Affaire dite des Bérets rouges en assises : Un procès explosif à Sikasso

24
Amadou Haya Sanogo - nouvelle inculpation
Amadou Haya Sanogo (photo Archives)

Le procès de l’affaire dite des Bérets rouges impliquant le Général Amadou Haya Sanogo et plusieurs officiers supérieurs et soldats, promet d’être explosif. Sans doute, c’est le procès de l’année qui s’ouvre à Sikasso, le 30 novembre prochain.

C’est un communiqué laconique du Procureur général près la Cour d’Appel de Bamako, Mamadou Lamine Coulibaly, qui annonce « l’ouverture, le 30 novembre 2016, d’une session d’assises au cours de laquelle sera évoquée l’affaire Amadou Haya Sanogo et  plusieurs autres, accusés d’enlèvement de personnes, assassinat et complicité.

En raison de la particularité du dossier et dans le but de maintenir l’ordre et la sécurité à l’occasion de ce procès, le parquet général a installé en son sein un secrétariat chargé de recevoir les demandes émanant de professionnels et de particuliers en vue d’avoir accès à la salle d’audience. L’accès à cette salle est réservé aux seules personnes autorisées ou préalablement agréées », précise le texte du parquet général près la Cour d’appel. Si le communiqué du Procureur général est muet sur le lieu du procès, des informations provenant de la Cour d’Appel indiquent que cette session d’assisses se déroulera à Sikasso, loin de la capitale.

Un dossier encombrant 

En plus du Général Amadou Haya Sanogo, d’autres militaires membres ou proches de l’ex-junte de Kati comme Yamoussa Camara, Blonkoro Samaké, Seyba Diarra, comparaîtront devant cette juridiction criminelle pour répondre de la disparition d’une vingtaine de bérets rouges du 33ème régiment des commandos parachutistes de Djicoroni Para dans des conditions obscures. Arrêtés dans la foulée du contre-coup d’état du 30 avril 2012, ces militaires ont été exécutés et jetés dans une fosse commune à Diago, non loin de Kati. La découverte de ce charnier en octobre 2015 avait créé une grande stupéfaction au sein de l’opinion nationale et internationale.

Qui a fait quoi ? Qui a donné l’ordre de tuer ces bérets rouges ?  Voilà des questions auxquelles les assises de Sikasso tenteront de répondre au plus grand soulagement des familles des disparus, regroupées au sein d’un collectif qui monte constamment au créneau pour mettre la pression sur les autorités en charge de ce dossier encombrant. Ce procès de l’année est aussi attendu par les associations de défense des droits de l’homme comme l’Association Malienne de Défense des Droits de l’Homme (AMDH), la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH), Amnesty International et Human Rights Watch.

Le Parquet marche sur les œufs

Cette affaire est un challenge pour la justice malienne mais aussi pour le Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Me Mamadou Ismaël Konaté. Avocat émérite, Me Konaté aurait été l’un des conseillers officieux de l’ex-junte militaire qui a renversé le régime du Président Amadou Toumani Touré.

A Sikasso, ce sera le grand déballage. Les uns et les autres parleront. Et l’accusé vedette, le Général Amadou Haya Sanogo ouvrira la bouche pour cracher sa part de vérité dans une affaire qui le maintient en prison  depuis le 27 octobre 2013. Des révélations embarrassantes qui secoueront le cocotier. En décidant de trier sur le volet les participants à l’audience, le Parquet général marche sur des œufs. La particularité et plus encore, les conditions de sécurisation de l’audience, ne sauraient être des entraves à la tenue d’un procès public, juste et équitable.

De la façon dont le Parquet général gérera cette question d’accès à la salle, dépendra en partie la crédibilité de ce procès. On s’achemine probablement dans les jours à venir vers un bras de fer entre les autorités judiciaires et les familles des militaires disparus et les associations de défense des droits de l’homme.

Mais après tout, le Procureur général Mamadou Lamine Coulibaly respectera-t-il la date du 30 novembre pour la tenue de ce procès ?

 Chiaka Doumbia

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

24 COMMENTAIRES

    • MORTS DES 3 COTES:
      >BERETS NOIRS =POPULATION MUSULMANISEE-BODAHTISEE DU MALI
      >BERETS ROUGES= POLITISES-DEFENSEURS DE ATT ET DE L’ ESTABLISHMENT DEPUIS 1991, MANIPULES PAR DIONCOUNDA-SOUMAILA CISSE , MODIBO SIDIBE ETC
      >BERETS VERTS=DU COUP-EVEILLES MAJORITAIRES ET VICTIMISES DE L’ ARMEE MALIENNE, MANIPULES PAR OMAR MARIKO ET AUTRES…

      >QUI JUGEREZ VOUS? POUR QUOI?
      >ET LES IYAD ETC …A L’ OUBLIETTE?

