Procès Sanogo et coaccusés : Les familles des bérets rouges auraient reçues les logements sociaux en guise d’une partie de réparation

3

Si la liberté provisoire a été accordée à Amadou Aya Sanogo et ses complices  par la Chambre d’Accusation de la Cour d’Appel de Bamako, le mardi 28 janvier 2020 dernier, de l’affaire dite «Ministère Publique contre Fousseyni Diarra et autres communément appelée affaire Amadou Aya Sanogo », un deal aurait cependant se passer  entre les  24 familles des victimes et la Primature pour que leurs conseils ne puissent s’opposer à cela.   

Aujourd’hui une autre étape est en train d’être exécutée dans l’affaire qui est celle de la phase de réparation des 24 familles des victimes dont les proches ont été victimes d’enlèvement et assassinat, complicité d’enlèvement et d’assassinat où les corps ont été retrouvés dans un charnier en 2013 à Diago.

L’incertaine reprise du procès, la partie civile et les familles ont dû proposer des conditions pour la liberté provisoire à Sanogo et coaccusés sous l’égide du Pm Boubou Cissé et de son Ministre de la Justice Malick Coulibaly. Et enfin un consensus a été trouvé ; les enfants des victimes bénéficient depuis un certain  temps le pupille national. En plus de cela, les familles ont été envoyées à la Police Nationale pour que chaque famille puisse donner le nom d’un jeune qui intégrera bien ce corps paramilitaire.

Selon un habitant de Tabacoro, qui nous a alertés et après vérification, les 24 familles des victimes ont été le jeudi 13 février sur le site des logements sociaux de Tabacoro pour prendre les clés de leurs nouvelles villas en guise d’une partie de réparation en attendant la reprise du procès.

Attendons d’y voir claire comment prendra fin cet affaire qui a tant suscité de critiques par tous…

Bokoum Abdoul Momini /Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. AH …MAITRE BASSALIFOU SYLLA …
    NOUS POSSEDONS AUSSI L ARRET 073 DE LA COUR SUPREME DU MALI DU 5 MARS 2015 –
    C EST BIEN CET ARRET QUI DENONCE LA MANIERE DONT VOUS AVEZ , EN COMPAGNIE DE VOTRE CLIENTE BHM SA , ETABLI DES ETATS DE CREANCE …
    N IMPORTE COMMENT !
    POUR NOUS , ALORS QUE LES EXPERTS NOMMES PAR LE TRIBUNAL ONT MIS UN MOIS ET DEMIE POUR ETABLIR QUE LA BHM SA NOUS DEVAIT 1.707 MILLIARDS …..VOILA QU AVEC L AIDE DU CONTENTIEUX DE L ETAT ET DU PRESIDENT DU TRIBUNAL ISSOUFI TOURE VOUS NOUS « FLINGUEZ » AVEC 6.837 MILLIARDS DE DETTES … !
    …..ET CE N EST QU AU BOUT DE 9 ANS QU A ABIDJAN …APPRES QUE VOTRE COMPLICE SOIT ENMENE DEVANT UN JUGE PAR LA CCJA …QUE LA CCJA RETABLIRA LA VERITE DES 1 , 707 MILLIARDS DUS PAR BHM SA !

    L ARRET 073 DE LA COUR SUPREME SE TERMINE PAR :

    STATUANT A NOUVEAU : RECOIT L APPEL DE LA BHM SA
    – ANNULE LE JUGEMENT 086 DU 29 MAI 2008 DU TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE BAMAKO POUR INCOMPETENCE D ATTRIBUTION,
    – DECLARE LES SOCIETES WAIC –SA ET GISOTON MALI SA RECEVABLES ET BIEN FONDEES EN LEUR REQUETE ,
    – ANNULE POUR EXCES DE POUVOIR LES TITRES EXECUTOIRES DE CREANCES N 140 ET 141 DU 23 JUILLET 2008 EMIS PAR LA BHM SA
    – ORDONNE LA RESTITUTION DE LA CONSIGNATION VERSEE
    – METS LES DEPENS A LA CHARGE DU TRESOR PUBLIC
    – ORDONNE LA NOTIFICATION DU PRESENT ARRET AUX PARTIES
    – AINSI DAIT JUGE ET PRONONCE PAR LA COUR SUPREME SECTION ADMINISTRATIVE LES JOURS MOIS ET AN QUE DESSUS
    – ET ONT SIGNE LE PRESIDENT ET LE GREFFIER

  2. …..ET MAITRE BASSALIFOU SYLLA SE PLAINDRAIT PARTOUT ….
    CAR NOUS CHERCHERIONS A LE METTRE EN PRISON !
    EH BIEN NON , CHER MAITRE ! PAS NOUS !
    L ETAT VOTRE ETAT …CERTAINEMENT !
    AVEZ VOUS UNE IDEE DE CE QUE VOUS AVEZ FAIT MEME EN NOUS VOLANT ?

    VOUS NE POUVEZ IGNORER QU EN MEME TEMPS QUE VOUS NOUS AVEZ VOLE ….LE RESULTAT DE LA REDDITION DES COMPTES PENDANT 8 ANS ET DEMI …ET LES HALLES DE BAMAKO …EN PARTICULIER …..IL Y A EU UN AUTRE VOL PERPETRE AVEC L AIDE DU VERIFICATEUR NATIONAL SIDI SOSSO DIARRA ….ET LUI DE 56 MILLIARDS ACTUELS !…VOUS L IGNORIEZ ?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here