur de la mise en œuvre efficace et efficiente de la Politique nationale de migration. A ce propos, il a invité les femmes bénéficiaires à faire bon usage du matériel et des kits qui leurs sont remis. Pour sa part, la présidente du regroupement des femmes formées, Mme Djènèba N’Diaye s’est félicitée de la qualité de formation reçue par son équipe. Et de rassurer les donateurs que ces kits seront utilisés de manière rationnelle et judicieuse.

Moussa Dagnoko  

 

PARTAGER