      PAUVRES NEGRE MULSULMANISES!

  1. ARRETEZ ABEDINE, S’IL EST ENCORE VIVANT, ….
    ARRETEZ LES IYAD ET AUTRES…..
    ARRETEZ DIONCOUNDA TRAORE ET CEUX LA QUI ONT POUSSE LES SOLDATS D 1 COTE ET L’ AUTRE….

    SANOGO UN HERO

  2. Je vous dit le cas Sanogo est du folklore de la part de nos autorités. Juger SANOGO oui, mais et les bérets verts, les policiers, les paisibles citoyens, qui sont morts blessés effrayés au passage des bérets rouges, l’instigateur de cet effroyable contre coup d’Etat avait il le droit? ou est il? pourquoi personne ne parle de sa? n’est il pas injuste de ne juger que Kati?

  3. Libere Libere libere Sanogo et ses compagnons le 30 novembre prochain ce que not demande a l’etat malien

  4. A l’attention de l’animateur du debat du dimanche sur africable.
    Sikasso est dans le ressort de la cour d’appel
    de Bamako. Donc c’est tout a fait regulier que la cour d’assise y siege dans le cas de l’affaire Sanogo.

  5. Comrades do all people of Mali pay such a terrible price as have Comrade Sanogo plus his Comrades in arms for doing right thing under adverse conditions in Mali? If yes, Mali is a scary place to be but, I am coming as soon as I am able. Very sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan.

  6. Faut pas gaspiller les maigres ressources du Mali pour juger ce guenon. Soumettez le fesse nue, a un “fouettage” public suivi d’un choix: “pompage” a l’air chaud ou aller mourrir au front! Deja je vois ce froussard choisir le premier. Pouff pouffffff poufff…

  7. Le 30, ce sera la confirmation ou non des charges, identifier les accusés, discuter sur les vices de forme et cela pendant tout le mois de décembre.
    En Janvier – mars, on entendra les témoins de part et d’autre et le show sera PROBABLEMENT en Mai (quoi, vous n allez tout de même pas croire à un jugement avant le sommet Afrique – France???).
    L’essentiel est d’aller de report en report

  8. Le chien aboie, la caravane passe!!!!!
    Monsieur le journaleux, arrête d’employer les gros mots “explosif”, tu verras il y aura pas de procès tu verras. Est ce que Sanogo peut parler au Mali!! si il parle ça sera un scandale car il y aura des noms qui vont sortir auxquels tu ne t’attends pas

    • SANOGO n’est que l’ombre de lui même et ne représente aucun danger ni pour le Mali, ni pour quelqu’un.

  9. Au lieu de vous acharner contre notre général 4**** Amadou Haya SANOGO et ses compagnons commencez par juger d’abord ceux qui ont égorgé 71 soldats maliens, ce fait est plus vieux que le présumé assassinat de 21 bérets rouges qui sont en réalité suicidés en s’attaquant à Kati !!
    On parle de justice équitable seulement… Quand tous les citoyens sont égaux devant les lois de la république!
    Acharnez-vous sur Iyad Ag Ali, Djéri Maiga et autres qui sont nos vrais ennemis….
    Oui Gal.Amadou Haya Sanogo doit être jugé en même temps qu’Abedine Guindo, Djonkunda Traoré, Soumeilou Boubeye Maiga, Soumaila Cissé, Tièble Dramé, Modibo Sidibé… et autres, les politicards manipulateurs de Bamako… Même certains les chiens de responsables religieux doivent être jugés !!
    Les ex-rebelles, aujourd’hui intégrés semblent être au-dessus de la loi alors que les mines qu’ils ont posées continuent à tuer des civils et des militaires au nord… Jusqu’où le nombre de leur victime s’arrêtera? Au Mali, certaines sont au-dessus de la loi. LOL !!

    • “Oui Gal.Amadou Haya Sanogo doit être jugé en même temps qu’Abedine Guindo, Djonkunda Traoré, Soumeilou Boubeye Maiga, Soumaila Cissé, Tièble Dramé, Modibo Sidibé… ”

      tous jugés!

