Le Front Populaire des jeunes du Mali dit non à la tenue des assises nationales

0

Les jeunes issus du M5-RFP, régoupés au sein du mouvement appelé « Front populaire des jeunes du Mali », ont tenu un meeting à la Maison de la presse pour dire non à la tenue des assises nationales, lesquelles assises devant être organisées par le premier ministre, le Dr. Choguel Kokala Maïga. Selon les différents leaders de ces jeunes, le premier ministre tente de faire la diversion pour prolonger la transition. C’était le vendredi 24 septembre 2021.

Le divorce est consommé entre Dr. Choguel Kokalla Maïga et ses jeunes issus du M5-RP. Plus qu’une ennième fois, ils sortent de leur reserve pour dénoncer les actes posés par le locataire de la primature qui, pourtant, était leur idôle d’hier.

Pour eux, le prémier ministre n’est pas en train de faire face à l’éssentiel, à savoir l’insécurité, la vie chère, la préparation des élections et l’abandon des assises qu’il compte organiser. Ils avaient à leur tête, leur président d’honneur, Mamadou Diawara, des leaders comme Touré, connu sous le sobriquet de Touré de Diabaly, Djibril Diallo, Mafa Doumbia, Mariam Traoré, Mohamed Cheick Diawara. Tour à tour, une pléade d’intervenants s’est succedé et chacun, en sa manière, a dénoncé les actes du prémier ministre, actes qu’ils jugent non conformes aux objectifs de leur lutte contre le regime déchu d’IBK.

La plupart de ces jeunes ont fait savoir de ne pas être à la solde de quelqu’un, mais celle du Mali. Dès lors, ils ont estimé que Dr. Choguel Kokalla Maïga a dévié des objectifs du M5-RFP. Selon Mohamed Diawara, la vie devient intenable pour le Malien moyen, les paysans des zones de Dogofri, Diabaly, Macina, Farabougou etc. sont tombés et sont sous la horde des djihadistes. Il a profité de cete occasion pour inviter la FAO, Qaritas Mali à porter sécours à ces populations désoeuvrées. Selon M. Diawara, Choguel n’est pas en train de faire face aux victimes des évenements survenus lors de la crise. Touré de Dibaly va renchérir en enfonçant le clou lorsqu’il a demandé la démission du premier ministre. Selon M. Touré, Choguel n’est pas sur la bonne route.

Pour lui, le Front n’est pas pour les assises. Il dira également que la tenue des assises et l’installation d’un organe unique n’arrangent pas le pays actuellement. Aussi, va-t-il faire savoir que des listes de jeunes ont été envoyées par la primature à l’APEJ. Il ne s’agit ni plus ni moins pour lui que d’acheter des consciences. Ces jeunes n’ont pas manqué d’interpeler le président de la transition en attirant son attention sur les manœuvres des politiciens qui veulent lui faire dévier de sa trajectoire. Pour ce faire, ils ont démandé au colonel Assimi Goïta de respecter les délais de la transition, un engagement qu’il a pris auprès de la communauté internationale et auprès du peuple Malien, conformement aux indications de la Charte.

Pour eux, le peuple n’a aucun intérêt par rapport à ses assises que le prémier ministre tente d’organiser. En tout cas, les leaders de ce mouvement issus du M5-RFP ont fait savoir qu’ils ont reçu l’invitation pour participer à ces assises. Mais selon les uns et les autres, le Front dit non à la tenue de ces assises qui, pour lui, pouvaient servir à doter les hôpitaux de médicaments pour amoindrir la souffrance des malades, à servir d’éffort de guèrre. « Le Front est désormais dissout et va dévenir un parti politique », a déclaré Mohamed Diawara.

Selon lui, le Front va choisir son candidat pour les élections prochaines. « Nous aurons notre candidat et nous ne travaillerons plus pour personne », a fait savoir Mohamed Diawara. Pour éclairer les lenternes de leurs militantes et militantes par rapport à l’arrivée de Wagner, il dira que le Mali n’a signé aucun contrat avec cette société et a demandé aux Maliens d’avoir confiance à notre armée. « Les populations sont fatiguées au centre et la transition doit organiser les élections pour sortir de ce bourbier qui ne fait que s’empirer de jour en jour », a dit Sarafo, qui trouve que Choguel n’en peut plus.

Fakara Faïnké

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here