Mali: quatre officiers et une fonctionnaire arrêtés dans une affaire d’achats militaires

8

Quatre officiers maliens et une fonctionnaire ont été placés lundi sous mandat de dépôt dans une affaire d’achat de matériel militaire au début de la présidence du chef de l’Etat déchu Ibrahim Boubacar Keïta, a-t-on appris de sources judiciaires.

L’achat d’un avion présidentiel pour près de 40 millions de dollars, ainsi que de matériel militaire à une société malienne, tous deux sans appel d’offres, avaient valu en 2014 au Mali des sanctions des institutions financières, notamment le gel pendant six mois des décaissements du Fonds monétaire international (FMI).

L’ex-Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, ministre de la Défense au moment des faits, ainsi que l’ex-ministre de l’Economie et des Finances Bouaré Fily Sissoko, ont déjà été placés sous mandat de dépôt le 26 août dans l’affaire de l’avion. Tous deux sont poursuivis pour atteinte aux biens publics et soupçonnés d’escroquerie, faux et favoritisme.

Le Pôle économique et financier de Bamako a ordonné le placement lundi sous mandat de dépôt, “pour atteinte aux biens publics, faux et usage de faux” dans le cadre d’un marché d’acquisition d’équipements militaires deux colonels, un commandant, un lieutenant et une contrôleuse financière du ministère de la Défense, a-t-on précisé de source judiciaire.

Le 23 septembre, l’ancien directeur de cabinet de M. Keïta, Mahamadou Camara, avait également été placé en détention dans l’enquête sur l’achat de l’avion présidentiel. Les partisans de M. Maïga, poids lourd de la politique malienne et auquel beaucoup prêtent des ambitions présidentielles, ont vu dans son arrestation une tentative de l’écarter de la prochaine élection.

Les colonels qui ont renversé le 18 août 2020 M. Keïta se sont engagés à organiser des élections pour rendre le pouvoir aux civils en février 2022. Mais le Premier ministre du gouvernement de transition, Choguel Kokalla Maïga, a évoqué dimanche un possible report de quelques semaines voire de quelques mois.

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Lorsqu’il s’agit de dire la vérité à la France et à l’occupation .C’est ça le mensonge et l’hypocrisie. Et pourtant ne faut pas attendre à la soumission sous le jougs de la France. Même si choguel Maiga meurt nous prierons Dieu le contraignant d’envoyer un autre plus véridique que sur la tête du Mali.

  2. Comment le Mali qui est suspendu par la CEDEAO et l’UA , l’ONU permet à l’hypocrite choquel maiga d’aller raconter ses conneries : pétrie de mensonge et de duperie finalement c’est les grandes puissances qui donnent l’occasion à ce haineux politicien cube Maggie qui a servit tous les régimes corrompu du Mali de faire passe ses mensonges à travers le monde ….comment l’ONU et les grandes puissances du monde vont asseoir au siège de l’ONU pour écouter un menteur et trompeur sans dignité

    • Merci d’écrire ici ce qu’il aurait pu dire pour le Mali à la tribune et les Maliens apprécieront. Il n’est pas du tout sage de faire des injures.

  3. Merci . Voila qui pourras etayait ma these sur le non dit , le non droa en provenance de QUI , qui s’apuit sur KOA , en prenant a part mais comment , pour enfin s’appuyer ou , de combien .sur tan tan le tha.

  4. Générallement quand les milliards disparaissent c’est l’oeuvre des grands chefs,.Dans notre cas ici ,des généraux.
    On nous file les noms officers comme commandant, lieutenant.Et les generaux?
    Nos officiers generaux peuvent-ils regarder leurs subordonnés manipuler des milliards sans participer?
    C’est comme l’affaire du fond mondial sous ATT.On a mis les petits fonctionnaires en prison alors que le grand chef Oumar Ibrahim Touré était le vrai voleur.
    SMB ,Mme Boire Fily Sissoko, Camara, les ministres sont en prison.Alors ne faites pas les yeux doux aux generaux.La loi est la meme pour tout le monde.

  5. “Les partisans de M. Maïga, poids lourd de la politique malienne et auquel beaucoup prêtent des ambitions présidentielles, ont vu dans son arrestation une tentative de l’écarter de la prochaine élection.“

    Arrêtez ces fausses réputations,en 30 ans il n’avait eu le courage de se présenter à une élection nationale,après qu’il ait perdu les primaires de son parti 2002,il est devenu torpilleur No1 du Mali.Un démocrate qui ne croit point aux élections 🙀🙀🙀 Il fait son meilleur score lors de son passage à la primature en débauchant des députés élus de partis alliés,ce journaliste auto déclaré spécialiste en sécurité n’a jamais su faire la différence entre malice et intelligence .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here