  10. Waououhhh , du calme Mr . Le journaleux. N’exaggerez pas ni dramatisez les choses ok…
    Merci Touré ,
    Je dirais simplement qu’ils commettaient, ces soldats cancres, ratés et bêtes contre le peuple malien, les pauvres civils innocents. Je n’ai pas de problemes avec un soldat a la methode Rawlings ou a la Sankara qui fera appliquer la Peine Capitale a nos verreux dirigeants politicards escrots, requins, crocodiles, coyotes, loups , rapaces, anacondas et vampires. Lolololll. Pas du tout et c’est cela qu’il faudra au Maliba pour mettre de l’ordre et nettoyage la CASE.
    Sinon Nous avions depuis AOK a IBK en passant par ATT une democratie de facades. Ces pseudo-democrates manipulateurs, escrocs et voleurs avec leurs gang de requins, crocodiles, coyotes , loups , vautours, anacondas et vampires.
    Au départ je supportais le coup de force parce que le Maliba sous ATT etait devenu pire dans le laissez aller ou tout le monde faisait ceux qu’il veut même aujourdhui c’est le cas avec ladji bourama woloni kabakoh alias IBK et sa gang. Sous AOK C’etait très très mal.
    Mais Sanogo et sa gang doivent repondre devant le peuple malien comme beaucoup de nos politi-chiens aussi.
    Je ne fais pas de partie prise entre berets vert, rouge, brun etc…J’ai du respect pour tous nos vrais hommes et femmes porteurs de nos uniformes mais pas envers les racailles qui pourrissent nos forces armées et de securité.
    Que justice soit faite et pour les criminels du cma, hcua, plateforme etc….

    • “Je n’ai pas de problemes avec un soldat a la methode Rawlings ou a la Sankara qui fera appliquer la Peine Capitale a nos verreux dirigeants politicards escrots, requins, crocodiles, coyotes, loups , rapaces, anacondas et vampires”

      En effet, sanogo a eu la possibilité de nous débarrasser de ces vieux vautours.
      Au lieu de ça, il a choisi de soutenir les vieux vautours face à Cheick modibo Diarra, le seul politichien malien dont la fortune vient de son travail et non de la poche de l’état malien!
      Il aurait pu mettre Diarra devant, et diriger le mali avec lui: faire appel a l’aide de l’angola, du tchad… voir de la russie, pour que mali fasse lui-même sa guerre.
      Au lieu de remettre le pouvoir aux vautours, qui ne chérissent que 2 choses:
      1. voler l’argent du peuple malien pour leurs villas…
      2. se soumettre à la france

      sanogo a été

      • La situation du MALI ou la rébellion du Nord n’était pas le problème de Sanogo et sa clique. Leur seul souci était de s’enrichir par tous les moyens et Djoncounda leur a trouvé un machin inutile de réforme de l’armée qui les payait chacun 3,8 millions par mois.

        • Sanogo a été CON, pour être politiquement correct: ‘mal conseillé’.
          Mais bon je préfère le con, parce que j’en ai marre de prendre des gants pour parler des negreries des koufindens, qui ne veulent pas se prendre en charge…

  11. Parlez plutôt des rebelles et autres djihadistes. Les bérets rouges sont des légalistes. Ils ne sont pas partis pour A.T.T ni pour quelque personne que ce soit. Ils voulaient rétablir la légalité, faire libérer leurs camarades détenus illégalement à Kati et remettre les institutions en place, sauf le Président qui ne voulait revenir en aucun cas au pouvoir. Voilà en substance l’essentiel de la mission que s’étaient assignés les bérets rouges. Ils ne supportaient plus le comportement du gang de malfaiteurs qui s’était installé à Kati. Il y’ a eu manque de coordination avec les autres unités qui comme la Gendarmerie et la Police, ont fini par trahir, en se joignant à la junte, du fait de l’état de la corruption de leurs Chefs. Ont-ils trahi par peur ou par intérêt? Voilà la question qui taraude les esprits depuis cette insurrection morbide. Rien de personnel dans cette affaire.

    • Ils ne voulaient pas que l’anarchie instaurée par la junte prenne fin car cela leur permettait de ne pas faire face au devoir de défense du pays. Le communiqué des Bérets Rouges sur les antennes de l’ORTM appelant tous les corps à la mobilisation contre la rébellion n’était pas du goût de leur goût. Personne (sauf les Bérets Rouges) ne voulait entendre parler de guerre…

  12. Nous disons et rappelons il faut être dans le Pauvre Mali muté des lettrés mutants de l’injustice de l’iniquité 2poids 2mesures reines Ainsi les Agresseurs de Bérets Rouge Sont Libres les Agressés de Bérets Vert En Détention Et les Assassins Violeurs Handicapeurs à Vie sur des Bases Raciales Tribales de MNLA et consorts Sont Membres du Gouvernements Sont les Autorités Intérimaires de leurs Victimes et Sont Logés Blanchis Nourris Payés Au Frais des Pauvres Citoyens Lambda Maliens Leurs Victimes Et Bientôt les Voyous de Fameux de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes de Touaregs d’AnsarEdine de Peulhs FLM de ANSIPRJ et Consorts Seront Également Ministres voir 1er Ministre d’ici Huit Semaines Avec la Réunion de la France-Afrique

