Mali : les auteurs des attentats de Bamako en 2015 condamnés à la peine de mort

2

La Cour d’assises anti-terroriste de Bamako a  rendu le verdict, le mercredi 28 octobre 2020,  sur le procès des attentats djihadistes contre le complexe hôtelier Radisson Blu et le restaurant La Terrasse.  Les deux djihadistes, le Mauritanien Fawaz Ould Ahmed et Sadou Chaka, ont été jugés coupables et condamnés à  « la peine de mort », puis au paiement de 10 millions FCFA d’amende chacun.

Le procès de ces deux dangereux djihadistes jugés  pour leur implication  dans les attentats contre  l’hôtel Radisson Blu en 2015,  le restaurant La Terrasse la même année et  contre l’hôtel Byblos de Sévaré  n’aurait finalement duré que deux jours.  Les deux  comparus à la Cour d’assises anti-terroriste de Bamako défendus par les avocats commis d’office n’ont pas bénéficié de circonstances atténuantes. « La Cour vous a reconnu coupables des faits qu’on vous reproche et ne vous a pas accordé de circonstance atténuante », a déclaré le président de la Cour, Souleymane Maïga.

Le principal accusé dans ces  différents  attentats,  le Mauritanien Fawaz Ould Ahmed, très proche  du chef terroriste algérien Mokhtar Belmokhtar, avec son complice Sadou Chaka présents durant les deux jours dans le  banc des accusés ont été reconnus coupables par la Cour.  Ils écopent tous de la  ‘’peine de mort’’, puis au paiement d’une amende de 10 millions FCFA chacun.

Un troisième complice, Abdoulki Abdrahmane Maïga, absent lors de ce procès, a été condamné également  par contumace à la peine capitale. La peine de mort est reconnue par le système judiciaire malien, mais la dernière application jusqu’aux années 1980.   A l’annonce du verdict, les deux coupables sont restés inertes sans prononcer un seul mot.   Ensuite ils ont été conduits en dehors du tribunal, cagoulés et menottés, par l’unité délite qui les avait introduit dans la salle le premier jour.  Ils sont  trois jours, précise le président de la Cour, pour se pourvoir en cassation.

Pour rappel ces prévenus djihadistes ont été arrêtés suite à  leur   implication dans les trois  attaques terroristes susmentionnées.  La première  perpétrée  le 6 avril 2015 dans le restaurant La Terrasse, il est accusé d’avoir  tué avec un fusil d’assaut un Français, un Belge et trois Maliens.   Selon l’enquête,  il a voulu à  travers cet attentat de   “venger le prophète”  dont la caricature a été  publiée  par l’hebdomadaire français Charlie Hebdo. Les enquêteurs soupçonnent également   d’avoir participé à la planification et l’exécution  de l’attaque contre l’hôtel de luxe Radisson Blu, le 20 novembre 2015.  Il faut noter que  lors  de cet attentat deux hommes  à bord d’un véhicule  avaient forcé la grande porte de cet établissement hôtelier en tirant  à bout portant sur  tout ce qui bouge  tuant   dans la foulée 20 personnes, parmi eux, 14 étrangers. Les condamnés sont  reconnus également  d’être membres  du commando qui avait attaqué en août 2015 l’hôte Byblos de Sévaré à Mopti faisant 13 morts.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. FERRUM, AURUM,A’AFREUX LE FREAK GREEK 29 Oct 2020 at 10:10
    ENCORE UN ‘NEGRE DE L ISLAM’ , MANIPULE PAR LES MALINS ARABES, IDIOTISE EN RECITANT A FAIRE FONDRE LA RAISON, RETOURNE ‘TOUT PUISSANT’ CONTRE LES SIENS, PUISQUE TOUTE SA RACE A ETE CONSTAMENT VIOLEE PAR LES ARABES SUR SA PROPRE TERRE, UN AUTRE ‘NEGRE DE L ISLAM’, COMBIEN SONT ILS INNOCENTS PUISQUE FOUS, MADOU DICKO,KOUFFA,EL HADJ OMAR,SAMORY TOURE, KAOU DJIM, BEAUCOUP DE BAMAKOIS…

    …L ISLAM ET SES REPRIMENDES FOUS SERIEUX, LES RELIGIONS D ABRAHAM QUI FONT DES DEBILES MENTAUX…

    soeros=sowers=suares=suare=semeur=culticateur=haraneh=noir africain=agriculteur=[africa’el(teur)], les lettres sont des symboles a fraire perdre le raisonnement des sons qui eux ne mentent pas. LA VERITEE EST DANS L ORALITE, L ECRITURE EST BASEE SUR DU MENSONGE A REPETITION IMPOSEE COMME RECITATION DANS LES ECOLES.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here