Tribunal de grande instance de Koutiala : Le nouveau procureur Dramane Diarra prend fonction

0

Le nouveau Procureur de Koutiala, Dramane Diarra a pris fonction le mardi dernier au tribunal de grande instance de Koutiala. L’ancien Procureur de la commune IV succède à ce poste à Cheick Oumar Daou.

Cette passation de service même si elle demeure importante s’est passée sans une grande solennité. Cependant, à Koutiala dans le cadre de la bonne distribution de la justice, tous les regards seront désormais portés sur le nouveau Procureur Dramane Diarra qui n’est pas un inconnu du milieu judiciaire et surtout de  la scène publique avec différentes charges de responsabilités notamment au niveau de la société civile. Dans les deux domaines, il a un parcours très bien accompli. Ainsi, Durant ces 18 ans de carrière dans la magistrature, Dramane Diarra a servi dans plusieurs localités comme Ségou où il était juge d’instruction avant de débarquer à Kati comme substitut du procureur. De Kati, il s’est retrouvé Gao. Il faut aussi à rappeler que le désormais Procureur de Koutiala a servi à Ouelessebougou, en commune V et en commune IV qui fut son dernier poste avant d’être affecté dans la capitale de l’or blanc.

Sur le plan associatif, le désormais Procureur de Koutiala a un curriculum vitae bien fourni.   Expert en organisation électorale et démocratie à travers le Réseau Apem dont il préside aux destinées,  le Procureur Diarra occupe aussi le poste de chargé de l’organisation de l’Association malienne des procureurs et poursuivants, il est aussi l’un des initiateurs de la référence syndicale des magistrats qui est le troisième syndicat au niveau de la magistrature. Sans oublier aussi que M. Diarra est aussi le président de  l’Alliance des générations démocratiques du Mali (AGDM) qui s’est fait connaître au grand public à travers ses prises de positions osées contre le coup de force de 2012 des militaires. Toujours dans le cadre de son combat dans la vie associative, Dramane Diarra fait partie avec les Soumaïla Bayni Traoré de ceux qui ont posés les premières pierres du Conseil national de la jeunesse du Mali, une organisation dont il a eu à occuper par le passé le poste de la première vice-présidence pour ne citer que ceux-ci.

En tout cas Dramane Diarra est décrit comme rigoureux même si lui-même aime à dire ceci : « Chaque fois que je pose un acte, je pense à la population malienne, à mes progénitures, mes ancêtres surtout à la grande famille Diarra dont je suis issu. Donc il y a une charge morale qui est là ce qui veut que je ne dois  pas décevoir tous ceux-ci. En tout cas, il est clair que  le magistrat doit suivre la rigueur de la loi mais il doit être tendre dans beaucoup de situations ».

Kassoum Thera, depuis Koutiala/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here