    Nous disons et rappelons tout le monde sait avec 1brin d’honnêteté que

    *l’épisode de Sanogo Général pépinière et ses amis Soudards Ramasseurs de Pouvoir a permis de voir l’état de déliquescente du Mali et de son armée de part la faute de ses lettrés mutants

    *dans le cadre d’1vraie justice les chefs de bérets rouge responsables de l’attaque des bérets verts devraient être aussi arrêtés et entendus devant la même cours d’assise Ils ont été les premiers à s’en prendre aux bérets verts

    *les lettrés mutants politiques Hommes en armes sociétés civiles religieux de l’ex mouvance d’ATT dont le FDR ayant été privés du Gâteau Mali succulent savoureux qui donne de l’embonpoint par Sanogo Général Pépinière Ramasseur de Pouvoir et ses Soudards ont alors envoyé les bérets rouges soldats familiaux claniques politiques d’ATT qu’ils prennent pour des imbéciles heureux de soldats au nez troués buvant l’eau par leurs narines à Aller Punir et Faire Passer De Vie à Trépas et De Faire 1Chanier Sanogo Général Pépinière Ramasseur de Pouvoir et ses Soudards aux fins de récupérer le Gâteau Mali succulent savoureux qui donne de l’embonpoint

    *sûrs d’eux les bérets rouges n’ont point hésité à faire la Sale Besogne à Savoir Décapiter Assassiner Bouffer Du Sanogo Général Pépinière Ramasseur de Pouvoir et Ses Soudards Aux Fins Que Plus Jamais Il Ne Vient à l’Idée d’Un Béret Vert Au Mali De Ramasser Le Pouvoir D’Un Béret Rouge et Empêcher Ainsi les Bérets Rouges Soldats Familiaux Claniques Politiques et Le FDR De Bouffer le Gâteau-Mali Savoureux Succulent Qui Donne de l’Embonpoint Et ils ont été Encouragés En Cela Par Leurs Femmes et Familles Qui Ne Les Ont Point Dissuadé d’Aller Contre Leurs Frères d’Armes Qui Ne Les Avaient Pourtant Point Attaqué

    *ainsi ils tuèrent tous les bérets verts qu’ils croisaient sur leur chemin depuis le camp para Djikroni en passant par la radio télévision malienne et même les civiles coiffés ce jour là de bérets verts Et Cela Sous les Applaudissements et Encouragements du FDR de Leurs Epouses Parents et Sympathisants

    *Mal Leur A Pris Quand Ils Furent en Face de Sanogo Général Pépinière Ramasseur de Pouvoir et Ses Soudards Qui Ne Voulaient Pas Se Laisser Passer de Vie à Trépas Ainsi ils Furent Défaits Sans Aucun État d’Âme et les rescapés furent poursuivis et mis également hors d’état de nuire comme cela se passe dans de telle circonstance partout dans le monde depuis que l’humain est sur cette terre

    Nous disons et rappelons donc qui est le voyou le criminel l’assassin le coupable entre celui que des personnes encouragent et envoient délibérément avec 1arme de combat pour aller tuer 1autre mais se fait tuer par ce dernier à sa grande surprise

    • 💡💡💡💡 KOUMBA, nous disons et rappelons aussi que ni Sanogo, ni qui que ce soit du CNDERRIÈRE n’a été inquiété pour avoir froidement assassiné des prisonniers Bérets Rouges qu’ils avaient pris le soin de présenter d’abord à la télé avant de les faire exécuter. Ils ont même été promus pour ce fait d’armes. C’est cette impunité qui leur est montée à la tête pour qu’ils aillent arrêter certains de leurs rivaux Bérets Verts et les exécuter sans autres formes, les décapiter et jeter certains dans des puits. C’est en ce moment qu’il y a eu arrestations…..

      Nous disons et rappelons que c’est pour préparer les esprits à une parodie de justice que les lettrés mutants démagogues mettent en avant cette histoire de Bérets Rouges. Sanogo a été arrêtés suite à l’exécution de ses propres compagnons et sera jugé pour une autre affaire (Bérets Rouges). 💡💡💡💡

      • @yugubane.Ni GMT (affaire Yoro-Tiécoro-Kissima..), ni ATT(affaire Siaka Koné-Diakité-Toumani Sissoko n’a jamais été “jugé” pour l'”exécution de leurs propres compagnons” puisque tous étaient venus au pouvoir de façon illégitime…pourquoi tu veux que ça commence avec le général 4*AAS?On dirait que Sanogo est parti avec ta femme tellement est grande, ta haine viscérale contre lui!

    • Il n’a pas été question de l’ouverture du procès du GÉNÉRAL, mais simplement de son évocation. Allez savoir!

Comments are closed.